AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Drama] City Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Magic
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 05/01/2010
Localisation : Arkham

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Mer 18 Mai - 17:11

Kaizus a écrit:
De toute facon s'il ne fait pas mokori dans la série je crie au scandale foufurieux foufurieux foufurieux Genial


Laughing Laughing je doute qu'on voit cela dans la série hélas...
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Mer 18 Mai - 17:42

Kaizus a écrit:
Et puis tu évoques surtout Angel Heart, qui est bien moins bon que City Hunter (même si de très bonne qualité) intrigue répété 1000 fois et bien plus mièvre que l'original. Et j'avoue que la série m'y fait plus penser dans l'ambiance qui s'en dégage.
C'est vrai que, en revoyant les 10 minutes, c'est plus proche de l'ambiance Angel Heart (qui est plus simple à adapter en live que celle de City Hunter). Si on retire le personnage de Xiang Ying, ça y fait penser.

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 14:25

Vu le premier épisode. C'est... atroce. Je n'ai même pas besoin de comprendre le coréen pour comprendre à quel point c'est nul.

Merde, avec un matériau de base pareil, c'est pourtant pas compliqué de faire une bonne histoire ! Suffit de garder les éléments de base (pas dur dans le cas présent) et, après, on raconte ce qu'on veut.

Là, non seulement ils ont rien gardé (même pas l'esprit de la série) mais en plus c'est n'importe quoi !

Je vais me retaper Goodbye My Sweetheart, tiens ! Ca au moins, c'est un vrai putain de bon City Hunter, avec une intrigue simple mais un vrai suspense et une réalisation bien costaude !
Revenir en haut Aller en bas
cubi
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5965
Date d'inscription : 09/12/2009
Localisation : Dans ton cul

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 14:30

mortderire
ah ah ah
ça sentait clairement le pâté au premières bande annonce
mais la je pense que ça vient de t'achever
donc rien est à sauver?
Revenir en haut Aller en bas
http://elleestbellepistache.tumblr.com/
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 14:32

cubi a écrit:
donc rien est à sauver?
Le titre.
Revenir en haut Aller en bas
cubi
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5965
Date d'inscription : 09/12/2009
Localisation : Dans ton cul

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 14:34

troplol
bon bah je passe mon tour
Revenir en haut Aller en bas
http://elleestbellepistache.tumblr.com/
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 14:56

Non mais sérieusement, quand je dis que c'est pourri, c'est au point que je préférerais regarder 10 fois Dragon Ball Evolution ou Batman et Robin que cette merde. C'est tellement à vomir que je n'ai même pas envie de plaisanter dessus (le titre, c'est vraiment tout ce qu'il y a à sauver, sérieusement). pale
Revenir en haut Aller en bas
cubi
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5965
Date d'inscription : 09/12/2009
Localisation : Dans ton cul

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 15:04

merci du retour en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
http://elleestbellepistache.tumblr.com/
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56286
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 15:06

Yop, tu avais aussi une petite attente ciné, dans les previews tu essayais d'y croire et y a des trucs que tu relevais, ca n'a peut etre rien arrangé non plus. aprés je suis sur que c foireux, mais bon. Sorry que tu sois si déçu.

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 15:16

C'est sûr que ça n'a probablement pas arrangé les choses, mais bon... Quand on aime une oeuvre, quand on y tient vraiment, on espère toujours quelque part que l'adaptation soit réussie.

Et quand on se retrouve avec des Batman & Robin ou des Dragon Ball Evolution (je parle de la BA, parce que le film je savais déjà à quoi m'attendre), forcément on tombe de haut (cela dit, j'étais assez jeune lors de la sortie de Batman & Robin donc j'ai pas vraiment connu les retours à l'époque, mais j'imagine que ça avait été violent).
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56286
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 15:20

Ah je te comprends. Disons qu'a une époque j'essayais d'y croire jusqu'au bout. je me souviens, à la vue des ba de Batman et robin q en ayant bcp de mal et a moitié en riant jaune, j'essayais de convaincre mon frère à la vue que y avait un coté bd et que tout prendrait son sens dans le film. onseclate J'essayais vraiment de me convaincre quoi troplol pendant le film j'ai commencé à m'enfoncer dans mon siege vu ce que je voyais, et y a eu un silence de mort à la sortie du film, entre mon frere, moi et un pote What a Face mortderire

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Lun 13 Juin - 15:35

Ouais, bah c'est un peu pareil pour moi. Je trouvais aux BA un certain esprit "City Hunter" qui, finalement, n'est pas du tout présent dans la série.

A la fin de l'épisode (le pire), je te dis pas ma tête, avec un plan super-cliché où City Hunter, venant d'arriver à Séoul, ferme les yeux pour s'imprégner de l'atmosphère de la ville (super mal réalisée en plus), tout ça même pas à deux mètres de la fille dont il est tombé amoureux rien qu'en regardant la photo mais il ne la voit même pas.

http://www.youtube.com/watch?v=dr-dtypwNlU&feature=related

Pitié, tuez-moi toi de suite ! Bon sang, qu'est-ce que c'est cliché ! Et puis c'est quoi cette tenue et cette coiffure, bon sang ? City Hunter, c'est censé être le stéréotype du beau gosse qui emballe toutes les filles (même si complètement tourné en dérision), pas une icône gay ! naiscpaspossibletrop
Revenir en haut Aller en bas
Magic
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 3700
Date d'inscription : 05/01/2010
Localisation : Arkham

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Mar 14 Juin - 8:35

Bon ben merci de ton retour ciné même s'il est pas fameux, en même temps je le sentais venir un peu hélas...
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Ven 1 Juil - 1:48

Bon, j'ai entendu des avis plutôt positifs sur le drama alors je vais lui redonner sa chance (c'est City Hunter après tout !). Je m'attends pas à grand chose, mais on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Ven 1 Juil - 3:16

Effectivement, avec la bonne qualité et les sous-titres, ça change pas mal la perception de ce premier épisode. Faudra que je fasse une critique plus détaillée, mais c'est loin d'être une merde effectivement (même si tout n'est pas parfait non plus).

Bon, du coup je passe effectivement pour un con à l'avoir traité de daube. ange

Tout en se réservant certaines libertés, on a droit ici à une adaptation assez fidèle des origines de City Hunter. La relation père/fils entre Shin Kaibara et Ryo Saeba est le gros point fort de ce premier épisode, intelligente et portée par deux comédiens excellents dans leurs rôles respectifs.

Après, comme je l'ai soulevé auparavant, l'ambiance est plus noire que dans le manga (malgré l'humour de Ryo qui apporte un vent de légèreté).

Par contre, la réalisation, je m'aperçois que j'ai été sévère à son égard. Il y a bien des scènes ratées (qui m'avait davantage marquées lors du premier visionnage), mais l'épisode a aussi son lot de scènes très correctes (mêmes bonnes). Tant qu'elle n'essaie pas de faire des essais de style foireux, la réalisation est tout à fait honorable et même divertissante.

Bref, faudra que je développe tout ça mais j'ai eu tort de regarder City Hunter sans sous-titres et en qualité foireuse, parce que ça m'a donné un aperçu catastrophique de la série alors que ce premier épisode, malgré des maladresses évidentes, est assez prometteur mine de rien.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Ven 1 Juil - 15:29

Critique Episode 1

Pour plus de facilité, je vais utiliser les noms japonais au lieu de garder les noms coréens.

L'Histoire

Le jour où Ryo Saeba est né, le président sud-coréen trouve la mort dans un attentat. Son père et son meilleur ami Shin Kaibara, deux militaires sont envoyés en mission par cinq hautes sphères de l'état afin de réclamer vengeance contre la Corée du Nord, avant d'être abandonnés pour des raisons politiques. Ils sont alors réduits au silence par leurs propres alliés. Vingt hommes meurent, Shin Kaibara parvient à survivre. Fou de rage d'avoir été trahi par sa propre patrie, Shin Kaibara fomente un long plan de vengeance. Il kidnappe le fils de son ami et l'emmène avec lui en Thaïlande pour en faire un soldat et le rallier à sa cause.

Des années plus tard, Shin Kaibara est devenu un important trafiquant de drogue dans un petit village qu'il dirige en véritable tyran. Le jeune Ryo Saeba est formé au maniement des armes et à différents styles de combat et devient un soldat aguerri. Mais, en grandissant, il devient un jeune homme décontracté et plein de fougue, loin de la froideur et de la cruauté de son père adoptif.

Un événement va toutefois bouleverser leur quotidien. Un événement qui va changer à jamais la vie de Ryo, lui donnant un but. Désormais animé par le démon de la vengeance, le jeune homme retourne à Séoul afin d'assouvir la vengeance de Kaibara contre les hommes responsables de la mort de son père. Mais cet homme dominé par la haine cache aussi en lui certains rêves...



Commentaires

Un premier épisode d'1h très différent de l'ambiance traditionnelle de City Hunter. Ici, pas de Shinjuku, pas de mokkori ou de jolies filles, juste une histoire de trahison et de vengeance. Ryo Saeba est un enfant soldat, élevé à la dure par Shin Kaibara, qui grandit dans un pays étranger avant d'arriver dans la ville où il mènera ses activités de City Hunter. On assiste donc ici à un épisode pilote sur les origines de Ryo Saeba, une partie du manga bien mystérieuse, qui est adaptée d'une manière à la fois assez fidèle et différente.

La première demie-heure de l'épisode raconte l'histoire de Shin Kaibara et comment un militaire aussi droit et noble a pu devenir un monstre dominé par la haine et la vengeance. La seconde demie-heure traite de la relation père/fils qui unit Kaibara et Ryo et comment le jeune Saeba en est arrivé à devenir l'homme que l'on connait, entre un passé dramatique et une attitude humoristique.

La relation entre ces deux personnages et leur évolution est donc au centre de l'épisode, et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est une réussite. L'évolution de Shin Kaibara est menée avec habileté et le comédien l'incarnant est absolument fabuleux, capable de faire ressortir à la fois la dureté de son personnage et en même temps son affection paternelle sincère mais refoulée pour le jeune Ryo. Cette affection est le dernier signe d'humanité de cet homme qui fait preuve autrement d'une grande cruauté.

Ryo, quant à lui, est présenté comme un jeune homme cherchant ses repères, tentant d'obtenir l'amour de son père adoptif qu'il croit ne pas avoir et trouvant un substitut de mère qu'il finit par perdre. Sa relation avec Kaibara est très particulière et bien mise en avant: Ryo aime et admire son père tout autant qu'il le craint. Il est troublé par la cruauté dont il fait preuve, une cruauté qui le pousse à se rebeller régulièrement contre lui, et il finit par adopter une attitude très décontractée et rebelle, entretenant ainsi un conflit avec son père adoptif. Pour autant, leur relation plus proche qu'il n'y parait est mise en avant durant certaines scènes, notamment une où Kaibara va jusqu'à se mettre en péril pour sauver le jeune homme.

Toutefois, si l'intrigue est très sombre, c'est surtout une série de divertissement et l'acteur incarnant Ryo se fait plaisir avec plusieurs moments d'humour apportant un peu de légèreté bienvenue.

Je suis plus mitigé sur la réalisation. De manière générale, elle est honorable et dynamique, mais elle ne peut s'empêcher parfois de faire des effets de style qui tombent complètement à plat. Certaines scènes sont très convaincantes (la bataille du marché thaïlandais), d'autres imbuvables (une scène de combat avec des ralentis pas possibles). Il est franchement regrettable aussi que la scène finale de ce premier épisode soit aussi ringarde, une scène où Ryo s'imprègne de l'atmosphère de la ville (le baptême de City Hunter) mais présentée de manière assez ridicule avec des effets de style franchement loupés.

Mais en fait, quand la réalisation se contente de faire les choses simplement, le résultat est plutôt bon et très divertissant, ce qui représente à peu près 80% de l'épisode donc c'est assez honorable quand même.

Les effets spéciaux, sans être géniaux, sont assez convaincants (surtout qu'on parle d'un téléfilm là, en quelque sorte). Quant aux décors, cet épisode est un cas assez particulier car la majeure partie semble se dérouler dans des décors naturels, de toute beauté.

Au final, je dirais que ce premier épisode est plutôt bon, même s'il est loin d'être parfait. Il a de nombreux défauts mais ça ne l'empêche pas d'assurer efficacement son rôle de série de divertissement. J'ai aussi été surpris par la fidélité à l'oeuvre originale, malgré la réinvention évidente. Certes, ce n'est pas vraiment le City Hunter que l'on connait, mais on est ici dans les origines du personnage, une période de sa vie très différente.

Enfin, les éléments posés sont intéressants (la relation Shin Kaibara/Ryo Saeba, l'histoire de vengeance...) et Lee Min-Ho est vraiment à l'aise dans le rôle de Ryo, drôle et charismatique mais capable de mettre en avant aussi la noirceur de son personnage.

Autant dire que, si ce n'est pas non plus le top du top, on a enfin ici une adaptation live décente d'une oeuvre de Tsukasa Hojo. Lee Min-Ho est aussi bien plus convaincant dans le rôle de Ryo Saeba que Jackie Chan ou Michael Chow, même si le personnage n'a pas vraiment encore été introduit en tant que City Hunter.

Bref, à suivre... Il y a pour le moment des bases prometteuses (et une très bonne histoire sur les origines du personnage), reste à voir comment l'histoire va évoluer ensuite.


PS: Niveau réalisation, quand ils n'essaient pas de faire des effets de style ridicule, c'est du niveau d'un Sherlock quoi. Simple mais divertissant, sans le budget d'une série hollywoodienne, et avec une belle image.

Quant au scénario, c'est le gros point fort de ce premier épisode, il est excellent et assez fidèle à l'oeuvre originale mine de rien. Reste à voir comment ça va évoluer, surtout au niveau des romances où j'ai le plus peur suite aux BA (ce n'est pas présent dans le pilote).

Cela étant dit, je ne pense pas que tout le monde aimera cette série. Je pense que ceux qui ont le plus de chance d'en profiter pleinement sont ceux qui ont aimé l'intrigue Shin Kaibara à la fin du manga original (une intrigue totalement inconnue aux fans de l'animé) et qui aiment bien l'ambiance plus sérieuse et plus sombre d'Angel Heart.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Ven 1 Juil - 18:44

Critique Episode 2

L'Histoire

Après de longues années de préparation et d'études aux Etats-Unis, Ryo Saeba est de retour à Séoul où il rejoint les prestigieux services de renseignements de la Maison Bleue. Il y croise Kaori Makimura, une jeune femme à la situation sociale difficile qui vit de petits boulots pour payer les frais d'hospitalisation de son père, dans le coma depuis 10 ans. Travaillant désormais comme garde du corps, elle doit protéger la fille du président, Da Hye. Mais l'adolescente est du genre rebelle ce qui attire à Kaori des ennuis avec sa hiérarchie.

Nul ne sait que Ryo Saeba est en réalité un espion travaillant pour le compte d'une organisation dirigée par Shin Kaibara. Infiltré dans les services de renseignements comme couverture, il enquête sur l'une de ses cinq cibles, député influent et populaire mais corrompu. Un procureur (Hideyuki Makimura) est également sur l'affaire, cherchant à faire traduire en justice la cible pour escroquerie, mais ses supérieurs hiérarchiques tentent de lui barrer la route.



Commentaires

Un second épisode bien meilleur que le premier, installant des personnages intéressants et une intrigue très prometteuse.

On peut dire que c'est ici que City Hunter commence vraiment. Pour les besoins de son enquête, Ryo Saeba commence à jouer les tombeurs mokkori auprès de la maîtresse de sa cible, récupérant des informations sur les activités illégales de ce dernier, mais se comportant en parfait goujat dès lors qu'elle ne lui est plus utile. Il rencontre également Kaori devant laquelle il témoigne le même respect des femmes, attisant sa colère. Si un début de romance entre les deux est évident, leur relation est surtout basée sur l'humour et donne lieu à quantité de scènes marrantes où Ryo tente de jouer les mâles dominants pour énerver la fierté de la jeune femme qui le lui rend bien (la demoiselle est ceinture noire de karaté).

L'épisode prend aussi le temps de nous présenter le personnage de Kaori, sa détresse, et on sent que les deux personnages s'apprivoisent plus qu'ils ne veulent bien l'admettre. Cette relation porte par ailleurs ses premiers fruits lorsqu'elle permet indirectement à Ryo de réaliser à quel niveau sa cible est parvenu à monter ses escroqueries, lui donnant ainsi une piste précieuse pour l'anéantir et faire ressurgir ses complices de l'ombre.

Il est intéressant de voir, à l'inverse du manga, Ryo devenir un agent à la solde de Shin Kaibara, restant régulièrement en contact avec ce dernier, même si on sent un début d'évolution qui va probablement l'amener à s'opposer à l'organisation de son père.

Park Min Young se débrouille bien en Kaori Makimura, même si elle manque peut-être légèrement d'intensité. Quant à Lee Min-Ho, il a tout simplement réussi à adapter fidèlement l'attitude de Ryo Saeba de manière crédible ce qui constitue un bel exploit.

Peu d'action par contre sur cet épisode, qui préfère pleinement installer l'intrigue et les relations entre les personnages, ce qui n'est pas plus mal. Ainsi un très bon épisode, divertissant, fun et bien réalisé dans l'ensemble, qui marque les débuts de la transformation de Ryo Saeba en City Hunter.

Une bonne réinvention du mythe City Hunter en somme, pour peu qu'on accepte de voir les libertés prises par la série. Mais l'esprit du manga est bien présent, fidèle à lui-même.


Dernière édition par cineternel le Lun 4 Juil - 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Ven 1 Juil - 21:07

Oh putain ! City Hunter ! Enfin City Hunter en live ! hallucine japrouvecbien saut

http://www.youtube.com/watch?v=xzwwx-L886w

PS: Pour le look "cheveux colorés", etc... C'est un déguisement en fait. Il n'est pas réellement comme ça dans la série, sauf quand il a besoin de ne pas être reconnu.


Dernière édition par cineternel le Ven 1 Juil - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Ven 1 Juil - 23:25

Critique Episode 3

L'Histoire

Ryo Saeba continue son enquête sur les détournements de fond du député qu'il doit éliminer. Réunissant les preuves les unes après les autres, il les envoie anonymement au procureur qui se charge aussitôt de l'arrestation. L'affaire est traduite devant le Parlement qui doit voter pour décider si l'un des leurs doit être jugé. Au grand désarroi de Ryo, le non l'emporte. Le député repart donc libre, mais l'opinion publique commence à douter de ses représentants politiques.

Le député décide de tendre un piège pour forcer son mystérieux adversaire à sortir de l'ombre, convaincu que son pouvoir le rend inébranlable. Ryo monte alors un plan d'envergure visant à exposer publiquement son véritable visage.

Une nouvelle ère est sur le point de débuter. Tandis que la corruption du Parlement est exposée, le peuple découvre l'existence dans l'ombre d'un justicier capable de les protéger contre les puissants. Un City Hunter arrêtant les corrompus pour les livrer à la justice, sans être restreint par aucune loi.

Shin Kaibara découvre lui aussi l'existence du City Hunter, perplexe devant le choix de son fils de livrer ses cibles à une justice corrompue au lieu de les tuer comme il était convenu.



Commentaires

Ce troisième épisode marque la naissance et les premiers exploits du City Hunter. Suite directe de l'épisode précédent, on assiste dès le début à l'enquête de Ryo visant à réunir les preuves contre le député, seulement pour réaliser à quel point il avait sous-estimé la corruption du milieu politique et judiciaire. Ses méthodes deviennent alors plus extrêmes. La confrontation aboutissant à l'arrestation du député est spectaculaire, en plein dans la démesure propre à la série. Et les quatre autres cibles de Ryo sortent tout doucement de l'ombre, commençant à paniquer en réalisant le secret qui est en train de refaire surface.

Kaori, quant à elle, est un peu moins présente dans cet épisode qui se centre avant tout sur la transformation de Ryo Saeba en City Hunter, mais elle réserve quelques belles scènes. Les scénaristes ont opté le choix amusant d'une relation "Lois et Clark" où Kaori affiche du mépris envers Ryo le fainéant en lui disant de prendre exemple sur ceux qui se démènent pour accomplir de véritables exploits, tels le procureur et le fameux City Hunter.

Bien que leur relation consiste essentiellement à se chamailler, certaines scènes montrent clairement le rapprochement et un début d'attachement des deux héros. On a moins l'occasion de voir Ryo se comporter en parfait goujat que dans l'épisode précédent, mais il réserve quand même quelques beaux moments de ce côté-là. Quant à Kaori, il est tout simplement jubilatoire de l'entendre sortir cette mythique phrase "That man is really dangerous" à une jeune Miss Mokkori amourachée de Ryo.

Cette dernière, la fille du président Da Hye, se montre plus entreprenante avec Ryo (toujours en mode parfait goujat). Si je trouvais ce personnage inutile dans l'épisode précédent, on assiste ici à une révélation importante sur le père de la jeune fille qui promet une évolution intéressante de son personnage (qui fait pour le moment partie du décor, c'est dire !).

Les comédiens sont toujours aussi bons et Lee Min-Ho, pleinement mis à l'honneur, se montre particulièrement à l'aise dans le rôle du City Hunter. Il arrive à le rendre crédible et il utilise même des gags dignes du manga sans jamais avoir l'air ridicule ou de trop en faire. Je disais précédemment que la manière dont il crédibilise le personnage tient de l'exploit et c'est encore plus vrai ici. Être capable de se battre avec une petite cuillère ou de tirer (contre toute attente) une fléchette anesthésiante sans avoir l'air ridicule, ça tient du miracle, mais la réalisation bien foutue et le jeu de Lee Min-Ho arrivent à jouer sur ces situations absurdes sans sombrer dans le ridicule, ce qui est très fort !

Les scènes d'action sont à nouveau à l'honneur, sauf que cette fois elles sont vraiment bien réalisées. Mais de manière générale, tout est très bon dans cet épisode, aussi bien la réalisation que l'écriture, même les longueurs ont disparues. On profite tout simplement du spectacle, avec une histoire très bien racontée. Du très bon divertissement en somme !

L'épisode où Ryo Saeba devient le City Hunter marque donc aussi le moment où la série décolle vraiment. Du tout bon ! En espérant que ça dure de la sorte.


Dernière édition par cineternel le Lun 4 Juil - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Sam 2 Juil - 3:16

Critique Episode 4

L'Histoire

Suite à l'arrestation du député, Shin Kaibara confronte Ryo Saeba au sujet de ses méthodes. Comprenant que son fils adoptif ne tuera pas les cibles mais les livrera à la justice, Kaibara décide de prendre personnellement les choses en main et défie Ryo d'empêcher le meurtre des autres cibles. Ignorant les identités des quatre politiciens restants, les deux hommes enquêtent chacun de leur côté sur l'entourage de l'ex-député afin de les identifier.

Alors que les politiciens s'inquiètent pour leur sécurité, un mandat d'arrêt officiel est publié concernant le justicier hors-la-loi City Hunter. Kaori se voit confier la mission de protéger un candidat à la présidentielle qui s'avère faire partie des cinq cibles. Lorsque Ryo découvre son identité, il réalise que Kaori risque de faire partie des victimes de la vendetta folle de Kaibara. L'affrontement entre le père et le fils est-il inévitable ?



Commentaires

Un épisode plus tranquille qui développe surtout ses personnages (une ou deux scènes d'action à peine). L'accent est mise sur les difficultés existentielles de Ryo et de Kaori. Ryo tombe en dépression en découvrant l'état lamentable de sa mère, anéantie par la perte de son mari et de son fils des années plus tôt, brisant l'image idéalisante qu'il s'en était crée à partir d'une photo. Il entre également en conflit avec son "père" Shin Kaibara et, plus que jamais, il désespère de sauver l'âme de cet homme qu'il aime tant mais dont il n'approuve pas la cruauté.

Kaori, quant à elle, se retrouve piégée avec un logement hypothéqué et aucun foyer pour la recueillir. L'attitude auto-destructrice de Ryo fait aussi prendre un tournant catastrophique à leur amitié, Kaori réalisant qu'il est véritablement un homme méprisable ne prêtant aucune attention à autrui. Suite à cette dispute, Ryo réalise l'importance que la jeune femme a pris dans sa vie et tente de recoller les choses, sans succès. Cette dispute prend une proportion dramatique lorsque Kaori se retrouve en danger de mort.

Ce qui est intéressant, c'est de voir que tous les événements s'étant déroulés dans cet épisode ont considérablement fait évoluer les choses en terme d'évolution des personnages. En pleine perte de repères, Ryo réalise ce que Kaori représente vraiment pour lui et, d'ici la fin de l'épisode, la jeune femme devient la raison qui pousse Ryo à défier son père.

Shin Kaibara est pleinement de retour dans cet épisode. Reprenant les choses en main, il recrute un assassin d'élite pour l'épauler dans sa vendetta. On retrouve toute l'ambiguité du personnage tel qu'on l'avait découvert dans le premier épisode, prêt à tout pour venger ses camarades mais incapable de blesser son fils adoptif, sa dernière part d'humanité que celui-ci tente d'utiliser pour stopper sa croisade folle.

Au niveau de la réalisation, elle est encore plus réussie que celle de l'épisode précédent, avec un soin tout particulier sur l'image, vraiment très belle. Plusieurs scènes de cet épisode sont particulièrement marquantes, telle la magnifique séquence musicale où Ryo réalise ses sentiments pour Kaori (on dirait une scène tout droit sortie de l'animé Angel Heart) ou une scène de course-poursuite spectaculaire vers la fin. L'épisode affiche toutefois un rythme assez lent, l'action étant peu présente ce qui pourrait en rebuter certains, mais ça reste un défaut minime face à la qualité générale.

Un épisode plus tranquille donc, plus intimiste par certains aspects, mais qui remplit toujours efficacement sa fonction de divertissement. Après un départ assez moyen, la série a finalement gagné en intérêt pour devenir une adaptation tout à fait honorable de l'oeuvre de Tsukasa Hojo.


Dernière édition par cineternel le Lun 4 Juil - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 21537
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Sam 2 Juil - 10:46

Tu as vite changé d'avis c'est depuis les sous titres? Suspect lol!

Sinon y sont déjà à sept épisodes saut
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Sam 2 Juil - 12:25

J'avais vu une version de mauvaise qualité et sans les sous-titres (j'avais rien compris aux dialogues). Du coup, je n'avais pas pu profiter du scénario qui est franchement excellent.

Mais le premier épisode est effectivement assez moyen (et très différent de la suite de la série). Par contre, le niveau progresse nettement par la suite.

Et, pour avoir vu quelques passages des derniers épisodes diffusés, j'ai été bluffé de voir à quel point ça avait encore nettement progressé. J'ai vu des scènes tout simplement excellentes en terme de réalisation (dont une scène d'affrontement incroyable durant l'épisode 11).

Sinon, je ne sais pas à quel rythme ils vont, mais ils en sont déjà à 12 épisodes d'1h.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Sam 2 Juil - 16:28

Critique Episode 5

L'Histoire

Grâce à Ryo Saeba, la tentative d'assassinat a échoué, mais Shin Kaibara voit sa retraite coupée par les forces du SWAT. Il parvient à s'en sortir grâce à l'aide de son fils et accepte finalement de le laisser agir à sa manière... pour le moment.

Malgré son récent succès en tant que garde du corps, Kaori n'a pas le coeur à en profiter, étant sous le coup d'un avis d'expulsion. Mochiyama, l'ami fidèle et complice de Ryo, le trahit finalement en rachetant la maison avec son argent et en son nom.

Sans encore être au courant, Ryo et Kaori renouent difficilement leur amitié lorsque ce dernier lui sauve la mise alors que son double-emploi est sur le point d'être découvert par un collègue (les agents de la Maison Bleue ne sont pas autorisés à exercer une autre activité professionnelle). Ryo réalise que l'un des politiciens qu'il traque a engagé un assassin pour démasquer et tuer le City Hunter. Alors que Kaori se trouve en danger, il est forcé d'intervenir pour la protéger tout en devant trouver un moyen de conserver son anonymat.

Kaori demande aussi au procureur de rouvrir le dossier concernant l'accident qui a détruit sa vie. Ce dernier continue en parallèle deux autres affaires: la tentative d'assassinat déjouée, et l'enquête visant à identifier le mystérieux City Hunter.



Commentaires

Reprenant au cliffhanger de l'épisode précédent, cette intrigue s'achève finalement assez vite pour revenir au développement des personnages. On revient donc sur les tensions entre Ryo et Kaori avant de voir leur lien se renouer doucement, tandis qu'on apprend à mieux connaître (et apprécier) certains personnages secondaires. Mais c'est avant tout Kaori et ses problèmes qui sont mis en avant dans cet épisode, la jeune femme étant assaillée de tous les côtés, entre les souvenirs de l'accident, l'avis d'expulsion et ce bel enfoiré de Ryo qui blesse sa fierté de femme en remettant sa féminité en question.

Un épisode un peu moins bon, avec certaines longueurs. Le meilleur moment de l'épisode reste bien sûr la relation entre Shin Kaibara et Ryo Saeba, un père et un fils très proches mais désunis par des conceptions différentes de la vengeance. On ne sait plus réellement lequel a vraiment un pas d'avance sur l'autre, ce qui rend leur dynamique intéressante.

Par contre, la scène censée être le moment fort de l'épisode est assez loupée: un affrontement entre tueurs professionnels. Les deux comédiens sont très convaincants dans leurs rôles respectifs (l'autre tueur est particulièrement flippant) et la chorégraphie est impressionnante, mais c'est filmé n'importe comment et avec des effets de style ratés. Heureusement, ça ne dure pas très longtemps et ça permet de rajouter une bonne dose d'humour au niveau de la perception de Kaori a de Ryo: un informaticien surdoué mais totalement inoffensif au combat, essayant désespérément de le rendre plus offensif lors des leçons de combat que les gardes du corps donnent au membre du service des renseignements à la Maison Bleue, cela alors même qu'il vient de lui sauver la vie deux fois dans un même épisode (on évite cependant habilement le stéréotype de la demoiselle en détresse pour le moment).

On avance aussi un peu au niveau des enquêtes du procureur pour identifier City Hunter. Il parait à présent clair que, malgré leur respect mutuel, il compte bien arrêter le justicier hors-la-loi et qu'il est un adversaire à ne pas sous-estimer.

La réalisation est dans l'ensemble correcte, mais sans grand génie cette fois. A noter aussi une erreur regrettable dans un plan où le procureur regarde un écran d'ordinateur éteint, l'incrustation ayant probablement été oubliée durant la post-production.

Au final, un épisode sympathique faisant légèrement avancer les choses, mais on en sort plus avec l'impression qu'on y installe des éléments en prévision de la suite que de voir vraiment des moments importants. Malgré des développements intéressants, il y a un peu trop de longueurs. En espérant que tout ces éléments aboutissent à quelque chose qui vaille le détour et que les épisodes suivants n'en soient que meilleurs.


Dernière édition par cineternel le Lun 4 Juil - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 21537
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Sam 2 Juil - 17:56

cineternel a écrit:


Sinon, je ne sais pas à quel rythme ils vont, mais ils en sont déjà à 12 épisodes d'1h.

Oui mais 7 sont seulement traduits. Very Happy Razz

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   Sam 2 Juil - 18:58

Tu veux dire en français ? Peut-être, je les regarde avec les sous-titres anglais en fait.


Dernière édition par cineternel le Sam 2 Juil - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Drama] City Hunter   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Drama] City Hunter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Drama] City Hunter
» City Hunter : Nicky Larson
» City Hunter (Nicky Larson)
» Vente des 9 derniers City Hunter
» CITY HUNTER /Z2 JAPON tres limite et tres cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autre médias :: Séries Tv/Téléfilm-
Sauter vers: