AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Jeu 26 Juil - 5:41

Stage 13: Shirley et l'Arme



Au terme de tout acte viennent les conséquences. Il n'y a pas d'exception. Même le pouvoir de Lelouch n'y déroge pas. Il peut se faire obéir par quiconque, quelque soit l'ordre donné, mais ne peut se soustraire à l'inéluctable.

Lelouch est entré en action pour venger sa mère et offrir à sa soeur un endroit où elle sera heureuse. Mais le monde, les gens, lui jette au visage des conséquences qu'il n'a pas su prévoir. Et il en vient toujours plus.

Si c'est cela qui tisse la toile du monde, à qui imputer la responsabilité des crimes ? Qui châtier ?



Le père de Shirley est mort. Il est désormais voué à reposer éternellement sous terre. Cette même terre qui a emporté sa vie. Shirley est dévasté mais bénéficie du soutien des autres membres du conseil des étudiants. Parmi eux, Lelouch, le petit-ami potentiel de Shirley qui se trouve être l'assassin même de son père.

Lelouch et Kallen sont profondément choqués par cette conséquence de leurs actions, mais ils ne peuvent plus rebrousser chemin. Trop de sang a déjà été versé. S'ils s'arrêtent maintenant, ces morts auront été en vain. Pour faire en sorte de les honorer, ils devront continuer à verser le sang jusqu'à parvenir à leurs fins.

A l'inverse, Suzaku, qui est encore sous le choc du spectacle de désolation et de mort qu'il a vu à Narita, est bien résolu à arrêter Zero. Il a vu le malheur accabler des milliers de familles comme celle de Shirley. Après ces événements, il est plus que jamais convaincu que de mauvaises méthodes font perdre toute leur valeur aux résultats obtenus.

De son côté, Shirley est profondément perturbée par tous les événements de la veille. Elle a le sentiment d'avoir manipulé Lelouch à la "réconforter" et cela suffit à la dégoûter d'elle-même.

Shirley devient une informatrice de l'armée britannienne, en contact direct avec Viletta Nu, afin de retrouver Zero, l'assassin de son père. Elle est choquée en découvrant que Viletta suspecte Lelouch d'être en contact avec l'Ordre des Chevaliers Noirs et, désespérée et ayant besoin de la vérité, décide de le suivre.

Pendant ce temps, le Front de Libération du Japon, quasiment anéanti, se prépare à fuir le Japon. A son bord, une quantité importante de sakuradite liquide, la matière première la plus importante de la planète.

Cornelia a eu vent de cette fuite et entreprend d'attaquer le navire au départ afin d'éliminer une bonne fois pour toutes le Front de Libération du Japon et récupérer la précieuse cargaison. En contradiction totale avec ses idéaux, Suzaku est un soldat et, lorsqu'on lui donne pour ordre le massacre pur et simple des résistants désormais impuissants, il doit ravaler ses scrupules pour accomplir sa mission.

Ce système corrompu, il a toujours aspiré de le changer de l'intérieur, mais pour cela il doit gravir les échelons de l'armée et supporter sa peine entretemps.

De son côté, l'Ordre des Chevaliers Noirs préparent une opération d'assistance au Front de Libération du Japon, aspirant à les recruter dans leurs troupes. Du moins dans la version officielle.

En réalité, Lelouch n'a jamais eu l'intention d'aider le Front de Libération du Japon. Ce n'est qu'un appât destiné à attirer Cornelia. Faisant sauter le navire du Front de Libération, il arrive ainsi à semer la confusion dans les troupes de Cornelia tout en motivant ses troupes à suivre le courage de leurs confrères qui ont préféré se "sacrifier" que rendre les armes.

Loin d'avoir renoncé à son oeuvre de destruction suite aux récents événements, Lelouch se révèle ainsi plus machiavéliques que jamais, n'hésitant pas à semer la mort même parmi ses alliés et à en profiter pour servir ses propres intérêts. Les Chevaliers Noirs ne réalisent pas qu'il se sert d'eux comme des pions qu'il n'hésiterait pas à sacrifier si cela lui permet de remporter sa partie d'échecs contre l'empire.

Dans la confusion qui s'ensuit, Cornelia est prise à partie par Lelouch et Kallen ? Elle ne doit encore une fois son salut qu'à l'intervention du Lancelot et de son pilote (Suzaku Kurugi) qui permet d'équilibrer les forces dans cette bataille. Suzaku parvient à vaincre Zero qui est éjecté de son Knightmare.

Abandonné dans le feu de la bataille, Zero se trouve à terre, inconscient. Shirley se trouve non loin et, emplie de haine et en pleine confusion, s'apprête à tuer le meurtrier de son père avec sa propre arme. C'est alors que le masque tombe...

Excellent épisode qui continue l'intrigue dramatique autour du personnage de Shirley. La jeune fille est déjà bien instable. Comment réagira t-elle en découvrant que Zero, l'assassin de son père, et son amoureux Lelouch ne font qu'un ?

Lelouch était déjà un personnage oedipien, le voici à présent en héros tragique du Cid. Et les choses ne s'arrêteront pas là...

Avec cet épisode, la série retrouve son top niveau et la meilleure partie de la saison commence véritablement. A partir de maintenant, les événements vont s'enchaîner à un rythme frénétique dans des épisodes tous plus grandioses les uns que les autres, jusqu'au grand final qui conclura de manière magistrale cette première saison de Lelouch of the Rebellion.

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Sam 28 Juil - 3:42

Stage 14: Geass contre Geass



Le port s'est transformé en un véritable champ de bataille. Le combat acharné entre Kallen et Suzaku touche à sa conclusion spectaculaire, sans qu'aucun d'eux ne prenne l'avantage sur l'autre. Le combat s'achève ainsi, sans vainqueur, Zero appelant les Chevaliers Noirs au retrait.

Lelouch est perturbé par les derniers événements: tandis qu'il était inconscient, son pistolet a disparu et il semblerait que deux personnes étaient présentes, dont l'une aurait tiré sur l'autre. Se rappelant avoir vu Shirley sur les lieux, il tente de retrouver la jeune fille pour régler ce problème.

Pendant ce temps, Shirley a fui sur le lieu de la bataille de Narita, là où son père a trouvé la mort. Ses pensées sont plus confuses que jamais. En seulement quelques jours, elle a perdu son père, elle s'est honteusement servie de la mort de ce dernier pour obtenir du réconfort auprès du garçon qu'elle aime, elle a découvert que ce dernier est l'assassin de son père, et elle est allé jusqu'à tuer instinctivement pour défendre son secret.

Profitant de son état mental instable, Mao, un utilisateur de Geass possédant le pouvoir de lire les pensées, manipule les pensées de Shirley pour accentuer sa culpabilité.

Recherchant Shirley, Lelouch rencontre Mao et très vite la confrontation tourne au duel mental lors d'une partie d'échecs mémorable. Lelouch est un génie qui possède la faculté rare de réfléchir à une vitesse incroyable et Mao, de son côté, est en mesure de connaître chacune de ses pensées. Mao est ainsi en mesure de rivaliser avec Lelouch, mais cela permet à ce dernier de le démasquer.

Ainsi, il existe d'autres utilisateurs de Geass qui possèdent des pouvoirs différents. Et Mao était en relation avec C.C. (simple détail que cette dernière a tout simplement omis d'évoquer lors de leur pacte).

Mais le plus grave reste à venir lorsque Mao mène Lelouch jusqu'à Shirley. Les pensées de la jeune fille sont plus confuses que jamais et elle est déterminée à purger ses fautes et celles de Lelouch en le tuant avec sa propre arme à feu, puis en se suicidant avec. Réalisant ce que Mao a fait, Lelouch tente de raisonner son amie, mais Mao a de la répartie. Nul ne peut prévoir comment Shirley va réagir.

De son côté, Ogi des Chevaliers Noirs est retourné sur les lieux de la bataille et il découvre Viletta Nu gravement blessée et amnésique suite à son altercation avec Shirley. Conscient qu'elle fait partie de l'armée britannienne, il décide toutefois de la recueillir au cas où elle retrouverait ses souvenirs, auquel cas les Chevaliers Noirs pourraient l'interroger et obtenir des informations importantes.


Un excellent épisode, intelligemment mené et touchant pleinement aux émotions des personnages. Pour la première fois, Lelouch est touché sur un terrain personnel et c'est désormais en tant que personne qu'il doit intervenir pour sauver Shirley. Ici, pas de Zero, d'armée personnelle ou de Knightmare pour mener ce combat, Mao n'est qu'un seul individu mais c'est un utilisateur de Geass. Et pas n'importe lequel.

Mao se pose en véritable nemesis pour Lelouch. Tout deux ont un lien fort avec C.C. et tout deux possèdent un Geass qui les démarque des gens normaux. Mais plus que tout, le Geass de Mao lui permet de connaître la moindre des pensées de son adversaire. Et parce que Lelouch est justement Lelouch, un génie qui a tendance à se prendre beaucoup la tête sur le moyen de vaincre ses adversaires, il voit ses propres pensées se retourner contre lui. D'une certaine manière, Lelouch devient son propre ennemi.

Face à un tel adversaire, comment vaincre ? C'est une question qui va se poser par la suite car ce n'est pas la dernière fois que l'on verra Mao, ce dernier ayant encore des affaires à régler avec Lelouch et C.C.

Lelouch vient de rencontrer un nouvel ennemi auquel il ne s'attendait pas et on peut dire que ce dernier s'impose d'office comme l'adversaire le plus redoutable que le jeune britannien ait rencontré jusqu'à présent. Mao représente une menace sérieuse et Lelouch devra trouver d'ici là un moyen de le vaincre avant qu'il ne s'en prenne à nouveau à lui ou à ses proches.

Mais cette première confrontation aura laissé des traces. Afin de protéger Shirley, dont l'esprit est devenu fragile suite à tous ces événements survenus si soudainement, Lelouch ordonne à l'esprit de la jeune fille de l'effacer complètement de ses souvenirs. Se tenant responsable de ses malheurs et de ses fautes, il décide de les assumer seul en sacrifiant leur lien d'amitié, peut-être même d'amour.

La scène finale, absolument superbe, est une véritable scène d'adieu. Lelouch et Shirley se rencontrent auprès de la tombe des victime de Narita, lieu où Lelouch vient de perdre une amie qui lui était chère. Redevenus des étrangers l'un pour l'autre, il lui fait ses adieux avant de sortir de sa vie.

Le Pouvoir des Rois te rendra seul. Ces mots tenus par C.C. au moment du pacte résonnent silencieusement dans l'esprit de Lelouch et dans celui du spectateur.

Beaucoup de rebondissements et d'émotions donc dans cet excellent épisode, brillamment mené, qui figure parmi les meilleurs de cette première saison de Lelouch of the Rebellion.

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Sam 28 Juil - 5:40

Stage 15: Mao applaudit



Suite à la confrontation avec Mao, Lelouch se rend compte que C.C. s'est bien gardée de tout lui dire et il commence à l'interroger sérieusement. Il apprend ainsi que Mao est un jeune orphelin que C.C. avait recueilli en Chine et avec lequel elle avait conclu un pacte. Le Geass de Mao était de lire dans les pensées, mais celui-ci a gagné en puissance au fur et à mesure des utilisations et il a fini par échapper totalement son contrôle.

Dominé par son Geass, Mao est assailli par les pensées de tous les gens qui l'entourent, ce qui a fini par le rendre fou. Désormais complètement cinglé, il aspire à se réunir avec C.C. sur laquelle il fait une fixation, étant la seule personne dont il est incapable de lire les pensées.

Ces révélations choquent Lelouch qui réalise qu'il deviendra peut-être un jour comme Mao si son Geass finit par le dominer à son tour. Sa confiance envers C.C. s'en trouve ébranlée, la trouvant démoniaque (regardez qui parle ! siffle ).

Face à cette crise de confiance et aux critiques très dures de Lelouch, le lien qui unit Lelouch et C.C. se trouve fragilisé, tout deux décidant d'agir chacun de leur côté.

Toutefois, C.C. finit par trahir Lelouch pour rejoindre Mao, mais sa véritable intention est de tuer son ancien amant pour protéger son complice actuel. Elle ne peut toutefois s'y résoudre, ressentant encore de l'affection à son égard, et tente de le dissuader de parvenir à ses fins, lui révélant qu'elle s'est servi de lui comme elle utilise à présent Lelouch.

Mais des années de souffrance et de solitude ont rendu Mao complètement cinglé et il est bien déterminé à ramener C.C. avec lui dans ses bagages... en la coupant en morceaux. Lelouch intervient à temps pour sauver C.C., ayant vu clair dans son jeu, mais la situation que C.C. redoutait se réalise: ses deux amants se retrouvent de nouveau face à face.

Cette confrontation n'est pas dénuée de sens. Deux hommes se disputent C.C., leur "maîtresse", l'un avec un tempérament d'enfant capricieux, l'autre incarnant l'adulte mûr qui multiplie les connotations sexuelles pour provoquer son rival.

Dans ce nouveau duel mental, l'intelligence de Lelouch est brillamment mise en valeur à travers une audacieuse stratégie qui lui permet de prendre le dessus sur son rival de manière impressionnante. Il a réussi à trouver LA faille et cette simple connaissance brillamment exploitée par ses raisonnements logiques lui a permis de renverser complètement l'équilibre des forces à son tour, imposant une écrasante défaite à Mao qui n'avait rien vu venir.

Durant tout cet épisode, la relation qui lie Lelouch et C.C. est apparentée à un couple. On assiste ni plus ni moins à une crise de confiance au sein du couple, Lelouch étant jaloux d'un ancien amant de C.C. qui vient de refaire surface et les deux font chambre à part pour la première fois. C.C. se joue de la jalousie de Lelouch mais elle rencontre néanmoins Mao pour lui dire que tout est fini entre eux.

L'épisode s'achève par une brillante scène de réconciliation qui intensifie la relation entre Lelouch et C.C. en quelque chose de beaucoup plus intime. Et Lelouch est résolu à ne pas se laisser dominer par son Geass comme Mao et à exaucer tous les souhaits, les siens comme ceux de C.C. Ils scellent un nouveau pacte, très différent du premier mais beaucoup plus significatif.

Dans la lignée directe de l'épisode précédent, un excellent épisode qui touche avant tout aux personnages et à les développer. Dans le cas présent, il s'agit de C.C., un personnage énigmatique que nous apprenons progressivement à découvrir et à apprécier. Moins froide et distante qu'au début de la série, elle se dévoile peu à peu et s'humanise au contact de Lelouch. On en apprend un peu plus sur son passé et cela nous permet de mieux comprendre le type d'existence qu'elle mène depuis des siècles et la solitude qu'elle engendre. Vraiment un personnage magnifique, qui sait fasciner autant qu'émouvoir !

Bien entendu, l'épisode ne cherche pas à fuir les conséquences de l'épisode précédent et on a droit à une scène un peu spéciale entre Lelouch et Shirley qui montre l'ampleur du sacrifice fait. Le vide laissé va dorénavant être comblé par C.C., la seule personne qui puisse partager l'existence solitaire de Lelouch et le comprendre.

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Lun 30 Juil - 2:47

Stage 16: Nunnally enlevée



Après avoir connu une fin magistrale dans l'épisode précédent, il s'avère que Mao a survécu et il entend se venger de Lelouch. Capturant Nunnally, il laisse cinq heures à son frère pour la retrouver avant qu'une bombe n'explose.

Désemparé et ne pouvant compter que sur lui-même, Lelouch trouve néanmoins de l'aide auprès de Suzaku, son ami d'enfance. Ensemble, ils doivent trouver un moyen de sauver Nunnally.

Après deux épisodes magistraux autour du personnage de Mao, le voici encore de retour pour jouer un mauvais tour à Zero. Et cette fois, c'est la fois de trop. Autant dans les deux épisodes précédents, le personnage provoquait de véritables développements tragiques qui remettaient en cause les relations de Lelouch avec certains personnages de la série (Shirley, C.C.), autant cette fois il se contente d'une banale prise d'otage.

Certes, l'épisode tourne cette fois autour de la relation entre Lelouch et Suzaku, mais il faut attendre les dernières minutes de l'épisode pour avoir droit à un rebondissement digne de ce nom et ultra-choquant. Le reste du temps, ils sont juste les meilleurs amis du monde et leur duo semble pouvoir tout surmonter.

L'idée était certainement de les montrer en coopération pour une fois, le reste de la série les mettant dans des camps opposés (et ça va pas s'arranger avec la suite), mais l'intrigue est loin d'avoir le même impact dramatique hallucinant que dans les deux épisodes précédents.

Le moment fort de l'épisode reste l'ultime partie d'échecs entre Lelouch et Mao. L'un est un intellectuel de génie capable de penser à de multiples choses à la fois et à bien réfléchir ses tactiques avant d'agir, l'autre lit toutes ses pensées, ses intentions aussi bien que ses autocritiques et à peu près toutes les parades existantes qu'il aura pris soin d'énumérer en détail.

Même en arrivant à scinder son esprit en plusieurs pensées, chacune avec un rôle différent, Mao continue de le lire comme un livre ouvert. Avec un tel adversaire, Lelouch est son propre ennemi, Mao étant à la fois son reflet opposé (celui qui exécute ses pensées contraire) et l'image de ce que Lelouch pourrait devenir si son Geass venait à le dominer: un fou psychopathe.

Mais Lelouch est suffisamment intelligent pour comprendre que, s'il est lui-même son propre ennemi, alors il dispose de toutes les armes pour se vaincre lui-même, quitte à se faire lui-même du mal. En cela, Mao a grandement sous-estimé sa détermination et son machiavélisme qu'il n'hésite pas à retourner... contre lui-même.

Autre élément important, le sombre secret de Suzaku est finalement révélé et son attitude exagérément héroïque (à la limite du suicidaire) trouve enfin son explication. Des années auparavant, pensant arrêter la guerre contre Britannia, Suzaku tua son père, le premier ministre Kururugi, qui appelait à la résistance. Couvert par ses proches, son acte n'empêcha toutefois pas le massacre de se réaliser et Suzaku vit hanté par son crime de parricide depuis.

Suzaku, le brave chevalier blanc, qui prônait il n'y a pas si longtemps que de mauvaises méthodes invalident totalement les résultats obtenus et qui fustigeait ainsi les actes moralement douteux de Zero (sans savoir qu'il s'agit de son ami d'enfance Lelouch). Le masque est tombé et derrière cet idéalisme et toute cette bravoure se cache en réalité un jeune homme traumatisé qui fait une obsession sur le fait de protéger les autres au détriment de sa vie, non par bonté, mais pour racheter ses erreurs passées et sauver son âme.

Lelouch vit depuis longtemps dans l'ambition de commettre le crime du parricide en tuant son père l'Empereur de Britannia. Il était loin de se douter que Suzaku était passé par cette expérience et il réalise que son ami d'enfance a dû porter ce lourd fardeau durant toutes ces années où il a rejoint l'armée britannienne et encaisser toute forme de discrimination sans se plaindre, comme pour se punir.

Si Lelouch avait été l'ami qu'il pensait être, peut-être aurait-il remarqué. Peut-être Suzaku aurait-il parlé. Et alors peut-être les choses se seraient-elles passées différemment pour tous les deux.

Mais il est trop tard à présent. Suzaku n'a jamais pu passer cette épreuve, il en reste traumatisé à un point indescriptible, et Lelouch est devenu Zero, celui qui mènera la guerre contre l'Empire de Britannia et contre l'Empereur lui-même. Les jeux sont faits, il n'y a plus de demi-tour possible. La question qui se pose maintenant est de savoir où leurs routes respectives mèneront ces deux jeunes gens.

Et Nunnally (l'otage) dans cet épisode ? Bah elle sert à rien et Suzaku est suffisamment bête pour ne pas s'interroger sur le fait que Lelouch se soit fait un ennemi aussi redoutable sans que ce soit lié à ses origines. Néanmoins, il s'interroge tout de même légitimement sur les compétences d'infiltration et de piratage de systèmes informatiques de Lelouch (des talents qu'il n'a cessé de mettre à profit dernièrement).

Comme l'intrigue de cet épisode est moins fournie que celles des deux épisodes précédents, on a aussi droit à quelques développements sur des intrigues secondaires, dont la rencontre entre C.C., messagère des Chevaliers Noirs, et la Fédération Chinoise (un élément apparemment sans intérêt pour l'heure mais qui pose les bases de plusieurs intrigues importantes de la saison 2) et le début d'une relation amoureuse entre Viletta Nu, la femme-soldat britannienne amnésique, et Ogi, le Chevalier Noir qui l'a recueilli soi-disant comme otage mais qui ne la traite pas comme telle.

Bref, un élément qui apporte quelques développements très intéressants sur les deux personnages principaux, mais qui reste parmi les moins marquants de cette seconde partie. Après sa mort magistrale dans l'épisode précédent, quelle idée de faire revenir Mao pour le faire mourir (pour de bon cette fois) de manière aussi naze ! Même si le fait que sa mort vienne de C.C., la femme qui l'a élevé, contribue à amplifier la souffrance et la solitude que la jeune (?) femme a accumulé au cours de sa longue existence.

A partir de maintenant, toutefois, le rôle et l'importance du personnage de Suzaku vont davantage s'étoffer dans les épisodes à venir.

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Lun 30 Juil - 3:54

Stage 17: Chevalier



Toujours choqué par la récente révélation du crime de Suzaku, Lelouch comprend mieux son ami et il réalise l'importance pour le pays de croire au mensonge. Aussi décide t-il de garder le secret.

Suite à ces événements, Suzaku s'est davantage rapproché de Lelouch et de Nunnally. Lelouch réalise que ses plans progressent bien et que l'heure viendra bientôt pour lui de faire ses adieux à Nunnally. Toutefois, il ne veut pas la laisser sans protecteur et il compte confier cette tâche à Suzaku, bien qu'il fasse partie de l'armée britannienne. Pour le convaincre, il compte tout lui dévoiler.

De son côté, Suzaku est désigné de force pour l'exécution du héros de guerre japonais Todo. Ancien membre du Front de Libération du Japon récemment arrêté, Todo était le mentor de Suzaku du temps de l'Ancien Japon, l'homme qui lui a appris à se battre et les valeurs qui forgent un homme. Suzaku est atterré à l'idée de d'être le bourreau de son ancien mentor.

Les anciens alliés de Todo dans le défunt Front de Libération du Japon requièrent l'assistance des Chevaliers Noirs pour orchestrer une évasion audacieuse et spectaculaire. Fervent défenseur de la justice (mon oeil !), Zero accepte.

Le timing est d'autant plus adéquat que les Chevaliers Noirs viennent de s'offrir les services d'une conceptrice d'armes mercenaire de grand talent, Rakshatta. Cette dernière est une vieille connaissance de Lloyd, le concepteur d'armes de l'armée britannienne qui emploie Suzaku pour piloter le Lancelot. Les deux camps se trouvent donc sur un plan d'égalité dans la course à l'armement qui s'annonce.

L'Ordre des Chevaliers Noirs organise donc l'évasion de Todo. Celle-ci réussit et l'allégeance des survivants du Front de Libération du Japon à la cause des Chevaliers Noirs est donc assurée. Le plan mûrement réfléchi de Lelouch est en marche sans rencontrer le moindre problème. Il ne lui reste plus qu'à se débarrasser du casque blanc qui n'arrête pas de lui poser problème pour éliminer le dernier obstacle.

C'est là qu'apparait justement le Lancelot. Ayant savamment étudié l'étude comportementale du pilote, Zero dispose d'un avantage écrasant sur ce dernier et la défaite parait certaine. C'est alors que l'identité du pilote est révélée et tous ses beaux projets s'effondrent comme un vaste château de cartes.

Pour ne rien arranger, l'homme de confiance à qui il comptait confier sa soeur Nunnally va bientôt devenir le chevalier de la princesse Euphemia. Alors qu'il était à deux doigts de devenir son allié, le voici devenu son ennemi juré !

Pour l'heure, Suzaku continue de livrer seul un combat acharné et impressionnant pour empêcher l'évasion d'un homme pour lequel il a le plus grand respect et qui se trouve, par la force des choses, être son ennemi. Mais il est trop tard pour renoncer.

La mission est un succès, mais les plans de Lelouch sont fortement compromis ? Est-ce la fin de son nouveau monde idéal ?

Un excellent épisode dopé en scènes d'action spectaculaires et magnifiquement chorégraphiées par la Full HD. Je ne le dirais jamais assez mais Code Geass est une magnifique série qui prend toute son envergure sur ce format.

Pour autant, si l'intrigue semble mince, il ne faut pas s'y fier. De nombreux éléments clés de la suite de la saison se trouvent ici et on est véritablement en présence d'un épisode charnière, celui qui lance pleinement la rivalité entre Lelouch et Suzaku et qui démarre la chute morale inévitable de Lelouch. On le savait déjà bien machiavélique mais, pour parvenir à ses fins, il va repousser encore davantage les limites de l'inacceptable, sans jamais renoncer à ses intentions nobles.

Jusqu'à présent, Lelouch a toujours agi selon sa conviction profonde que le monde ne changera pas si personne ne prend la peine d'agir. Se salir les mains est parfois le seul moyen de parvenir à un résultat convenable. Les méthodes les plus discutables sont légitimes du moment que le résultat escompté est là.

Ainsi les meilleures intentions peuvent engendrer la malveillance qui peut elle-même provoquer le bien. C'est en tout cas sur cette frontière tendue entre le bien et le mal que Lelouch avance vers son destin. Car ultimement, ce n'est pas par ses actes mais par ce qu'il aura réussi à accomplir qu'il sera un jour jugé aux yeux du monde. Si ses méthodes sont bonnes, le résultat sera là. Si ce n'est pas le cas, les méthodes sont mauvaises et ce qui aurait dû être fait n'aura pas été accompli.

C'est justement là la raison d'être de Lelouch, l'homme capable de tous les miracles car il est le seul à oser les faire.

Excellent épisode donc, qui annonce une suite encore meilleure ! On est loin d'avoir vu toute l'étendue du machiavélisme de Lelouch, anti-héros ultime !
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Lun 30 Juil - 5:40

Stage 18: Je t'ordonne, Suzaku Kururugi...



Suzaku Kururugi adoubé chevalier de la princesse Euphemia ! C'est un moment historique dans l'histoire de l'Empire de Britannia. Jamais encore un nombre n'avait été adoubé à l'un des statuts les plus élevés de l'armée.

Par cette nomination, la princesse Euphémia reconnait le mérite du major Kururugi et son désir sincère de changer le monde pour le meilleur. C'est aussi l'occasion pour elle de faire évoluer les pensées vers l'ouverture, dans l'espoir de créer un monde où les gens de différentes origines seront égaux, s'accepteront et vivront ensemble.

Bien entendu, ces intentions nobles ne passent pas sans provoquer une gigantesque controverse. La nomination de Suzaku Kururugi entraîne de nombreux autres questionnements.

Tout d'abord, les citoyens britanniens voient d'un très mauvais oeil qu'un "sang impur" soit promu à un statut jusque là réservé aux seuls britanniens de naissance.

Ensuite, la nomination de Suzaku en fait un symbole pour les elevens. Zero est devenu le symbole de l'opposition contre l'empire en lequel de nombreux elevens se reconnaissent. Mais qu'en est-il de ceux qui veulent s'intégrer et qui n'avaient jusque là pas de symbole ? Suzaku Kururugi devient le symbole de cette réussite sociale, donnant de l'espoir à ces elevens d'être acceptés pleinement par Britannia !

Pour l'Ordre des Chevaliers Noirs, Suzaku Kururugi est devenu un homme dangereux, un symbole. Mais Zero ne peut se résoudre à faire exécuter son ami d'enfance.

Alors qu'il vient enfin de structurer l'Ordre des Chevaliers Noirs et que celui-ci est devenu le mouvement rebelle le plus important au monde contre Britannia, Lelouch reste indécis sur le problème Suzaku Kururugi.

C.C. lui rappelle qu'il a le pouvoir d'imposer sa volonté à autrui. Mais Lelouch s'est imposé certaines restrictions à l'usage du Geass. Le Geass a la faculté de dicter à l'esprit d'une personne une ligne de conduite qui entrer en contradiction avec ses principes et à ses convictions profondes. En cela, ce pouvoir peut devenir un viol de la volonté de cette personne et, si Lelouch n'a pas eu de scrupules à l'utiliser sur certaines personnes de son entourage par le passé (parfois dans des circonstances bien spéciales), il s'est toujours fermement opposé à l'utiliser sur Nunnally et sur Suzaku. Bafouer ce principe serait renier les convictions profondes qui le guident depuis le début.

Et pourtant, tout serait tellement plus facile s'il ordonnait à Suzaku de le rejoindre. Mais cela le rendrait-il heureux ? Y trouverait-il de la satisfaction ? Non, Suzaku doit le rejoindre de son plein gré, et pour cela il faut le convaincre.

Alors que Suzaku est détaché sur une île retirée pour une mission militaire, l'Ordre des Chevaliers Noirs attaque l'île dans le but de capturer Suzaku. Servant d'appât, Zero réussit à attirer le chevalier blanc dans son piège. Il ne lui reste plus qu'à la convaincre.

Au cours d'une longue conversation, Zero fait réaliser à Suzaku qu'il est le principal responsable de la situation actuelle de la Zone 11. A cause de son parricide, le Japon a rapidement annoncé sa reddition entière et totale sans vraiment résister, amenant la situation actuelle où les elevens sont opprimés et veulent se rebeller. A cause de son égoïsme, le Japon s'est vu privé de son droit naturel à résister et à se défendre.

Fils de l'ancien premier ministre japonais, récemment devenu un symbole de l'intégration à Britannia, Suzaku est ainsi le traître ultime, celui qui a tout fait pour entraîner son peuple à sa suite vers l'empire, dans une paix mensongère et illusoire. Zero en est la réponse logique, celui qui tente de rétablir la balance et de pousser l'Ancien Japon à se relever.

Zero tente ainsi de convaincre Suzaku de rendre aux elevens le droit de faire le choix qu'il leur a retiré des années plus tôt.

Mais Suzaku est un soldat avant tout et ses supérieurs lui annoncent que, Zero et ses troupes étant réunies sur l'île, un tir nucléaire va être lancé pour éradiquer définitivement l'Ordre des Chevaliers Noirs. La mission de Suzaku est de s'assurer que Zero ne puisse pas s'enfuir, en d'autres termes de se sacrifier.

Lelouch est choqué que les supérieurs de Suzaku lui ordonnent de mourir, et encore plus de voir que son ami obéit aveuglément aux ordres qui lui sont donnés. De son côté, Euphemia tente de rejoindre Suzaku en espérant que sa présence dissuadera le tir nucléaire.

Dans le ciel, l'Avalon, le vaisseau majestueux du Second Prince, Schneizel el Britannia, fait son apparition. La situation est désespérée pour les Chevaliers Noirs et Suzaku semble déterminer à mourir pour accomplir sa mission. N'ayant plus d'autre alternative, Lelouch brise une de ses deux règles d'or et utilise le Geass au dernier moment. L'explosion nucléaire emporte tout...


Encore un excellent épisode qui approfondit considérablement la complexité psychologique et symbolique du personnage de Suzaku. Un épisode très fort et plein de sens qui façonne un véritable ennemi pour Zero. Mis à mal, Lelouch est forcé de violer ses principes, marquant ainsi sa chute morale.

C'est aussi avec cet épisode que s'enclenchent les événements menant au grand final de la saison 1. On ne s'en doute pas pour l'heure, mais ce qui se passe actuellement aura de grandes répercussions sur la suite de la saison, et même au-delà. Ce n'est pas par hasard si l'ennemi ultime de la série, le prince Schneizel, fait son apparition remarquée et dévastatrice dans cet épisode.

La fin laisse planer le doute sur le sort des personnages. Ont-ils survécu ? Quel ordre Lelouch a t-il donné à Suzaku ?

Un excellent épisode donc qui arrive toujours à passionner autant et à surprendre, créant un véritable suspense. Ce n'est ni plus ni moins que la recette du succès de cette série ambitieuse de très grande qualité. A mesure que l'on approche de la fin de la saison, l'engouement suscité par la série ne cesse de grimper. A croire que le spectateur lui-même est tombé sous l'emprise du Geass !

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mar 31 Juil - 3:10

Stage 19: L'Île des Dieux



Suite aux événements de l'épisode précédent qui s'était achevé dans la confusion la plus totale, Lelouch, Suzaku, Kallen et Euphemia se réveillent sur une île déserte. On ignore comment ils sont arrivés là et ce n'est jamais pleinement expliqué, mais bon...

Comme ils n'ont pas échoué au même endroit de l'île, deux binômes se forment. Suzaku découvre ainsi que Kallen, la camarade du conseil des étudiants de l'Académie Ashford, fait partie des Chevaliers Noirs et il en profite pour l'arrêter. De son côté, Zero s'apprête à tuer Euphémia, mais cette dernière a été en mesure de déduire la véritable identité de Zero (l'un des très rares personnages à en avoir été capable) et elle demande à parler à son demi-frère Lelouch, porté disparu suite à l'invasion du Japon sept ans plus tôt.

Zero retire donc son masque et Lelouch refait surface. Cette réunion émouvante est un véritable retour dans le temps. Coupés du monde dans cette île où ils sont seuls, Lelouch et Euphemia peuvent tomber le masque et redevenir les frère et soeur aimants qu'ils étaient dans leur enfance, ce qui serait impossible pour la princesse vice-gouverneur et le terroriste responsable du meurtre du prince Clovis.

Lelouch retrouve ainsi la jeune soeur qu'il s'était juré d'éliminer auparavant et il semble n'avoir plus que de la tendresse à son égard, une facette douce de sa personnalité qui se manifeste rarement et uniquement envers Nunnally. Mais pour survivre dans ce monde complètement fou, Lelouch a été forcé de porter un masque et de tuer jusqu'à son propre demi-frère de ses propres mains.

Suzaku et Kallen, quant à eux, apprennent à se découvrir. Tout deux sont les meilleurs pilotes de Knightmares des deux camps opposés, guidés par des convictions fortes, aspirant à créer un monde meilleur, et totalement dévoués à leurs maîtres respectifs (Euphemia et Zero). Ce sont aussi deux camarades de classe qui se sont toujours cachés leurs véritables visages et qui se découvrent pour la première fois et apprennent à se respecter.

L'ambiance conviviale des deux binômes cesse dès lors qu'ils se rencontrent et dès lors les rôles et les allégeances qu'ils se sont fixés reprennent le dessus.

Pendant ce temps, Schneizel el Britannia, le Second Prince de l'Empire de Britannia, enquête sur des vestiges d'une civilisation disparue récemment trouvés sur cette île. Schneizel réalise que les territoires conquis par son père comportent tous des ruines similaires. Quelles sont les intentions de l'Empereur ?

C'est alors que le Pouvoir des Rois en Lelouch réagit à la présence des ruines...

A la fin de cette étrange aventure, Suzaku découvre qu'il a désobéi intentionnellement aux ordres donnés à la fin de l'épisode précédent en fuyant le lieu du tir nucléaire au dernier moment à bord du Lancelot. Suzaku ne s'en rappelle pas et ne comprend pas comment il a pu désobéir aux ordres, lui qui a toujours été prêt à sacrifier sa vie pour accomplir son devoir. Quelque chose en lui s'est brisé, une sorte d'amour-propre, et il reste dans l'incompréhension totale.

"Tu dois vivre !" Tels étaient les mots prononcés par Zero au moment où il a violé une de ses règles sacrées en utilisant son Geass sur son ami. Des mots simples, censés attiser le désir de se battre pour survivre chez une personne.

Mais pour une personne comme Suzaku, ces mots sont une malédiction. Non seulement ils font abstraction à tout ce pour quoi il se bat (protéger des vies au péril de la sienne), mais il ne peut maintenant même plus choisir de mettre un terme à son existence douloureuse, lui qui a toujours cherché la mort. Ce droit lui a été retiré et le voilà maintenant contraint de vivre. Et sa haine envers Zero ne fait que grandir.


Au final, un excellent épisode qui introduit des éléments encore bien mystérieux mais qui auront une importance cruciale par la suite. Pour l'heure, c'est une sorte de récréation où les personnages peuvent tomber les masques et oublier leurs responsabilités pour être eux-mêmes et se parler à coeur ouvert. On découvre ainsi combien les choses sont différentes de ce qu'elles devraient être normalement et combien des êtres si proches se trouvent forcés de s'entretuer dans ce monde voulu par l'Empereur de Britannia.

Or, dans cette île déserte, rien de tout ça, le monde extérieur ne compte plus. Cette île est ce qui se rapproche le plus du monde idéal voulu par de nombreux personnages, mais cette utopie est-elle réalisable ?

Les meilleures choses ont une fin et, lorsque l'illusion cesse, chacun reprend son rôle. Mais ces rencontres ont fait naître quelque chose de différent en chacun d'eux. Cela aboutira t-il à un résultat positif ou à une catastrophe plus grande encore ?

PS: Ah oui, qui dit île déserte dit aussi personnages féminins dénudées avec leurs formes exposées ! De ce côté-là, l'épisode assure bien le fan-service et Kallen est une nouvelle fois mise à contribution (après la mémorable scène de la douche du troisième épisode). jememarre

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mar 31 Juil - 4:28

Stage 20: La Bataille de Kyushu



Plus que cinq épisodes avant la fin de la saison et Zero, plus mégalo que jamais, dévoile enfin son grand projet: la création d'un état indépendant à Tokyo ! Son audace démesurée n'a d'égale que la surprise de ses partisans. Et pourtant, si quelqu'un en est capable, c'est bien lui ! On peut toujours rester à attendre sans rien faire dans l'espoir illusoire que les choses changent d'elles-mêmes un jour, ou on peut agir et changer le monde par soi-même. Ce sont de grands hommes qui forgent la destinée du monde.

Pendant ce temps, Suzaku, tombé en disgrâce, renonce à son titre de chevalier, ne pouvant échapper à ses crimes passés et se jugeant indigne de cet honneur. Euphemia, de son côté, réalise de plus en plus combien elle est inutile à la politique de la Zone 11 en comparaison de Schneizel et Cornelia. Elle fait pourtant de son mieux pour tenter de se rendre utile et améliorer la situation de la Zone 11, mais personne ne l'a prend au sérieux.

Au final, Suzaku et Euphemia sont deux grands gamins qui tentaient de jouer dans la cour des grands en croyant qu'il suffisait d'être armé de nobles idéaux.

Pourtant, Suzaku se retrouve à nouveau confronté à son passé quand le bras-droit de l'ancien premier ministre Kururugi refait surface, envahissant Kyushu avec la complicité de la Fédération Chinoise, clamant haut et fort la renaissance du Japon. Il s'agit en réalité d'une invasion de la Fédération Chinoise en utilisant une figure connue de l'ancien gouvernement comme leurre.

Bien entendu, l'armée britannienne ne compte pas le laisser faire et le Lancelot est envoyé en mission suicide pour dérouter l'ennemi. Pour Suzaku, l'heure est venue de faire face à ses erreurs passées et de grandir enfin en homme. Il le doit à tous les elevens qui ont souffert par sa faute.

De son côté, Zero dénonce la supercherie de cette invasion déguisée et décide d'aider Britannia à vaincre cet adversaire. Il s'agit de se faire plus que jamais de réaffirmer ses convictions en tant que bras-droit de la justice, mais aussi de faire passer le message à tout un peuple.

Tandis que Suzaku et Euphemia parviennent enfin à trouver la confiance en eux, le Lancelot reçoit l'assistance inattendue du Gawain, nouveau Knightmare surpuissant de l'Ordre des Chevaliers Noirs qui requiert pas moins de deux pilotes (Zero et C.C.) pour être parfaitement maîtrisé. Ainsi, pour la première fois, Zero et Suzaku opèrent de concert pour repousser l'invasion et libérer Kyushu.

A l'issue de ces événements, Suzaku et Euphemia renouent enfin leur serment d'allégeance de princesse à chevalier, mais surtout de deux idéalistes qui veulent créer un monde meilleur ensemble, même seuls contre tous. Les enfants sont devenus des adultes. Euphemia n'a désormais plus qu'un souhait: retrouver enfin ce frère et cette soeur qu'elle a longtemps cru perdus et créer un lieu magnifique et paisible où ils pourront vivre ensemble.


Encore un excellent épisode, avec pas mal de scènes d'action grandioses et spectaculaires. A le voir, plein de bons sentiments et plus optimiste que d'accoutumée, on est loin de se douter de l'ENORME bombe qu'on va nous exploser à la gueule d'ici très peu de temps. L'épisode est principalement centré autour des personnages de Suzaku et d'Euphémia qui atteignent une sorte de finalité dans leur évolution de cette saison, préparant ainsi le terrain pour la grande intrigue finale qui conclura magistralement cette première saison de Lelouch of the Rebellion.

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mer 1 Aoû - 1:18

Stage 21: Annonce à la Fête de l'Académie !



Le voilà ! Le dernier épisode avant le début de l'intrigue finale de la saison 1. Pour l'occasion, on a droit à un épisode assez léger, une sorte de récréation pour les personnages, permettant de faire un peu le point avant d'entamer le bouquet final.

Pour la première fois depuis l'invasion du Japon il y a sept ans, les elevens ont retrouvés l'espoir. Les résistants voient Zero comme un libérateur, tandis que les soumis voient Suzaku Kururugi comme un modèle de réussite sociale. Les ghettos sont ainsi partagés entre les deux héros.

Lelouch prévoit de mettre son projet de création d'un état indépendant en action très prochainement et les préparatifs avancent convenablement... lorsqu'il n'est pas occupé à organiser la grande fête annuelle de l'Académie Ashford avec le reste du conseil des étudiants. Parce que c'est bien beau de planifier un coup d'état, mais et les études alors, hein ? Laughing

Cette grande fête annuelle est l'occasion pour les nombreux personnages de la série de se croiser et de faire le point avant le début de la tempête. Oui, c'est totalement improbable qu'ils se retrouvent tous à une fête étudiante, mais ça correspond bien au ton totalement déjanté de l'épisode. Ashford a toujours été un Sanctuaire, une sorte de récréation humoristique, dans cet univers sombre.

Les étudiants peuvent toujours s'amuser et entretenir l'illusion que cette vie de privilégiés durera éternellement. Car les choses risquent de changer prochainement et plus vite qu'ils ne l'imaginent.

Parmi le lot des différentes rencontres, Nunnally et Euphemia se retrouvent enfin, mais cette rencontre doit être tenue secrète. En effet, si les véritables identités de Lelouch et de Nunnally venaient à être exposées, leur sécurité serait compromise. Mais Euphemia a décidé de sortir de l'ombre de Schneizel et de Cornelia et d'assumer sa propre part dans la gouvernance de la Zone 11, et elle pense avoir trouvé un moyen de retrouver leur vie passée pour être ensemble de nouveau comme avant.

C'est ainsi que, devant une foule d'étudiants et de journalistes, Euphemia annonce fièrement son grand projet: la zone d'administration spéciale du Japon où les elevens retrouveraient leur nom de japonais et leurs droits, où les britanniens perdraient leurs privilèges, et où tous vivraient égaux et en paix.

Cette annonce fait l'effet d'une bombe atomique: Britannia reconnait l'existence du Japon. Pour les elevens, c'est un énorme symbole d'espoir. Pour Lelouch et les Chevaliers Noirs, cette annonce signifie ni plus ni moins que la fin de l'Ordre, alors qu'ils étaient sur le point de réaliser leur grand projet de créer un état indépendant au Japon. Britannia l'a fait avant eux...

Alors que Cornelia réalise combien elle avait sous-estimée sa soeur, Lelouch réalise l'ampleur de sa défaite. Il vient d'être battu, tous ses projets tombent à l'eau, mis échecs et mat par les quelques mots de cette politicienne idéaliste. Les elevens ne l'écouteront plus dorénavant et l'Ordre se détruira tout naturellement.

Pendant ce temps, Euphemia se réjouit déjà de retrouver la vie qu'ils partageaient avant et elle appelle publiquement Zero à l'aider à construire cette zone spéciale. Lelouch est pris au piège: y répondre favorablement, c'est déposer les armes; l'ignorer, c'est perdre le soutien des elevens. Entre tous ses frères et soeurs, Lelouch n'avait pas réalisé combien Euphemia était la plus redoutable. Il était à deux doigts de créer le monde où Nunnally pourrait vivre heureuse, et Euphemia est en train de tout foutre en l'air avec ses bonnes intentions.

La Zone 11 se trouve ici à un stade décisif de son histoire. Comment Zero va t-il répondre à l'appel lancé par Euphemia ? Quel sera l'avenir de la Zone 11 ? Les nobles intentions de Euphemia auront-elles raison de la colère de Lelouch ?

Un épisode transitoire donc, avec une ambiance assez légère et décalée qui offre un dernier rayon de soleil avant la tempête, et qui s'achève sur une véritable bombe atomique. Que va t-il bien se passer à partir de là ?

Et c'est sur cette note d'espoir et d'optimisme que démarre l'intrigue finale de la saison 1...
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mer 1 Aoû - 3:19

Stage 22: Euphie baignée de sang



Suite à l'annonce de la création de la zone spéciale d'administration du Japon, la résistance japonaise s'effondre d'elle-même. Nombreux sont les elevens qui rejoignent les registres d'inscription, y compris parmi les rangs des Chevaliers Noirs. Kyoto, l'organisation qui supportait les mouvements de résistance, s'effondre également.

La corruption des dirigeants britanniens est aussi exposée et l'armée se livre désormais à une véritable chasse aux sorcières. Le projet d'Euphemia est l'opportunité rêvée de stabiliser la Zone 11 comme jamais auparavant, d'une manière qui convienne aussi bien aux elevens qu'aux forces d'occupation, et d'en finir une bonne fois pour toutes avec les mouvements terroristes au sein des elevens. Seuls les aristocrates britanniens l'ont mauvaises et refusent de perdre leurs privilèges et de traiter les elevens comme leurs égaux.

Parmi les plus proches alliés de Zero, la création de la zone spéciale pose aussi débat. Si aucun ne doute de la sincérité d'Euphemia, s'intégrer à cette zone signifie de jeter les armes, se laisser absorber par le système et perdre pour de bon leur indépendance. Ce qu'ils y trouvent en échange en vaut-il le sacrifice ? Le débat divise, mais certains sont clairement favorables au projet de Euphemia, tandis que d'autres ont du mal à faire totalement confiance à Britannia.

Le jour de la cérémonie d'inauguration arrive. Cet événement historique sans précédent dans l'histoire de l'Empire de Britannia est retransmis dans le monde entier, et l'Union Européenne et la Fédération Chinoise surveille tout ça de très près.

La zone spéciale est un succès retentissant, les gradins de la cérémonie sont pleins à craquer et les gens s'amassent autour du stade. Tous les principaux protagonistes de ce projet sont déjà réunis, Zero est attendu. Celui-ci se présente et sollicite une audience privée avec Euphemia. En dépit du danger pour la princesse, ils se retrouvent seuls dans une pièce.

Lelouch n'entend pas participer à la zone d'administration et, réalisant qu'il ne peut y avoir qu'un seul messie pour le peuple japonais, il a prévu d'utiliser son Geass sur Euphemia pour pousser celle-ci à lui tirer dessus. Donnant ainsi l'illusion d'être tombé dans un piège ignoble tendu par la princesse fourbe, Zero deviendrait un martyr et pourrait plus tard accomplir un nouveau miracle en revenant d'entre les morts, gagnant ainsi l'allégeance d'un peuple féru de miracle et passant légitimement pour leur messie.

Mais tous ces plans tordus et mesquins sont trop compliquées pour la douce et honnête Euphemia qui aspire juste à être auprès des personnes aimées, quitte à renoncer à son nom et au droit de succession au trône. Stupéfait, Lelouch se laisse attendrir et finit par renoncer, incapable de faire du tort à cette demie-soeur qui a été capable de toucher son coeur. Zero et ses Chevaliers Noirs soutiendront la démarche de la princesse Euphemia et ils aideront à la mise en place de la zone spéciale d'administration. Lelouch reconnait sa défaite avec un certain soulagement, Euphemia a gagné la partie.

Code Geass pourrait s'en arrêter là. La zone spéciale d'administration est crée et l'Ordre des Chevaliers Noirs et l'armée britannienne aideraient à sa stabilisation face à d'éventuelles menaces.

Mais ce serait mal-connaître cette série. Lelouch était conscient dès la confrontation avec Mao qu'il y avait un risque qu'en gagnant en puissance, son Geass finisse par prendre le dessus sur sa volonté et devenir incontrôlable. Cela arrive justement maintenant.

Alors que Lelouch plaisante sur les ordres qu'il aurait pu donner à Euphemia, il ne réalise pas que son Geass s'active tout seul de manière permanente et ce qui devait être une plaisanterie osée sur un ordre particulièrement ignoble qu'il aurait pu lui donner... devient véritablement un ordre.

"Tues les japonais !"

Incapable de résister à l'effet du Geass et sans que Lelouch ne puisse l'arrêter, Euphemia prend les armes et ordonne le massacre de tous les japonais présents dans le stade. Dans la confusion générale, un premier coup de feu résonne dans le stade. Euphemia a commencé à faire couler le sang.

Ce qui devait être un moment de joie tourne alors au drame. C'est un massacre inhumain et gratuit, les cadavres tombent en masses, le sang coule à flot. Zero et Suzaku sont impuissants à arrêter le génocide.

Dans la confusion la plus totale, les caméras de télévision, qui venaient d'être coupées, sont piratées et le monde entier assiste choqué à cette horreur sans nom. Euphemia, cette princesse douce et attentionnée, adulée par beaucoup, devient alors un véritable monstre sanguinaire qui aura trahi tout un peuple pour perpétrer un des crimes les plus ignobles de l'histoire de l'humanité.

Chez les elevens, la colère succède au désespoir. Le peuple appelle un sauveur, il appelle Zero, leur messie, l'espoir de tous les elevens. Mais Lelouch est sous le choc de l'envergure du massacre qu'il a provoqué et le fait d'être appelé messie suffit à lui briser le coeur.

Pourtant, les choses sont ce qu'elles sont, c'est le chaos complet et il n'y a plus de retour possible. Peut-être qu'il aurait pu redevenir Lelouch, le frère aimant, dans une autre vie. Mais il n'a plus le choix désormais, il doit assumer le masque de Zero jusqu'au bout, au-delà même de Lelouch.

Le peuple japonais est prêt à le suivre. Il réclame vengeance. Il réclame de faire couler le sang envers ces colons et leurs privilèges qui vivent sur leurs efforts et les piétinent du pied. Il réclame une révolution.

Lelouch n'a plus le choix désormais. Bien que cela l'anéantisse davantage qu'il n'aurait pu l'imaginer, il est Zero, le protecteur des faibles. Au nom de la justice qu'il a toujours prôné, il doit venger les innombrables morts et prendre la vie de la princesse entachée de sang. Tel est son fardeau.

Zero ordonne à tous les Chevaliers Noirs de livrer bataille et de retrouver et éliminer la traîtresse Euphemia. S'il n'a pas su la protéger elle et son rêve, il ne lui reste plus qu'à lui faire endosser toute la responsabilité de ce crime contre l'humanité et à utiliser sa mort et celles de toutes les victimes de cette tragédie afin de soulever le peuple à la suivre pour la grande bataille finale, sa grande Rébellion Noire. Ainsi, la mort d'Euphemia ne sera pas vaine...


La grande intrigue finale de la saison 1 commence et on a d'emblée affaire à un épisode magistral ! Magistral car il est tout simplement brillant ! L'exécution est exemplaire, l'histoire est grandiose, très audacieuse et incroyablement ambitieuse, et tout cela annonce un final aussi spectaculaire que saisissant.

On ne peut qu'être surpris par l'audace de la série qui a eu le culot d'aller aussi loin avec cette allusion claire à la Rafle du Vel d'Hiv. Et c'est d'autant plus surprenant et choquant qu'elle est prononcée par l'un des personnages les plus positifs de la série.

On connait tous à quel point Lelouch peut être machiavélique et complètement mégalo, mais on n'aurait jamais cru qu'il irait aussi loin. Et pour cause, s'il n'y est pas étranger, il se trouve totalement impuissant et désemparé face à l'horreur et à la démesure de ce massacre gratuit.

Pendant tout ce temps, il a usé de son Geass en imposant sa volonté à d'autres personnes, et il a commis quantité d'actes moralement douteux. Lelouch n'hésitait pas à utiliser ce pouvoir pour servir ses ambitions personnelles. L'apparition de Mao était telle un signal d'alarme, mais il ne voulait pas se comparer à ce psychopathe.

Et aujourd'hui, l'inévitable arrive: le Pouvoir des Rois échappe à son contrôle de manière spectaculaire et Lelouch se retrouve totalement impuissant face à ce spectacle de mort et de désolation qu'il a lui-même provoqué. Il prend alors seulement conscience que ce qu'il utilisait jusque là comme une arme vient de devenir une véritable malédiction et qu'il va devoir endosser le poids de ses pêchers.

Ce fardeau, c'est le masque de Zero. Ce même persona qu'il a crée pour lutter contre Britannia, Lelouch n'a plus d'autre choix que de s'effacer complètement derrière. Lui qui se servait de Zero pour parvenir à ses fins, il se trouve emprisonné derrière et forcé d'obéir à sa volonté. Lelouch, autrefois si puissant et arrogant, devient ainsi si misérable face au symbole fort et écrasant qu'incarne désormais Zero, l'embodiment même du chaos.

Les événements ont pris un cours tragique qui ne peut que mener à un chaos plus grand encore. La série est vraiment allée très loin dans ses intentions pour offrir au spectateur un final de saison des plus mémorables.



Dernière édition par cineternel le Mer 1 Aoû - 4:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mer 1 Aoû - 4:22

Stage 23: Avec au moins du chagrin



Suite à la trahison de Euphemia et au massacre abominable d'innombrable japonais, Zero donne l'ordre aux Chevaliers Noirs de protéger la population de l'armée britannienne et de retrouver et tuer la traîtresse.

Les Chevaliers sont acclamés en véritables libérateurs par les japonais. La bataille acharnée tourne à la confusion la plus totale et Suzaku a du mal à retrouver Euphemia.

Victime du Geass, Euphemia est devenu un monstre sanguinaire aux yeux de la population. Ayant toujours de l'affection pour la jeune fille et ne pouvant plus la sauver de la folie, Lelouch est conscient de ses fautes et il refuse de la laisser aux mains d'elevens rongés par la haine. Il décide de lui donner lui-même la mort, un unique tir rapide.

Suzaku assiste impuissant au meurtre de sa bien-aimée par Zero. Désespéré, il la ramène d'urgence sur l'Avalon afin de tenter de la sauver. Alors que Euphemia succombe à ses blessures et que Suzaku est en proie au désespoir le plus intense, la colère de tous les japonais gronde. Scandant le nom de Zero, c'est un peuple tout entier qui se soulève et se rallie derrière lui.

La zone 11 toute entière plonge dans le chaos. Des émeutes sanguinaires ont lieu de tous les côtés. La colère longtemps refoulée des japonais se déchaîne contre les britanniens, militaires comme simples civils, dans un abattage d'une rare violence. Partout où les Chevaliers Noirs passent, les ghettos les suivent dans leur marche jusqu'à la capitale de la concession, Tokyo.

Bien que complètement meurtri par les événements en tant que Lelouch, Zero est bien décidé à mener l'ultime bataille contre Cornelia à l'entrée de la concession. Le peuple japonais tout entier l'accompagne. Des millions !

De l'autre côté, Cornelia prépare les lignes de défense de la concession, réputée pour être une vraie forteresse imprenable. Les citoyens britanniens ont été appelées à rester cloitrés chez eux et ils surveillent depuis leur téléviseur les nouvelles sur la grande bataille décisive qui s'annonce. Ca va être une très longue nuit qui va marquer à jamais les esprits. Une révolution est en marche.

Dans l'attente du début de la bataille, Lelouch reçoit un appel de Suzaku. Ca sera leur dernière discussion en tant qu'amis. Ayant appris la vérité au sujet du Pouvoir des Rois que possède Zero, l'ancien chevalier blanc ne peut plus cacher la colère qui l'a toujours rongé intérieurement.

Maintenant qu'il a la rage, il n'a plus l'intention de passer pour un héros propre sur lui, la seule chose qui lui reste c'est l'envie de tuer l'homme qu'il hait plus que toute chose au monde: Zero, le meurtrier d'Euphemia. Il est décidé à aller jusqu'en enfer pour elle, tout comme Lelouch est prêt à le faire pour Nunnally. La confrontation entre les deux anciens amis sera donc inévitable.

Minuit sonne et, tel un château de cartes, les fondations de la concession s'effondrent les unes après les autres, semant le chaos et la confusion la plus totale parmi les forces de Cornelia d'entrée de jeu. Tout fonctionne conformément au plan et la bataille finale s'ouvre sur un net avantage pour les Chevaliers Noirs et leurs nombreux alliés japonais. La Rébellion Noire est en marche et rien ne peut plus l'arrêter !

Ayant totalement sombré dans sa folie machiavélique, Zero jubile autant que Lelouch souffre. Son oeuvre de destruction commence. Pour créer un monde nouveau, il doit détruire l'ancien, et cela inclue tout ce qui l'y rattache. C'est seulement à ce prix qu'un nouveau monde pourra émerger. Mais que restera t-il de Lelouch une fois qu'il aura tout perdu ? Lelouch finira t-il lui aussi emporté par le néant qu'on appelle Zero ?

Encore un épisode magistral et très intense émotionnellement qui mène inévitablement vers la conclusion grandiose, sombre, tragique, spectaculaire et épique que cette série d'exception mérite pour sa première saison riche en rebondissements et en drames ! Un bonheur de tous les instants ! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mer 1 Aoû - 15:04

Stage 24: Où tout s'effondre



C'est l'histoire d'un jeune homme qui voulait défier un empire pour découvrir la vérité sur la mort de sa mère et pour construire un monde où sa soeur Nunnally pourrait vivre en paix sans avoir à se cacher ou à craindre le monde extérieur.

Aujourd'hui, l'heure de la Rébellion Noire est arrivée, la dernière bataille entre Lelouch et Cornelia. A l'issue de celle-ci, il aura enfin toutes les réponses et le Japon sera libéré du joug britannien. Une nouvelle nation indépendante sera alors crée: les Etats-Unis du Japon.

Cornelia avait amassé ses troupes aux abords de la ville pour arrêter l'invasion. Grave erreur qui décime la moitié de ses troupes. Cornelia est forcée de se replier au quartier général de la concession, tandis que ce qu'il reste de ses hommes tente d'enrayer l'invasion en attendant les renforts.

Les Chevaliers Noirs et les nombreux japonais qui se sont soulevés entrent dans la concession. Très vite, ils prennent d'assaut le quartier des médias et le quartier universitaire. Il ne leur reste plus qu'à prendre d'assaut le quartier général pour proclamer l'avénement d'une nouvelle ère.

Les Chevaliers Noirs prennent d'assaut l'Académie Ashford pour en faire leur quartier général. Les étudiants sont retenus en otages. Paniqués, les membres du conseil des étudiants découvrent alors l'appartenance de Kallen aux terroristes.

Viletta Nu, la femme-chevalier britannienne qui était amnésique, parvient à s'infiltrer dans l'académie pour confronter Ogi, l'homme avec lequel elle entretenait une relation. Maintenant qu'elle a retrouvé la mémoire et que sa véritable personnalité a refait surface, elle entend le supprimer.

Le Lancelot fait son apparition par les airs. Suzaku a la rage et il déchaine sa fureur, éliminant les troupes des Chevaliers Noirs partout sur son passage. Il cherche Zero pour en finir. Kallen s'interpose et les deux rivaux se livrent un nouveau combat acharné, sans retenue cette fois et avec l'intention claire de tuer.

Zero intervient cependant pour offrir à Suzaku le duel qu'il propose. Sauf qu'il l'attire en réalité dans un piège, avec les étudiants de l'Académie Ashford comme otages si Suzaku venait à ouvrir le feu. Dégoûté, Suzaku se retrouve impuissant et le Lancelot est capturé. Les membres du conseil des étudiants parviennent néanmoins à échapper aux preneurs d'otages pour tenter de le secourir.

Après avoir exterminé en plein ciel tous les renforts attendus par Cornelia avec le rayon atomique de son Knightmare "Gawain", Lelouch et C.C. se rendent sur le toit du quartier général de la concession pour défier Cornelia, aspirant elle-même à ce duel pour venger sa soeur Euphemia.

Si Cornelia est vaincue, la partie est finie. L'Ordre des Chevaliers Noirs triomphe, l'état indépendant des Etats-Unis du Japon sera crée et Lelouch obtiendra les réponses sur la mort de sa mère l'impératrice Marianne. L'existence de Lelouch basculera alors dans une autre guerre d'envergure mondiale contre l'Empire de Britannia.

La victoire de l'Ordre des Chevaliers Noirs semble à présent inévitable. C'est alors que Nunnally est kidnappée par un mystérieux ravisseur...


Un nouvel épisode purement magistral ! Very Happy La grande bataille finale commence et c'est que du bonheur pendant 25 minutes de pure excellence où les nombreuses intrigues abordées tout le long de la saison finissent par converger dans ce climax spectaculaire.

On attendait du grand spectacle, on en a pour notre argent ! Les affrontements ont une aura épique démesurée, la dimension tactique est bien présente (c'est Lelouch après tout) et même au milieu de tout ça la série continue de trouver le temps de développer ses personnages.

Au Japon, où la série Code Geass était devenue un véritable phénomène culturel pour les otakus, les épisodes 24 et 25 étaient diffusés ensemble comme un double-épisode offrant l'intégralité de la grande bataille finale. Dans le coffret Blu-Ray, les deux épisodes sont séparés, ce qui laisse le sentiment d'une première partie, mais cela ne retire absolument rien à la dimension tout simplement grandiose que prend cet épisode qui figure sans conteste parmi les cinq meilleurs de cette série exceptionnelle.

Et comme si tant de grandeur n'était pas encore suffisante pour rassasier les fans les plus exigeants, il y en a encore pour 25 minutes de plus ! cheers

C'est parti pour l'ultime épisode de cette première saison de Code Geass: Lelouch of the Rebellion ! saut

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mer 1 Aoû - 16:37

Stage 25: Zero



Et le voilà, le grand épisode final de la saison 1 de Code Geass ! Very Happy

Lelouch a vaincu Cornelia et il se révèle à elle. Plus désillusionnée que choquée, Cornelia réalise alors les véritables raisons des actions de Zero. Lelouch utilise son Geass pour apprendre la vérité sur le meurtre de sa mère, l'impératrice Marianne, mais les réponses qu'il obtient ne sont pas celles qu'il attendait.

C'est alors que C.C. lui apprend l'enlèvement de Nunnally. Alors qu'ils partent à la poursuite du kidnappeur, Lelouch et C.C. doivent faire face au retour de Jeremiah "Orange" Gottwald, transformé en cyborg, qui a un vieux compte à régler avec Zero. Dans cet affrontement spectaculaire, aucun d'eux ne se soucie des vies qu'ils mettent en péril par leur combat. Ils ne songent qu'à éliminer leur adversaire le plus rapidement, ce qui aboutit à l'effondrement de nombreux immeubles entiers.

Les membres du conseil des étudiants sont arrêtés par les Chevaliers Noirs et sur le point d'être fusillés. Le Lancelot étant de toute façon immobilisé, Suzaku finit par se rendre pour leur sauver la vie. Le comte Lloyd et Cecile lui sauvent finalement la mise et prennent la relève pour protéger l'Académie et évacuer les étudiants. En difficulté, les Chevaliers Noirs sont contraints de quitter les lieux et de se replier.

Portant secours à Cornelia, Suzaku devient officiellement chevalier avec pour mission de laver l'honneur de Euphemia en éliminant son assassin. Il part à la poursuite de Zero.

Le cours de la bataille s'inverse. L'armée impériale reprend l'avantage. Abandonnés par Zero, leur faux sauveur, les japonais sont mis à mal et les pertes s'accumulent. Ce n'est même plus une bataille, ça devient une exécution.

Kallen réalise qu'il s'est passé quelque chose pour que Zero quitte ainsi le champ de bataille et pour que Suzaku parte à sa suite. Elle décide de les suivre.

Alors que la Rébellion Noire prend fin sur un échec retentissant et que la majeure partie des troupes armées sont arrêtées ou exécutées, Lelouch et C.C. arrivent sur l'île de Kamine où se situe les vestiges anciens (voir le Stage 19, L'Île des Dieux).

C.C. se sacrifie pour retarder Jeremiah, l'emportant avec elle dans sa chute sous l'océan. Mais, sorcière immortelle qu'elle est, même broyée par la pression, noyée en permanence sous les eaux et en proie aux souffrances les plus atroces que l'être humain puisse imaginer, elle survivra. Même si la mort aurait sûrement été nettement plus douce, mais c'est sa malédiction de ne pas pouvoir mourir.

Pendant ce temps, Lelouch entre dans les ruines pour sauver Nunnally et confronter le ravisseur. Il est arrêté par Suzaku qui entend régler leurs comptes. Kallen est aussi présente, mais sa foi en Zero est ébranlée par le fait qu'il les ait abandonné.

C'est alors que le masque tombe: la véritable identité de Zero est exposé par Suzaku. Bien qu'il l'avait deviné, Suzaku est tout de même chagriné d'en avoir la confirmation: son ami d'enfance Lelouch est responsable de tous ces malheurs et de ces actes ignobles. Sa haine pour l'empire en a fait le mal incarné.

De son côté, Kallen est dévastée. Zero, le héros qu'elle admirait plus que tout et pour lequel elle était prête à se battre jusqu'à la mort, et Lelouch, cet étudiant britannien intelligent mais fainéant et se désintéressant complètement du sort d'autrui, sont une seule et même personne. Plus que tout, c'est la trahison de Zero qui est exposée et le fait qu'il s'est abominablement servi des japonais, manipulant leurs convictions et leurs espoirs, pour servir ses propres intérêts. Tel est le véritable visage de leur héros !

Malgré toute la haine qu'ils ressentent à présent à son égard, Lelouch demande leur aide pour sauver Nunnally. Mais Suzaku a réalisé que Lelouch est devenu un individu beaucoup trop dangereux pour qu'on se permette de le laisser vivre. Si on l'épargne, il continuera à trahir et à manipuler son monde, semant encore plus de mort et de dévastation. Cette ordure a déjà fait assez de victimes, il doit disparaître !

Suzaku se chargera seul de secourir et de protéger Nunnally. Lelouch n'a plus aucun droit d'exister, ni en ce monde, ni auprès de sa soeur. Lelouch réalise alors que la haine de Suzaku à son égard en est arrivé au point de vouloir lui prendre Nunnally.

Devenus ennemis jurés, Lelouch et Suzaku se préparent à s'entretuer sous les yeux complètement paniqués de Kallen. Un coup de feu retentit. L'un des deux est mort.


Quel final ! Putain, quel final ! Shocked C'est... plus que grandiose ! Toutes les grandes qualités de cette série semblent avoir convergées ensemble le temps de cet épisode pour offrir un vrai final de saison digne de ce nom !

Ce ultime épisode de la saison reprend immédiatement après la fin de l'épisode précédent (au Japon, c'était la deuxième partie du seson final). On retrouve toute la grandeur de la bataille, ces affrontements hallucinants sublimés par une Full HD du plus bel effet, et surtout ces développements de personnages qui contribuent à l'envergure tragique de la bataille.

Lelouch est devenu Zero pour protéger sa soeur Nunnally. Celle-ci venant de se faire enlever, son combat n'a plus de sens. Aussi abandonne t-il tout ceux qui avaient placé leurs espoirs en lui pour sauver une seule personne, laissant derrière lui l'incompréhension et la panique. Trahies, sans appui, ses troupes se font décimer.

Les dernières minutes de l'épisode, grand climax de cette première saison, réunit Lelouch, Suzaku et Kallen au moment le plus critique. Ici, le véritable visage de Zero est dévoilée au grand jour pour les personnages présents et les conséquences de cette révélation guideront en grande partie le début des événements de la saison 2.

Pour l'heure, on ne peut que rester en admiration devant l'écriture des personnages au cours de cette scène. C'est juste phénoménal, Lelouch et Suzaku dans toute leur splendeur et toute leur ambiguité ! Un moment vraiment très fort !

L'épisode s'achève sur un cliffhanger incroyablement prenant qui met sacrément en haleine dans l'attente de la saison 2. Quand on pense qu'il a fallu attendre presque toute une année à l'époque de la diffusion pour connaître la suite. Et la manière dont la saison 2 reprend l'intrigue tient quant à elle du pur génie, mais je ne dévoile rien pour le moment.

Au final, un épisode plus grandiose que jamais qui achève magistralement cette première saison de Code Geass !


Quant à la saison 1 dans son ensemble, on a affaire ici à une série d'exception, même à une très grande série. Si elle mettait un peu de temps à installer ses éléments au début (mais elle le faisait de telle manière que le spectateur n'ait pas à attendre pour entrer dans l'action), une fois la mythologie en place, la série assurait un niveau de qualité très élevé qui allait du très bon au magistral selon les épisodes. Car il y a eu quelques faux pas, quelques moments où la qualité retombait quelque peu, mais ça restait toujours au moins d'un très bon niveau.

De plus, le scénario est tout simplement fabuleux, on n'a rarement vu quelque chose d'aussi ambitieux, d'aussi audacieux et d'aussi grandiose pour une série animée, et la logique derrière le découpage de la saison est imparable: certains épisodes sont plus intéressants que d'autres, mais tous sans exception ont leur place au sein de l'évolution de l'intrigue principale, apportant quelque chose à l'histoire (y compris pour les quelques épisodes parodiques, à l'humour ravageur et bourrés de fan-service, mais en aucun cas gratuits).

Enfin, la série propose une galerie extrêmement fournie de personnages fabuleux, très attachants et particulièrement bien développés tout du long. Lelouch est juste l'un des personnages de séries animées les plus fabuleux qui ait jamais été crée, l'anti-héros ultime.

De là, on se retrouve avec un véritable chef d'oeuvre qui n'a pas volé les multiples récompenses qu'elle a accumulé au cours de sa diffusion ou son succès phénoménal auprès des fans de japanimation.

Et ce n'est que la fin de la saison 1 ! Il reste encore une saison 2 avec le même nombre d'épisodes, soit tout autant de surprises et de rebondissements magistraux.

Mais comme je ne possède pour l'heure que l'édition Blu-Ray de la saison 1 et que celui de la saison 2 ne sort qu'en Septembre, et qu'il vaut mieux de toute façon laisser un temps de distance entre les deux saisons pour faire monter l'attente et profiter pleinement de la manière osée et audacieuse dont la série reprend, je vais en rester là pour le moment et me contenter simplement d'un dernier retour sur les neuf pictures dramas qui accompagnent cette intégrale de la saison 1 (en VF uniquement malheureusement, mais bon ils sont au moins là).

En tout cas, revoyant cette saison pour la deuxième fois dans son intégralité (j'avais découvert la série une première fois il y a tout juste une année), je la trouve aussi prenante, avec un véritable plaisir à la revoir, et même en connaissant les multiples rebondissements, la mise en scène est telle que ça fonctionne toujours merveilleusement. Une série de grande qualité que je prendrais donc un véritable plaisir à revoir !

All hail Lelouch ! cheers

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mer 1 Aoû - 18:19

Les pictures dramas

Pour en terminer complètement avec la saison 1, je vais terminer par un dernier retour sur les neuf pictures dramas, de courts épisodes de cinq minutes environ qui développent un peu certains aspects de l'univers et qui complètent ainsi l'histoire. Présents dans les DVD et les Blu-Ray en guise de bonus, ils n'y sont disponibles qu'en VF contrairement aux épisodes.

Stage 0.25

Situé sept ans avant les événements de la série, ce premier picture drama raconte l'arrivée de Lelouch et Nunnally au Japon et leur première rencontre avec Suzaku Kururugi, le fils du premier ministre japonais. Des débuts difficiles, alimentés par les préjugés de l'époque entre les britanniens et les japonais, mais qui aboutira finalement à une grande amitié, et plus tard à une grande haine.

Stage 3.25

Ce picture drama se déroule juste après l'épisode 3. Juste après l'annonce de la mort du prince Clovis. Les filles du conseil des étudiants de l'Académie Ashford se réunissent dans les bains pour faire plus ample connaissance avec Kallen.

Un épisode bourré de fan-service et de filles à poil, mais qui permet d'en apprendre un peu plus sur le passé de la famille Ashford, anciennement dans l'industrie de l'armement. Bien entendu, comme c'est une discussion entre filles, ça parle aussi de garçons et on découvre ainsi comme les filles perçoivent le sister-complex de Lelouch à l'égard de sa soeur Nunnally. Pour terminer en beauté, ça finit par se taquiner sur les formes idéales et Kallen a la désagréable impression que les filles vont lui faire des trucs louches.

Stage 4.23

Juste avant l'exécution de Suzaku Kururugi, Jeremiah Gottwald et Viletta Nu discutent du passé de Jeremiah et de ses ambitions. On découvre ainsi qu'il était autrefois chargé de la garde de l'impératrice Marianne et de ses enfants Lelouch et Nunnally, mais qu'il s'est avéré incapable de protéger son altesse, ni ses enfants qui sont supposés morts lors de l'invasion du Japon.

Hanté par cet échec, il s'est juré de ne plus faillir et de faire honneur à sa famille. Il est alors loin de se douter que Lelouch - toujours en vie et désormais sous l'identité du justicier masqué Zero - va ruiner tous ses projets.

Stage 6.75

Après l'affaire du chat, Suzaku commence à bien s'intégrer à l'Académie Ashford. Il a enfin trouvé un endroit pour vivre et il discute un peu de son passé avec Rivalz. Le comte Lloyd et Cecile veulent faire en sorte que Suzaku n'ait pas l'impression de vivre dans une caserne avec d'autres militaires, mais de retourner chez lui auprès de sa nouvelle famille, lui qui a perdu la sienne si tragiquement sept ans auparavant. Lui offrir un tant soit peu l'illusion d'une vie d'un garçon de son âge.

Stage 8.75

Tous les personnages se réunissent pour l'inauguration de Clovisland, le nouveau parc aquatique. Les filles de la série sont bien sûrs en maillots de bain révélateurs, à commencer par Cornelia qui doit assurer la cérémonie et qui exhibe bien malgré elle ses formes de déesse. Le sister-complex de Lelouch est également mis en avant avec des sous-entendus assez suggestifs.

Un épisode très fan-service, et cette fois je n'en vois vraiment pas l'utilité.

Stage 9.33

Selon l'humour de la présidente Milly Ashford, le conseil des étudiants organise un festival de travestissement: tous els étudiants doivent adopter les habits et l'attitude du sexe opposés. Si la plupart des étudiants s'en amusent, Lelouch ne peut faire taire sa honte (il est de naissance noble après tout). Le pire étant que, du lot, il est celui qui passe le plus facilement pour une femme.

Et un épisode fan-service de plus mais au moins, à ne pas se prendre au sérieux et à déconner, le délire est assez amusant finalement.

Stage 9.75

Au cours d'une simple discussion en famille (de deux !), Nunnally pose enfin la questionfacheuse à LElouch: qui est C.C. par rapport à lui ? Bien que Nunnally se trompe en imaginant qu'ils soient ensemble (et cela le chagrine d'autant plus vu son sister-complex), Lelouch ne peut pas lui admettre la vérité et il se torture l'esprit pour monter une explication à peu près cohérente.

Stage 22.25: Peaceful Times

En suivant la cérémonie d'inauguration de la zone spéciale d'administration du Japon par la radio, Nunnally se souvient de sa jeune enfance dorée à Britannia avec son frère Lelouch et leur demie-soeur Euphemia. Elle se rappelle d'un épisode particulier mettant en avant la gentillesse et la douceur de la jeune fille. Cette même douceur qui la pousse aujourd'hui à créer un monde meilleur. Malheureusement, cela s'achève sur une tragédie.

Stage 23.95

Juste avant l'épisode 24 et le début de la bataille, Suzaku se remémore sa relation avec Lelouch et les mots qu'il a tenu sept ans auparavant: "Je détruirais Britannia !". Suzaku est à présent conscient que son ami d'enfance se cache certainement sous le masque de Zero et que c'est aussi lui qui a tué Euphemia, la fille qu'il aimait.

Tout deux ont commis des actes horribles depuis ce temps révolu où ils étaient encore de jeunes enfants innocents, et Suzaku se demande si les choses auraient été différentes s'ils avaient faits des choix différents, s'il avait confié son crime à Lelouch et ce qui en avait résulté, ce qui aurait pu le dissuader de suivre lui aussi ce chemin aujourd'hui. Tout ce malheur aurait probablement pu être empêché, mais ce qui est fait est fait et Suzaku doit à présent mettre un terme définitif aux actes de celui qui est devenu son ennemi juré.

De loin le meilleur des pictures dramas de cette première saison, révélant les pensées profondes de Suzaku à l'égard de Lelouch, ce qui apporte un autre éclaircissement sur la scène finale de l'épisode 25. Très noir, très intimiste, plein d'émotions, superbe !


Voilà, donc au final c'est ça les pictures dramas, neuf petites histoires qui développent certains aspects de l'histoire, la complétant avec de nouvelles informations, et parfois une bonne dose de fan-service, de délire et de nudité pour rassasier les fans les plus... Enfin bref !

Mais il y a quand même des épisodes intéressants dans le lot, même si la série animée se tient déjà parfaitement bien toute seule. A prendre pour ce que c'est: du bonus.


Bon, voilà, j'ai fait le tour des différents épisodes de cette intégrale Blu-Ray de la saison 1. Cette édition est excellente et permet de profiter pleinement de cette série de grande qualité grâce à une Full HD du plus bel effet !

En tout cas, Code Geass est une série que je recommande très vivement à tous ceux qui aiment la japanimation, surtout les fans de science-fiction et de séries de méchas. La série a toutes les cartes pour convaincre: une histoire hallucinante et clairement ambitieuse, des personnages attachés, profonds et ambigus, une animation de grande qualité (la Full HD est vivement recommandé), une bande originale parmi les plus grandes et un doublage japonais très réussi.

Un véritable joyau qui mérite d'être découvert et redécouvert ! Very Happy



PS: L'intégrale Blu-Ray de la saison 2 sort en Septembre. Je reprendrais mon visionnage et mes retours à cette occasion. C'est une bonne chose de laisser un temps entre les deux, histoire de créer l'attente (en tant que spectateur) et de ne pas être trop choqué par la manière originale et très couillue dont la série reprend.

En tout cas, en terme de rebondissements et de surprises, personne ne pourra contester le fait qu'on en a vraiment pour notre argent. On a rarement vu ça !



Pour en terminer, je remets ces deux parodies assez drôles qui tournent en dérision les premiers épisodes.





Dernière édition par cineternel le Lun 6 Aoû - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Lun 6 Aoû - 19:02

Des vidéos des avant-premières avec les seiyuus principaux de la série.

Jun Fukuyama: Lelouch Lamperouge
Takahiro Sakurai: Suzaku Kururugi
Yukana: C.C.
Ami Koshimizu: Kallen Stadtfeld
Takahiro Mizushima: Rolo Lamperouge

L'avant-première du grand final de la saison 1:





L'avant-première du début de la saison 2:





Rah, j'ai vraiment trop hâte de revisionner la saison 2, mais je me suis juré d'attendre l'intégrale Blu-Ray pour ça. Du coup, j'ai défoulé ma frustration sur les mangas, mais je suis déjà bientôt à court. jememarre

Vivement que le premier OAV d'Akito the Exiled sorte au passage ! Je l'attends comme le messie celui-là ! cheers

J'ai vraiment hâte de savoir aussi si les autres Chevaliers de la Table Ronde vont être enfin dévoilés. Very Happy

Knight of One: Bismarck Waldstein, pilote du Galahad.
Knight of Two:
Knight of Three: Gino Weinberg, pilote du Tristan.
Knight of Four: Dorothea Ernst.
Knight of Five:
Knight of Six: Anya Alstreim, pilote du Mordred.
Knight of Seven: Suzaku Kururugi, pilote du Lancelot.
Knight of Eight:
Knight of Nine: Nonette Enneagram.
Knight of Ten: Luciano Bradley, pilote du Percival.
Knight of Eleven:
Knight of Twelve: Monica Kruszewski.

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mar 7 Aoû - 20:16

Le site Amazon.fr vient de dévoiler un visuel différent (de celui posté plus haut) pour l'intégrale Blu-Ray de la saison 2 qui sort le 18 septembre:



Zero est de retour !

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Jeu 9 Aoû - 17:30

Critique de l'artbook Mutuality: Clamp Works in Code Geass



Code Geass est une oeuvre de collaboration entre le studio Sunrise et le quatuor de mangakas Clamp.

Si Sunrise est relativement inconnu en France, au Japon il s'agit d'un studio mythique auquel on doit la grande franchise des Gundam (dont on ne compte plus les diverses séries). On leur doit aussi des animés tels que City Hunter (Nicky Larson), Cowboy Bebop, The Vision of Escaflowne et Inuyasha.

La réputation du groupe Clamp, quant à elle, n'est plus à faire. En deux décennies, les quatre mangakas se sont bâties une réputation d'envergure internationale, faisant partie des auteurs dont les mangas sont les plus vendus dans le monde.

Si le nom du groupe ne vous dit rien, à moins d'avoir vécu coupé du monde au début des années 2000, vous avez forcément entendu parler de Sakura, la petite chasseuse de cartes qui avait fait les belles heures des programmes jeunesses. Au prix d'une grande censure dans les dialogues (disparition des attirances homosexuelles entre les enfants et des romances enfants/adultes et élèves/profs), Card Captor Sakura était devenu un véritable phénomène, série plaisant aussi bien aux filles qu'aux garçons.

On doit au groupe Clamp des oeuvres artistiques et audacieuses telles que XXXholic, Clover (Trèfle), Tokyo Babylon, et bien sûr le grand chef d'oeuvre X/1999 (ou X de Clamp). Elles se sont aussi illustrées dans des oeuvres plus commerciales et accessibles tels que Tsubasa Reservoir Chronicle, Clamp School Detectives et donc, bien sûr, Card Captor Sakura.

Deux studios aux univers donc très différents et que rien ne semble lier à priori. Le fruit de cette collaboration inattendue est Code Geass: Lelouch of the Rebellion, une série mondialement acclamée et qui n'a cessé de rafler les prix de par le monde durant près de cinq ans.

L'artbook Mutuality plonge au coeur de cette collaboration. Si les Clamp sont officiellement créditées pour les character-designs originaux (adaptés ensuite par Takahiro Kimura, le chara-designer de Sunrise), leur travail de recherche sur les personnages influença grandement la manière dont la série s'est par la suite développant, aidant l'équipe en charge à définir les personnages et à construire leur univers.

Ces travaux de recherche sur les personnages, véritables esquisses qui prennent une partie importante de l'ouvrage, nous plongent dans le procédé de conception des designs, reflétant pleinement le travail effectué par Clamp sur la série comme dans leurs autres oeuvres. De nombreuses annotations sur les côtés des dessins ou les accompagnant en bas des pages nous montrent les réflexions et les doutes qui envahissent l'esprit de la dessinatrice Mokona à mesure qu'elle progresse dans ses recherches.

Ces annotations insistent aussi grandement sur le travail de recherche derrière la création des tenues, exercice difficile car, s'il est facile de faire des tenues extravagantes sur le papier, il est beaucoup plus difficile de les animer de manière naturelle, comme les Clamp s'en sont souvent rendues compte dans les adaptations animées de leurs propres oeuvres. Dans le cas de Code Geass, Mokona exprime d'ailleurs sa reconnaissance et son admiration sur le fait que Sunrise ait su comprendre l'importance des choix esthétiques des tenues et de s'être donné du mal pour les respecter pleinement lors du passage à l'animation.

Ces travaux et les nombreuses remarques furent par la suite très utiles à Sunrise pour concevoir les caractères des personnages, leur rôle dans la série et la manière dont ils seraient animés, notamment leurs vêtements. On peut aussi constater que certaines tenues ont finalement eu une autre utilisation que celle prévue au départ (une tenue dessinée avec un personnage et finalement attribuée à un autre, une tenue qui devient un motif pour un ensemble de personnages comme les uniformes).

Nous découvrons aussi des esquisses de personnages conçues au hasard, selon les besoins de l'équipe à mesure que de nouveaux personnages seraient crées ou qu'ils auraient besoin de designs pour des personnages figurants. Certains designs étaient des commandes de l'équipe pour des personnages définis mais qui n'ont finalement pas été utilisés. D'autres ont en revanche été crée sans personnage particulier à l'esprit et ont donné naissance à des personnages importants tels que Kallen Stadtfeld ou Villetta Nu.

On retrouve aussi dans ce tome de nombreuses illustrations réalisées par Mokona et colorisées par Tsubasi Nekoi du groupe Clamp. Ces oeuvres sont tout simplement magnifiques comme souvent avec les artbooks de Clamp, dont certaines ont d'ailleurs été utilisées pour les génériques de fin de la saison 2.

Fidèle à elle-même, Mokona a su insuffler à ses dessins la patte Clamp avec de nombreux motifs ayant des significations particulières: des chaînes pour les personnages pris dans le feu de la guerre et des rubans pour les personnages qui sont extérieurs aux champs de bataille, des ailes blanches pour les personnages liés à Britannia et des ailes noires de démons pour les Chevaliers Noirs (idem pour les couleurs générales des vêtements), et de nombreux autres détails aux significations symboliques fortes.

Mokona développe bien sûr l'origine de chacune de ces illustrations et leur signification dans des annotations en fin de volume, afin de ne pas gêner le plaisir du regard.

Petite originalité, pour cet artbook, Ichiro Ohkouchi, le scénariste de la série, a été mis à contribution de créer des histoires à partir de deux illustrations originales fournies par Clamp. Ces histoires, canoniques, apportent un nouvel éclairage sur les sentiments de Lelouch et de Suzaku en vue du Zero Requiem, développant leur relation.

En fin de tome, on trouve une conversation de cinq (grandes) pages entre Goro Taniguchi et Mokona, apportant un regard rétrospectif sur leur collaboration et comment celle-ci s'est déroulée sur les différents aspects de conception de la série, donnant aussi des informations complémentaires sur certaines oeuvres présentes dans l'ouvrage. Plusieurs anecdotes se trouvent au fil de la conversation sur d'autres sujets tels que l'importance du choix des comédiens et la contribution qu'ils ont apporté de leur côté.

Mutuality est donc un ouvrage de qualité qui se destine aussi bien à ceux qui aiment la série Code Geass que les travaux du groupe Clamp en général. A ceux-là, je ne saurais que trop leur recommander, même si l'ouvrage est un peu cher (30 euros pour un ouvrage relié de 110 pages). C'est clairement un ouvrage de collection et l'édition de Tonkam est à la hauteur de la popularité de la série auprès des fans français de manga, très respectueuse de l'édition originale.

Un ouvrage incontournable pour les fans donc.















Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 20005
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mar 4 Sep - 9:54

J'avais lu une partie du manga et on m'avait beaucoup parlé de code geass et je ce qu'on m'a dit se confirme et c'est juste sympa pour l'instant What a Face Razz

Pour en revenir à la comparason entre les deux héros de code geass et death note y ont mais alors rien du tout en commun nawak
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mar 4 Sep - 12:38

Je ne sais pas à quel épisode tu es, mais l'histoire ne cesse de se bonifier (tu vas voir durant la seconde moitié de la saison, la montée en puissance de malade de la tension). Et l'animé est nettement supérieur au manga.

Pour Lelouch, c'est beaucoup plus ambigu que ça.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 20005
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mar 4 Sep - 13:33

Ben là j'en suis à l'épisode 10 c'est sympa mais sans plus Laughing

Ah ouais ok j'ai lu ton spoiler je voyais pas ça comme ça Shocked

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Mar 4 Sep - 13:55

En tout cas, je serais intéressé de voir tes avis à partir de l'épisode 14 et à la fin de la saison. Surtout si tu as trouvé la première moitié de la saison moyenne. Wink

Citation :
Ah ouais ok j'ai lu ton spoiler je voyais pas ça comme ça
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 20005
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Dim 9 Sep - 3:11

Bon j'ai presque fini la saison 1 et je trouve que cet animé est surestimé What a Face Shocked

Même mon personnage prèferé est d'un niais plus les épisodes passent : Susaku Evil or Very Mad

Shirley la pleurnicheuse Adevenirdingue Envie de la baffer

Mao un méchant que je trouvais intéréssant se révèle être un abruti nawak

Si la saison 2 est du même niveau je passe mon chemin. Ok c'est sympa mais là j'ai ma dose What a Face

Décidémment Clamp à part X et le manga Rg Veda (papier) qui sont géniaux c'est pas pour moi
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Dim 9 Sep - 10:54

Citation :
Bon j'ai presque fini la saison 1 et je trouve que cet animé est surestimé

Si la saison 2 est du même niveau je passe mon chemin. Ok c'est sympa mais là j'ai ma dose
Je pense que ça ne vaut pas la peine d'aller au-delà si tu n'adhères pas, effectivement.

Après, tout le monde a des goûts différents. C'est ma série préférée perso, et il y a à l'inverse des séries qui sont aimés par beaucoup de monde et que j'ai trouvé mauvaises pour ma part (tout récemment Gundam Wing par exemple, que beaucoup me disaient être la meilleure série Gundam - mais il y a la nostalgie qui joue aussi apparemment - et que j'ai trouvé catastrophique).

Citation :
Même mon personnage prèferé est d'un niais plus les épisodes passent : Susaku
Ton personnage préféré, c'est Suzaku ? hallucine Pour beaucoup, c'est Lelouch, C.C. ou Kallen.

Citation :
Shirley la pleurnicheuse Adevenirdingue Envie de la baffer
C'est le genre de personnage à la Orihime (de Bleach) qui peut agacer, la fille normale amoureuse de Lelouch mais qui n'est pas faite pour vivre dans son monde et que les actions de ce dernier détruisent. J'aime beaucoup son rôle tragique, moins le personnage.

Citation :
Décidémment Clamp à part X et le manga Rg Veda (papier) qui sont géniaux c'est pas pour moi
Connais pas RG Veda, mais entre Code Geass, Tokyo Babylon, X, Card Captor Sakura, XXX Holic et Tsubasa Reservoir Chronicle, je suis fan perso.
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 20005
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Dim 9 Sep - 12:23

Je déteste Lelouch il a vraiment pas le charisme que j'en attendais surtout par rapport à Kira si on veut comparer.....
Y a même pas de comparaison à faire y ont pas du tout le même niveau nawak

Spoiler:
 


Je préfère Orihime de Bleach Laughing (Je suis toujours bleach en version papier c'est un manga que j'adore tout comme Naruto en fait (on a eu la révélation de Tobi Shocked affraid) mais bon là je fais du HS Laughing

Ba en fait Rg Veda c'est de l'héroic fantasy mais c'est à tomber par terre déjà juste le dessin Shocked hallucine

Y avaient fais un film animé qui est juste sympa dommage qui n'aient jamais tenté d'animer la série de mangas Sad

Enfin voilà quoi j'ai vu des centaines et des centaines d'animés c'est peut être pour ça que voir des trucs pareils ça me surprend plus je préfère Evangelion faut pas demander Laughing Laughing

Bon attention Evangelion c'est très bon pour moi mais Code Geas c'est juste sympa voilà quoi.
Je m'attendais à un truc beaucoup mieux avec des personnages charismatiques.
Ben je les cherche encore What a Face Suspect

Dans ce genre d'animé avec l'anti héros pour moi la référence ça reste quand même Death Note angélique

Sinon c'est possible que je change d'avis en voyant la saison 2 on m'a dit qu elle était beaucoup mieux que la première Basketball


Pour Susaku oui je l'aime bien quand il est dans le lancelot je dois dire qu'il a un certain charisme par contre quand il en sort c'est un abruti fini... affraid siffle hihihihi
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 20005
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   Dim 9 Sep - 15:59

Voilà y a une nette amélioration de l'animé et j'ai eu mes premiers frissons pour l'épisode 23 Shocked affraid

Bon faut quand même attendre 22 épisodes pour que ça décolle Adevenirdingue Adevenirdingue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Code Geass - Lelouch of the Rebellion R2 [série]
» [Animé] Code Geass: Lelouch of the Rebellion
» C.C (Code Geass)
» Code Geass : Lelouch of the Rebellion
» [Manga] Code Geass: Lelouch of the Rebellion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autre médias :: Séries tv-
Sauter vers: