AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drive de Nicholas Winding Refn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
darknol
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 3123
Date d'inscription : 17/12/2009

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 13:15

Captain Please Ken a écrit:
onseclate

Bon sinon critique.

Spoiler:
 

Bon bah +1, vu que j'arrive à écrire queudal dessus, je confirme totalement, simple et direct comme le film.

Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 13:16

Laughing Wink



_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 13:29




Bon sinon que dire sur le film? Vu de chez moi, c'est quand meme tellement brillant que franchement, je sais pas si c'est lui faire honneur que d'en faire une critique . Mais bon, on est la pour ca, j'aime bien parler Laughing et je crois que y a quand meme des trucs à dire, surtout au regard de ce qui a été déja balancé.






Alors je suis d'accord Tommy,aprés vision, le film n'est ni complexe dans la forme (du scénar) ni dans le fond. (meme si on peut le trouver profond) mais j'ai envie de dire heureusement.. Refn propose un film qui se veut aller d'abords aux grand sentiment, qui reflete totalement son fond.. on donne un peu trop de "chair" à son énigmatique personnage principal? on se risque à perdre un peu de l'essence "poétique" du film....On rajoute des péripéties complexes à ne plus finir? idem..... c'est un cinéma du "geste", de l'image.. un film romantique, chevaleresque et trés violent... l'important il est la, à l'écran, c'est une experience sensorielle (trés trés travaillée) qui sert le récit, pourquoi en rajouter encore?







Alors oui film au scénario "simple"..Quand bien meme il y a je trouve des portrait de personnages brillants plutot nuancés
Spoiler:
 
quand bien meme, je vois aussi des détours de scénario qui carburent exellemment et à l'ironie dramatique et à des situations de polar ou on n'invente rien, mais tellement bien écrite : la révélation
Spoiler:
 
est quand meme assez énorme,
Spoiler:
 
.







Tous ces points sont pour moi des moyens de catharsis du personnage principal. oui j'en reviens au point dont je parlais avec Yobem. Pour tout te dire j'ai un seuil de tolérance en ce qui concerne les coincidences au cinéma.. Sans prendre d'exemples précies, toutes histoires confondues, les mecs qui se croisent comme par hazard 15 fois en une journée dans une meme ville, mouais.. ca arrange trop certaines histoires en effet, et je décroche.. et pourtant, je peux te dire que non seulement il m'est arrivé des trucs dans ma vie qui m'ont laissé sur le cul sur ce meme sujet, tout dépend aussi au service de quoi sont ces coincidences (et j'y reviens) mais je trouve que pour revenir au film, ce qui aurait été "facile" ca aurait été simplement de montrer que un jour ou l'autre notre héros
Spoiler:
 
. (ca aurait été aussi possiblement un autre film, et pourquoi pas, ça aurait pu meme etre interessant) et pourtant non, au premier degré (on y revient donc)
Spoiler:
 
Et c la encore tout le génie et du scénar et de Refn, et Gosling car si on y réfléchit trop bien entendu on est dans l'improbable, mais on y croit. Chaque action de Gosling (le driver) est brillamment "décrite", mise en scene et joué.. le personnage de Gosling est vraiment un bon, et je crois que d'avoir laisser une part de mystique à son personnage renforce son image de "demi dieu" qui
Spoiler:
 






On pourrait dire que le monsieur est
Spoiler:
 
si ce n'est pour son coté (
Spoiler:
 
et on pourrait y a jouter qu'on peut voir
Spoiler:
 
donc coincidence, ficelle de scénario oui, mais qui peut se comprendre..




Soit dit en passant, en ce qui concerne le rapport émotionnel Sim. Disons que je comprends ce que tu me dis tel que tu me le dis, mais je ne te suis pas. Pourquoi d'abords simplement car je n'ai pas eu ton soucis. Laughing Ce mec dépeint comme le fait Refn me fascine.. il est exellent dans sa partie, et il est méga énigmatique..et le Refn ret Gosling qui est juste brillant l'iconisent à mort ce qui le rend d'autant plus marquant... qui est il, de quoi est il capable? Ce mec semble imprévisible, et on découvre qu'il est
Spoiler:
 
. on découve ses valeurs pendant le film.. et quand certains y voient du cucul Laughing Wink Si je passe que je vois ces parties comme essentielle pour mieux rendre choquant la violence en contraste, je suis tellement sous le charme de la poésie du Refn de la tendresse déployé, des moments d'amour tellement sensible, tellement juste que je ne peux que vouloir le suivre (et faut il encore que certains choix te parlent .. d'une maniere ne serait ce que fantasmatique)






bon l'ironie dramatique
Spoiler:
 
, on pourrait se dire qu'encore une fois qui se "ressemble" s'assemble..
Spoiler:
 
quand bien meme si on peut voir ca comme une ficelle, pourquoi pas? Oui le driver est mal tombé, comme Mc Lane est mal tombé le jour ou il débarque voir sa femme au Nakatomi Plaza, comme Angier a comme par hazard un jumeau dans la meme ville trouvé assez facilement par une de leur employés fraichement débarquée, comme le joker a quand meme du bol qu'il ait pu crée un freaks avec Harvey Dent, tombé pil poil sur une de ces face et sur un parterre aspergé d'essence.. pile poile comme sa piece a double face, pile poile comme le surnom que cela lui aura valu chez les flics bien avant toute cette histoire.. Tout cela arrange bien tout le monde quelque part, sinon le scénario n'avance plus ou devrait disgresser pas mal..




Bref, on est au cinéma, et dans du beau cinéma, tendu (cette premiere scene de folie) romantique (incroyable de poésie ces moments avec Carey Muligan qui est formidables comme tous les acteurs du film d'ailleurs, ils mériteraient à eux seul un autre post) et alternant avec des moments de violence viscérale completement halluciné. C'est pas la peine je crois d'aller chercher un discours sur la violence, ou une quelconque réflexion sur l'alliénation urbaine, que sais je.. pour moi, encore une fois, il s'agit d'un film romantique et chevaleresque ou on y retrouve tous les thèmes du genre (mini spoiler) : amour, chevalerie, honneur, sens du sacrifice.. j'y vois d'abords le portrait "romantique" d'un "cow boy" énigmatique qui cherche un sens à sa vie, et qui va mettre un peu d'ordre autours de lui, lorsqu'on touche à ce qu'il voit comme une lumiere dans sa vie.. un mec "adapté" a son environnement.. pas de jugement, pas meme de réflexion, tout au plus le réalisateur pose un regard "poétique" sur tout ca.. c'est comme ca, c'est beau et tragique. tout au plus allez si le Refn n'est pas moralisateur, tout reste moral, puisque
Spoiler:
 
je vois un film "somme" du genre.




Bref, si on est disposé à se laisser embarquer dans la proposition (et si on y est sensible bien évidemment) je ne vois pas une fausse note. Je vois un cinéma qui touche à la grace, un chef d'oeuvre, comme on en voit rarement. En tous cas un film qui m'a laissé sur le carreau à me faire pleurer de joie à plusieurs reprise, et m'a donné en fin de compte un sourire jusque la. japrouvecbien

5 étoiles

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"


Dernière édition par Captain Please Ken le Mar 11 Oct - 18:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Heathcliff
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 14860
Date d'inscription : 07/12/2009
Localisation : 9-3

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 14:16

oh lalà...merveilleuse critique, bravo Cap cheers...cooooommmme ça dooone enviiiiieeuuuuh
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 15:45

Laughing Very Happy

Merci mademoiselle Heath Very Happy

Mais fonce le voir dés que possible quoii
Spoiler:
 

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
cubi
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 6000
Date d'inscription : 09/12/2009
Localisation : Dans ton cul

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 18:40

good critique
pour un film tout pourrite sans une seule scène de cul Laughing

Revenir en haut Aller en bas
http://elleestbellepistache.tumblr.com/
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 18:49

Laughing

Ouais quand meme soyons objectif. Allez moins un msieur Refn Neutral troplol

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
cubi
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 6000
Date d'inscription : 09/12/2009
Localisation : Dans ton cul

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 18:57

troplol
Revenir en haut Aller en bas
http://elleestbellepistache.tumblr.com/
vendest
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 8501
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Albuquerque,Nouveau Mexique

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 18:58

Viens de voir ta critique Cap(bon bah du coup,ce soir je suis pas la),ça va faire 3 fois sunny saut wouhouu
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 22:53

Very Happy

Alors ta troisième? Smile

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
vendest
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 8501
Date d'inscription : 06/05/2010
Localisation : Albuquerque,Nouveau Mexique

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 23:13

On dit que tout est mieux avec le temps,l'expérience(oula je dévie Laughing ),est bah GRAVEEEEEEEEEEEEEEEEE hmmdonut .Toujours aussi percutant,enfaite maintenant je remarque que d'une certaine manière TOUT est somptueux,même la violence(je l'avais déjà noté,mais la je la voit clairement),on dirait qu'on est jeter dans un conte de fée(si si Razz ).

Fabuleux quoi,je me surprend même a imaginer ce qu'ai le passer du Driver,voir même son futur
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mar 11 Oct - 23:36

Pourquoi pas, pour ton spoiler Wink

Et oui completement on peut voir ça comme un conte de fée. aussi Laughing Pour moi on atteint une des raisons pour lequel existe le cinéma, faire réver. Pendant un peu moins de deux heures, c'est un reve evéillé japrouvecbien

Bon en tous cas, content que ça t'ai replu cheers

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
yanndanh
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 333
Date d'inscription : 10/12/2009

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mer 12 Oct - 11:47

Captain Please Ken a écrit:



Bon sinon que dire sur le film? Vu de chez moi, c'est quand meme tellement brillant que franchement, je sais pas si c'est lui faire honneur que d'en faire une critique . Mais bon, on est la pour ca, j'aime bien parler Laughing et je crois que y a quand meme des trucs à dire, surtout au regard de ce qui a été déja balancé.






Alors je suis d'accord Tommy,aprés vision, le film n'est ni complexe dans la forme (du scénar) ni dans le fond. (meme si on peut le trouver profond) mais j'ai envie de dire heureusement.. Refn propose un film qui se veut aller d'abords aux grand sentiment, qui reflete totalement son fond.. on donne un peu trop de "chair" à son énigmatique personnage principal? on se risque à perdre un peu de l'essence "poétique" du film....On rajoute des péripéties complexes à ne plus finir? idem..... c'est un cinéma du "geste", de l'image.. un film romantique, chevaleresque et trés violent... l'important il est la, à l'écran, c'est une experience sensorielle (trés trés travaillée) qui sert le récit, pourquoi en rajouter encore?







Alors oui film au scénario "simple"..Quand bien meme il y a je trouve des portrait de personnages brillants plutot nuancés
Spoiler:
 
quand bien meme, je vois aussi des détours de scénario qui carburent exellemment et à l'ironie dramatique et à des situations de polar ou on n'invente rien, mais tellement bien écrite : la révélation
Spoiler:
 
est quand meme assez énorme,
Spoiler:
 
.







Tous ces points sont pour moi des moyens de catharsis du personnage principal. oui j'en reviens au point dont je parlais avec Yobem. Pour tout te dire j'ai un seuil de tolérance en ce qui concerne les coincidences au cinéma.. Sans prendre d'exemples précies, toutes histoires confondues, les mecs qui se croisent comme par hazard 15 fois en une journée dans une meme ville, mouais.. ca arrange trop certaines histoires en effet, et je décroche.. et pourtant, je peux te dire que non seulement il m'est arrivé des trucs dans ma vie qui m'ont laissé sur le cul sur ce meme sujet, tout dépend aussi au service de quoi sont ces coincidences (et j'y reviens) mais je trouve que pour revenir au film, ce qui aurait été "facile" ca aurait été simplement de montrer que un jour ou l'autre notre héros
Spoiler:
 
. (ca aurait été aussi possiblement un autre film, et pourquoi pas, ça aurait pu meme etre interessant) et pourtant non, au premier degré (on y revient donc)
Spoiler:
 
Et c la encore tout le génie et du scénar et de Refn, et Gosling car si on y réfléchit trop bien entendu on est dans l'improbable, mais on y croit. Chaque action de Gosling (le driver) est brillamment "décrite", mise en scene et joué.. le personnage de Gosling est vraiment un bon, et je crois que d'avoir laisser une part de mystique à son personnage renforce son image de "demi dieu" qui
Spoiler:
 






On pourrait dire que le monsieur est
Spoiler:
 
si ce n'est pour son coté (
Spoiler:
 
et on pourrait y a jouter qu'on peut voir
Spoiler:
 
donc coincidence, ficelle de scénario oui, mais qui peut se comprendre..




Soit dit en passant, en ce qui concerne le rapport émotionnel Sim. Disons que je comprends ce que tu me dis tel que tu me le dis, mais je ne te suis pas. Pourquoi d'abords simplement car je n'ai pas eu ton soucis. Laughing Ce mec dépeint comme le fait Refn me fascine.. il est exellent dans sa partie, et il est méga énigmatique..et le Refn ret Gosling qui est juste brillant l'iconisent à mort ce qui le rend d'autant plus marquant... qui est il, de quoi est il capable? Ce mec semble imprévisible, et on découvre qu'il est
Spoiler:
 
. on découve ses valeurs pendant le film.. et quand certains y voient du cucul Laughing Wink Si je passe que je vois ces parties comme essentielle pour mieux rendre choquant la violence en contraste, je suis tellement sous le charme de la poésie du Refn de la tendresse déployé, des moments d'amour tellement sensible, tellement juste que je ne peux que vouloir le suivre (et faut il encore que certains choix te parlent .. d'une maniere ne serait ce que fantasmatique)






bon l'ironie dramatique
Spoiler:
 
, on pourrait se dire qu'encore une fois qui se "ressemble" s'assemble..
Spoiler:
 
quand bien meme si on peut voir ca comme une ficelle, pourquoi pas? Oui le driver est mal tombé, comme Mc Lane est mal tombé le jour ou il débarque voir sa femme au Nakatomi Plaza, comme Angier a comme par hazard un jumeau dans la meme ville trouvé assez facilement par une de leur employés fraichement débarquée, comme le joker a quand meme du bol qu'il ait pu crée un freaks avec Harvey Dent, tombé pil poil sur une de ces face et sur un parterre aspergé d'essence.. pile poile comme sa piece a double face, pile poile comme le surnom que cela lui aura valu chez les flics bien avant toute cette histoire.. Tout cela arrange bien tout le monde quelque part, sinon le scénario n'avance plus ou devrait disgresser pas mal..




Bref, on est au cinéma, et dans du beau cinéma, tendu (cette premiere scene de folie) romantique (incroyable de poésie ces moments avec Carey Muligan qui est formidables comme tous les acteurs du film d'ailleurs, ils mériteraient à eux seul un autre post) et alternant avec des moments de violence viscérale completement halluciné. C'est pas la peine je crois d'aller chercher un discours sur la violence, ou une quelconque réflexion sur l'alliénation urbaine, que sais je.. pour moi, encore une fois, il s'agit d'un film romantique et chevaleresque ou on y retrouve tous les thèmes du genre (mini spoiler) : amour, chevalerie, honneur, sens du sacrifice.. j'y vois d'abords le portrait "romantique" d'un "cow boy" énigmatique qui cherche un sens à sa vie, et qui va mettre un peu d'ordre autours de lui, lorsqu'on touche à ce qu'il voit comme une lumiere dans sa vie.. un mec "adapté" a son environnement.. pas de jugement, pas meme de réflexion, tout au plus le réalisateur pose un regard "poétique" sur tout ca.. c'est comme ca, c'est beau et tragique. tout au plus allez si le Refn n'est pas moralisateur, tout reste moral, puisque
Spoiler:
 
je vois un film "somme" du genre.




Bref, si on est disposé à se laisser embarquer dans la proposition (et si on y est sensible bien évidemment) je ne vois pas une fausse note. Je vois un cinéma qui touche à la grace, un chef d'oeuvre, comme on en voit rarement. En tous cas un film qui m'a laissé sur le carreau à me faire pleurer de joie à plusieurs reprise, et m'a donné en fin de compte un sourire jusque la. japrouvecbien

5 étoiles

AMEN! wouhouu
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Mer 12 Oct - 14:04

Very Happy

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Kaizus
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5871
Date d'inscription : 07/12/2009
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 9:34

Enfin vu hier soir, les gens m'ont fait trainés.
J'ai été soufflé, ca faisait trèèèès longtemps qu'un film ne m'avait pas retourné comme une crèpe.
La critique de cap est très bonne, quelques coïncidences un peu fortes, mais tout les chefs d'oeuvres en ont.

Bref, 5 étoiles

P.S: pour les gamers, vous trouvez pas que ca aurait pu être gta the movie, les voitures, les persos déglingos, le fusil à pompes,etc... Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://troadai.wordpress.com/]http://troadai.wordpress.com
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 13:01

cheers

Ji suis pas sur que je peux te répondre sinon ..meme si j'ai un peu joué à Gta. Ji si pas pit tetre yes . Mais on peut dire la meme de certains fast and furious? scratch timide

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Kaizus
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5871
Date d'inscription : 07/12/2009
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 14:25

Captain Please Ken a écrit:
cheers

Ji suis pas sur que je peux te répondre sinon ..meme si j'ai un peu joué à Gta. Ji si pas pit tetre yes . Mais on peut dire la meme de certains fast and furious? scratch timide
mmmh non pas vraiment, enfaite ce sont vraiment les personnages qui me font penser à GTA.
Ca me prends pas souvent, mais je crois que je vais aller le revoir Shocked
Revenir en haut Aller en bas
http://troadai.wordpress.com/]http://troadai.wordpress.com
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 14:30

Ah bah alors je vois pas. en tous cas pas, en y réfléchissant, pas plus que les Gta meme au contraire. timide dans les Gta c une course pour etre le plus fort, le plus violent, c une démo de testostérone (comme les Gta ) pas le but la. A part le coté crime story, et les détails superficiels que tu donnes, je vois pas trop Laughing parce que a ce moment la tu sais, Scarface c'est Gta, mais ok Wink

Cool qu'il t'a plu à ce point sinon Smile

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Kaizus
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5871
Date d'inscription : 07/12/2009
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 14:40

Captain Please Ken a écrit:
Ah bah alors je vois pas. en tous cas pas, en y réfléchissant, pas plus que les Gta meme au contraire. timide dans les Gta c une course pour etre le plus fort, le plus violent, c une démo de testostérone (comme les Gta ) pas le but la. A part le coté crime story, et les détails superficiels que tu donnes, je vois pas trop Laughing

Surtout le GTA 4 de base, il y a ce coté héro (d'apparence) excessivement calme, au strict opposé de la pluparts des autres criminels, pris dans les évenements, qui a une conduite malgré sa criminalinalité.

Les mafieux font vraiment très GTA, surtout le perso de Ron Perlman, les dialogues entre eux aussi. Et au milieu, les persos touchant trop faible pour résister comme le héro.

Et oui le coté voiture, baston, shotgun complètent le truc je trouves. cheers

Après c'est peut être juste la typo Vice City jememarre
Revenir en haut Aller en bas
http://troadai.wordpress.com/]http://troadai.wordpress.com
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 14:45

Mouais Laughing non, ok, je vois ce que tu veux dire Wink mais Gta est tellement contraire a l'énergie et au look de drive que non. scarface limite oui (et les fast and furious) tiens Payback aussi .. gta a rien inventé et surtout pas pour les maffieux et les dialogues.., c'est une repompe de scarface au parrain, et aux affranchis, à casino on peut voir des influences partout Wink c'est trés sympa Gta hein, mais bon angélique

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Kaizus
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5871
Date d'inscription : 07/12/2009
Localisation : Londres

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 14:50

Captain Please Ken a écrit:
Mouais Laughing non, ok, je vois ce que tu veux dire Wink mais Gta est tellement contraire a l'énergie et au look de drive que non. scarface limite oui (et les fast and furious) tiens Payback aussi .. gta a rien inventé dans les maffieux, c'est une repompe de scarface aau parrain, et aux affranchis, à casino on peut voir des influences partout Wink

nan mais je suis completment ok sur le fait que ce soit très référencé GTA. Mais l'univers de Drive me fait penser à ca.
Parcontre ce que tu dis me fait bien plus pensé au GTA de troisième génération qui eux hésiter carrément pas à repomper des pans entiers de scènar' Razz (GTA vice city/scar face, San Andreas avait une vibe fast and furious peut être pour ca que je l'apprecie moyen).

Après c'étais plutôt dans l'autre sens qu'on voyait le truc à la sortie du film: "le perso de Drive il serait trop cool dans GTA" bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://troadai.wordpress.com/]http://troadai.wordpress.com
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 14:52

Tiens , pour aller dans ton sens, meme si c'est un film un peu plus singulier et bizarre que n'importe quel jeu Gta, et si il est loin d'avoir le ton poétique de Drive, tu pourras aussi trouver des ressemblances et à Gta, et à Drive dans Police federal Los Angeles. (une des inspirations d'ailleurs de Refn, avec certains Mann. et si je vois une filliation c'est bien ce monsieur.. pour moi c'est d'ailleurs le film pour ceux qui aimaient Mann, tout en ayant son cachet )

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Jeu 13 Oct - 14:54

Kaizus a écrit:

nan mais je suis completment ok sur le fait que ce soit très référencé GTA. Mais l'univers de Drive me fait penser à ca.

Oui, oui j'ai bien compris, et je vois pourquoi tu dis ça, ça se tient, mais pour moi (pour moi hein) tu projettes pas mal.

Citation :
Parcontre ce que tu dis me fait bien plus pensé au GTA de troisième génération qui eux hésiter carrément pas à repomper des pans entiers de scènar' Razz (GTA vice city/scar face, San Andreas avait une vibe fast and furious peut être pour ca que je l'apprecie moyen).

Yes, mais plus que ça je te parle globalement et de vibe ET de look sur les Gta au global. on est loin de celle de Drive vu de chez moi. (et d'ailleurs si tu enleves le premier degré meme loin de scarface et des fillms cité si ce n'est les Fast and f. )a moins que j'ai raté le coté TRES introspectif , la tendresseee, la grande poésie et la classe visuelle super léchée de GTA Very Happy Laughing ca fait quand meme super Bruckeimeir/ Bling bling/ filtre, et consort le truc, plutot qu'autre chose niveau look.


Citation :

Après c'étais plutôt dans l'autre sens qu'on voyait le truc à la sortie du film: "le perso de Drive il serait trop cool dans GTA"

Laughing Mouais, mélangeons pas les torchons et les serviettes angélique mais je comprendss angélique

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Killzeus
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 4688
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Ven 14 Oct - 17:32

Vu hier soir . Bref je rejoins la plupart, on touche les très hautes cimes du genre et du cinéma .
Un film qui prend clairement aux tripes et dont la mise en scène tient du génie pur .
Pas grand chose à redire, je crois que chez moi, le temps accentuera les qualités du film tant ce dernier en a .
Après je peux comprendre que pour certains,lla trame aurait pu être un peu plus complexe ou que certaines coïncidences choquent, mais je crois que le film tire sa force autrement . C'est une pure expérience visuelle, sensorielle et auditive .
Un film génial .

Revenir en haut Aller en bas
Larme_de_dragon
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 3379
Date d'inscription : 08/12/2009
Localisation : Partout et nulle part

MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   Sam 15 Oct - 1:07

Super Mind Fucker Man a écrit:



Bon sinon que dire sur le film? Vu de chez moi, c'est quand meme tellement brillant que franchement, je sais pas si c'est lui faire honneur que d'en faire une critique . Mais bon, on est la pour ca, j'aime bien parler Laughing et je crois que y a quand meme des trucs à dire, surtout au regard de ce qui a été déja balancé.






Alors je suis d'accord Tommy,aprés vision, le film n'est ni complexe dans la forme (du scénar) ni dans le fond. (meme si on peut le trouver profond) mais j'ai envie de dire heureusement.. Refn propose un film qui se veut aller d'abords aux grand sentiment, qui reflete totalement son fond.. on donne un peu trop de "chair" à son énigmatique personnage principal? on se risque à perdre un peu de l'essence "poétique" du film....On rajoute des péripéties complexes à ne plus finir? idem..... c'est un cinéma du "geste", de l'image.. un film romantique, chevaleresque et trés violent... l'important il est la, à l'écran, c'est une experience sensorielle (trés trés travaillée) qui sert le récit, pourquoi en rajouter encore?







Alors oui film au scénario "simple"..Quand bien meme il y a je trouve des portrait de personnages brillants plutot nuancés
Spoiler:
 
quand bien meme, je vois aussi des détours de scénario qui carburent exellemment et à l'ironie dramatique et à des situations de polar ou on n'invente rien, mais tellement bien écrite : la révélation
Spoiler:
 
est quand meme assez énorme,
Spoiler:
 
.







Tous ces points sont pour moi des moyens de catharsis du personnage principal. oui j'en reviens au point dont je parlais avec Yobem. Pour tout te dire j'ai un seuil de tolérance en ce qui concerne les coincidences au cinéma.. Sans prendre d'exemples précies, toutes histoires confondues, les mecs qui se croisent comme par hazard 15 fois en une journée dans une meme ville, mouais.. ca arrange trop certaines histoires en effet, et je décroche.. et pourtant, je peux te dire que non seulement il m'est arrivé des trucs dans ma vie qui m'ont laissé sur le cul sur ce meme sujet, tout dépend aussi au service de quoi sont ces coincidences (et j'y reviens) mais je trouve que pour revenir au film, ce qui aurait été "facile" ca aurait été simplement de montrer que un jour ou l'autre notre héros
Spoiler:
 
. (ca aurait été aussi possiblement un autre film, et pourquoi pas, ça aurait pu meme etre interessant) et pourtant non, au premier degré (on y revient donc)
Spoiler:
 
Et c la encore tout le génie et du scénar et de Refn, et Gosling car si on y réfléchit trop bien entendu on est dans l'improbable, mais on y croit. Chaque action de Gosling (le driver) est brillamment "décrite", mise en scene et joué.. le personnage de Gosling est vraiment un bon, et je crois que d'avoir laisser une part de mystique à son personnage renforce son image de "demi dieu" qui
Spoiler:
 






On pourrait dire que le monsieur est
Spoiler:
 
si ce n'est pour son coté (
Spoiler:
 
et on pourrait y a jouter qu'on peut voir
Spoiler:
 
donc coincidence, ficelle de scénario oui, mais qui peut se comprendre..




Soit dit en passant, en ce qui concerne le rapport émotionnel Sim. Disons que je comprends ce que tu me dis tel que tu me le dis, mais je ne te suis pas. Pourquoi d'abords simplement car je n'ai pas eu ton soucis. Laughing Ce mec dépeint comme le fait Refn me fascine.. il est exellent dans sa partie, et il est méga énigmatique..et le Refn ret Gosling qui est juste brillant l'iconisent à mort ce qui le rend d'autant plus marquant... qui est il, de quoi est il capable? Ce mec semble imprévisible, et on découvre qu'il est
Spoiler:
 
. on découve ses valeurs pendant le film.. et quand certains y voient du cucul Laughing Wink Si je passe que je vois ces parties comme essentielle pour mieux rendre choquant la violence en contraste, je suis tellement sous le charme de la poésie du Refn de la tendresse déployé, des moments d'amour tellement sensible, tellement juste que je ne peux que vouloir le suivre (et faut il encore que certains choix te parlent .. d'une maniere ne serait ce que fantasmatique)






bon l'ironie dramatique
Spoiler:
 
, on pourrait se dire qu'encore une fois qui se "ressemble" s'assemble..
Spoiler:
 
quand bien meme si on peut voir ca comme une ficelle, pourquoi pas? Oui le driver est mal tombé, comme Mc Lane est mal tombé le jour ou il débarque voir sa femme au Nakatomi Plaza, comme Angier a comme par hazard un jumeau dans la meme ville trouvé assez facilement par une de leur employés fraichement débarquée, comme le joker a quand meme du bol qu'il ait pu crée un freaks avec Harvey Dent, tombé pil poil sur une de ces face et sur un parterre aspergé d'essence.. pile poile comme sa piece a double face, pile poile comme le surnom que cela lui aura valu chez les flics bien avant toute cette histoire.. Tout cela arrange bien tout le monde quelque part, sinon le scénario n'avance plus ou devrait disgresser pas mal..




Bref, on est au cinéma, et dans du beau cinéma, tendu (cette premiere scene de folie) romantique (incroyable de poésie ces moments avec Carey Muligan qui est formidables comme tous les acteurs du film d'ailleurs, ils mériteraient à eux seul un autre post) et alternant avec des moments de violence viscérale completement halluciné. C'est pas la peine je crois d'aller chercher un discours sur la violence, ou une quelconque réflexion sur l'alliénation urbaine, que sais je.. pour moi, encore une fois, il s'agit d'un film romantique et chevaleresque ou on y retrouve tous les thèmes du genre (mini spoiler) : amour, chevalerie, honneur, sens du sacrifice.. j'y vois d'abords le portrait "romantique" d'un "cow boy" énigmatique qui cherche un sens à sa vie, et qui va mettre un peu d'ordre autours de lui, lorsqu'on touche à ce qu'il voit comme une lumiere dans sa vie.. un mec "adapté" a son environnement.. pas de jugement, pas meme de réflexion, tout au plus le réalisateur pose un regard "poétique" sur tout ca.. c'est comme ca, c'est beau et tragique. tout au plus allez si le Refn n'est pas moralisateur, tout reste moral, puisque
Spoiler:
 
je vois un film "somme" du genre.




Bref, si on est disposé à se laisser embarquer dans la proposition (et si on y est sensible bien évidemment) je ne vois pas une fausse note. Je vois un cinéma qui touche à la grace, un chef d'oeuvre, comme on en voit rarement. En tous cas un film qui m'a laissé sur le carreau à me faire pleurer de joie à plusieurs reprise, et m'a donné en fin de compte un sourire jusque la. japrouvecbien

5 étoiles

Vu ce soir, mon avis rejoint beaucoup le tiens, une belle expérience ciné pour moi. Moi qui a peu vu des films de Ryan Gosling (me souviens de lui dans Stay), je trouves qu'il crève littéralement l'écran avec son charisme de dingue ou il joue un personnage énigmatique à la fois réservé et déterminé. Je retrouve un peu de scorsese dans la mise en scène (les scènes de violence notamment, très viscérales). Une des très bonnes idées du film et tu l'a mentionné est que le réal ne cède pas à la facilité ne serait ce qu'avec
Spoiler:
 
. Bref, je tenais vraiment à voir ce film et le résultat est au-delà de mes espérances avec une bo de malade et un bel hommage aux 80's. Ca me donnerait presque envie de revoir des films comme To live and die in L.A ou Taxi Driver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drive de Nicholas Winding Refn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drive de Nicholas Winding Refn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Drive de Nicholas Winding Refn
» Drive de Nicolas Winding Refn avec Ryan Gosling
» Nicolas Winding Refn
» Only God Forgives de Nicolas Winding Refn
» Drive (2011, Nicolas Winding Refn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Films sortis :: En ce moment dans les salles-
Sauter vers: