AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spider-man

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Spider-man   Mer 27 Juin - 18:08



Saison 1 Episode 1: Night of the Lizard

La série commence très fort avec un premier épisode d'excellente qualité.

Originellement conçu pour prendre le relais du film (avorté) de James Cameron, Spider-man débute quelques temps après les débuts de Peter Parker dans la peau de l'araignée. Pour cette même raison, la série a subi un embargo sur les personnages d'Electro et de Sandman, le premier n'apparaissant que tardivement, le second n'apparaissant pas du tout.

Le premier épisode avait donc fort à faire, devant planter le décor sans évoquer les origines. Et il s'en tire remarquablement bien.

Nous découvrons Spider-man quelques mois après le début de ses activités, fier citoyen prêt à aider son prochain. Nous rencontrons aussi Peter Parker, jeune photographe tentant de gagner de l'argent pour aider financièrement sa tante, assaillie de dettes. Enfin, nous découvrons aussi la vie universitaire de Peter, assistant du professeur Connors en dehors des cours.

Tout commence le jour où Peter Parker reçoit de son journal, le Daily Bugle, la mission de prendre une photo du mystérieux Lézard qui roderait dans les égouts et qui attaquerait des gens. Une simple traque qui prend un tournant dramatique quand le jeune Peter découvre la vérité cachée derrière cette légende urbaine.

Le premier épisode se centre donc sur la relation entre Peter Parker et son professeur. Il y a quelques mois, ils étaient de simples professeur et étudiant normaux. Aujourd'hui, ils sont devenus des monstres et se battent l'un contre l'autre. Le danger est d'autant plus périlleux que, si la vérité sur le Lézard venait à être révélée, la vie de Connors et de sa famille serait détruite. Et un photographe rival, Eddie Brock, est prêt à tout pour acquérir ce scoop, sans le moindre scrupule à nuire à autrui pour sa glorification personnelle.

La malédiction du Lézard s'étend jusqu'au couple de Connors. On découvre ainsi une épouse en pleine détresse, amoureuse de son mari mais effrayée par ce qu'il est devenu, qui tente de protéger courageusement sa famille dans ce cauchemar. La présence de cette épouse permet de mettre en avant une facette plus humaine du Lézard lui-même, ce qui contribue à la tragédie de ce personnage ambigu, sorte de Jekyll et Hyde à la sauce monstre.

Enfin, l'épisode introduit une galerie de personnages très sympathique, de l'éditeur en chef Jameson très sarcastique à l'égard de ses employés à la tendre et affectueuse May qui veille au bien-être de son neveu comme une gentille grand-mère, sans oublier Debrah Whitman, cette camarade de classe de Peter et seconde assistante de Connors qui semble assez proche du jeune Parker, mais pas autant qu'elle le souhaiterait, l'intéressé ne semblant pas s'en rendre compte.

L'animation est de très bonne qualité et a plutôt bien vieilli pour une série datant d'il y a presque 20 ans. Elle excelle tout particulièrement dans les scènes très sombres ou à caractère terrifiant qui sont juste magnifiques. Les musiques restent quant à elles assez classiques mais les entendre à nouveau évoque une grande nostalgie.

Enfin, excellente qualité du doublage américain qui fait mouche lorsqu'il le faut, que ce soit dans le drame de l'histoire ou dans les sarcasmes du héros. Car oui, dans la VO, le héros multiplie bien les vannes, un trait de caractère qui n'avait pas été gardé dans la VF avec des dialogues très sérieux. Très bon casting sinon, avec une mention spéciale pour la voix du Lézard.

Pour terminer, une très bonne introduction à l'univers, simple en apparence mais bien travaillée et complète, qui s'annonce très sombre en commençant d'emblée sur un méchant tragique et cruellement humain, ouvrant ainsi dès le bal de tragédies et de destins brisés qui durera toute la série durant.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Spider-man   Mer 27 Juin - 19:27

Saison 1 Episode 2: The Sting of the Scorpion

Après un premier épisode très sombre, le cirque de monstres continue. La victime du jour s'appelle Mac Gargan, un détective privé minable et pas très intelligent dont la vie déjà médiocre a été détruite par un autre homme brisé.

Tout semblait aller pour le mieux pour Peter Parker. Ayant enfin un peu de temps libre, il tente de draguer la belle blonde Félicia Hardy, une camarade de classe. Mais cette dernière est plus intéressée par Parker en tant que tuteur en sciences qu'en tant que petit copain potentiel, la jeune fille croulant déjà sous les demandes d'autres garçons et Parker n'étant pas vraiment son prétendant le plus populaire parmi les mecs de la fac.

Première bonne réaction de Peter: il se barre, laissant la jeune demoiselle toute seule. Hein, quoi ! Ah non, en fait, il part arrêter un casse de bijouterie. Cela dit, bon moyen de se tirer d'une situation embarrassante, je la connaissais pas celle-là.

Bien entendu, Peter continue de vendre ses photos de Spider-man au Bugle, mais ses photos sont tellement bonnes qu'elles éveillent les soupçons de Jameson, convaincu que Parker connait Spider-man. Aussi a t-il engagé Mac Gargan, un détective privé, pour le filer.

Manque de pot, Spider-man a découvert le pot aux roses et menace Jameson. Il n'en faut pas plus pour rappeler à l'éditeur en chef les menaces proférées par un chef de la mafia à son encontre des années plus tôt. Des menaces qui ont abouti au meurtre de sa femme par un homme masqué.

Réalisant que tous ces individus masqués sont des dangers pour la société et qu'ils doivent impérativement être éliminés, Jameson décide qu'un mal peut être une bonne chose si cela permet de détruire un mal plus grand encore. Aussi décide t-il de manipuler Mac Gargan, pas très intelligent, en lui promettant de changer sa vie (franchement pas terrible) s'il parvenait à sauver la ville de Spider-man. Mac Gargan est ainsi désigné volontaire pour une expérience devant le transformer en prédateur naturel de l'araignée, un Scorpion grandeur nature.

Mais tout ne se passe pas comme prévu lorsque le Scorpion réalise qu'il s'est fait rouler, et Jameson réalise de son côté qu'il vient de lâcher sur la ville une menace plus grande encore que Spider-man, la menace exacte qui tua sa femme et qu'il s'était juré d'anéantir.

Quand le Scorpion menace d'exposer la ville à une menace nucléaire en tentant une expérience risquée pouvant le ramener à son état normal et lui rendre sa vie volée, Jameson va se trouver au centre du conflit entre son ennemi juré et le monstre qu'il a crée.

Un second épisode très bon mais qui commence à installer une routine "monstre de la semaine" qui ne durera pas trop longtemps, j'espère. Pour le coup, nouvel épisode, nouveau méchant, et on continue dans la lignée de ces méchants tragiques, de ces vies brisées. On ne peut que sympathiser avec cette victime, mais malheureusement pour lui il n'est désormais plus qu'un monstre et son souhait louable et compréhensible de retrouver sa vie d'avant ne peut lui être accordée. La seule place qu'il lui reste en ce monde, c'est une place en prison.

Et l'homme qui a détruit sa vie est un personnage bien connu des fans qui se dévoile ici dans toute son ambiguité. Cet épisode met le personnage de Jameson à l'honneur de manière admirable, révélant un personnage bien plus ambigu et troublé que dans les autres séries. Un personnage rongé par la haine et le chagrin et qui commet des actes monstrueux, mais motivés par des intentions compréhensibles et louables. Difficile de le voir comme un véritable méchant, d'autant qu'on voit ultimement un personnage qui manifeste des regrets et qui apprend de ses erreurs, mais ce côté obscur sommeille bien en lui et il y a fort à parier que Jameson ne se contentera donc pas d'un rôle comique dans cette série.

Un second épisode qui installe un nouveau méchant donc, mais qui continue surtout à poser les bases de la série. Félicia Hardy fait son apparition, tenant ici le rôle de fille populaire de la fac et intérêt amoureux potentiel de Peter après Deborah Whitman, et on entend parler pour la première fois de la mystérieuse Mary-Jane, la fameuse nièce de la voisine que May aimerait faire rencontrer à Peter. Certainement une bonne fille à papa, quoi...

Ah, cette May, toujours à s'inquiéter pour Peter ! Mais elle permet quelques moments hilarants, comme cette scène où Spider-man téléphone pour rassurer sa tante et la prévenir qu'il rentrera en retard... alors que New York est sur le point de devenir le centre d'un nouveau Tchernobyl. Ce gag a déjà été sorti je ne sais combien de fois en 50 ans d'existence, mais c'est toujours aussi drôle.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Spider-man   Mer 27 Juin - 23:53

Saison 1 Episode 3: The Spider Slayer

La récente apparition de Spider-man commence à avoir son effet. Sentant son empire du crime en danger, le redoutable Caïd s'allie à l'industriel Norman Osborn et au scientifique de génie Spencer Smythe pour construire une gigantesque machine de mort, le Spider Slayer, entièrement dédiée à la traque et à l'élimination de Spider-man. Eddie Brock est aussi impliqué, décidé à démasquer Spider-man et à révéler publiquement son identité, le grand scoop de sa carrière de photographe.

Pendant ce temps, Félicia Hardy organise une soirée de charité qui doit être présidée par J. Jonah Jameson dans le bâtiment du Bugle. Faute de mieux, Peter Parker est engagé comme photographe à la grande surprise de Félicia qui commence à s'intéresser à son étrange camarade de fac.

La grande soirée arrive. Trouvant Peter de plus en plus attirant, Félicia l'invite à danser. Il n'en faut pas plus pour énerver Flash Thompson, le petit ami de la jeune héritière, qui décide de menacer Parker en se déguisant en Spider-man. C'est alors que le Spider Slayer se trompe de cible...

Avec l'épisode précédent, on pouvait craindre une routine du monstre de la semaine. Et bien non, cet épisode 3 arrive au bon moment pour varier les plaisirs. Ici, pas d'histoire de super-vilains à pouvoir, mais une grande organisation criminelle dominant tout New York qui voit Spider-man comme une menace à leur hégémonie. Aussi décident-ils de construire un gros robot pour détruire la vilaine araignée.

Une histoire simple mais efficace et qui permet surtout de continuer à installer l'univers avec l'apparition de nouveaux personnages proéminents. Jugez plutôt: le Caïd, Norman Osborn, Alistair Smythe (le fils de Spencer Smythe), et enfin Flash Thompson et Harry Osborn, deux camarades de fac de Peter qui maltraitent le jeune homme.

Avec l'introduction des personnages du Caïd et de Norman Osborn et une intrigue plus centrée sur les milieux criminel et industriel, la série emprunte un tournant important qui annonce de futures intrigues passionnantes.

Enfin, l'épisode continue sur la lignée des précédents avec un ton dramatique. Ici l'histoire d'un père prêt à vendre son âme au diable pour redonner des jambes à son fils, handicapé suite à un accident malheureux. Hélas pour eux, l'épisode ne se terminera pas bien. La fin de l'épisode, particulièrement sombre, aura laissé plus d'un personnage brisé.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Spider-man   Jeu 28 Juin - 0:42

Saison 1 Episode 4: Return of the Spider Slayers

Cet épisode reprend quelques mois après le précédent et il poursuit l'intrigue de vengeance d'Alistair Smythe. Désormais à la solde du Caïd (et piégé dans le ciment), Smythe aspire plus que jamais à venger son père en détruisant toutes les personnes responsables de sa mort: Norman Osborn, Jameson, Eddie Brock, Flash Thompson et... Spider-man.

A cette fin, il envoie trois nouveaux Spider Slayers, encore plus redoutables que le précédent, pour attaquer tout ce beau monde. Spider-man et Jameson sont capturés et se retrouvent menottés ensemble avec une bombe attachée à leurs poignets.

Quant à Eddie Brock et Flash Thompson, très atteints par les événements de l'épisode précédent, ils commencent à se reconstruire. Eddie Brock a enfin retrouvé du travail en tant que photographe dans un journal rival, la fin d'une longue période de chômage et d'ennuis financiers, et Flash Thompson est en bonne voie de réparer sa relation avec la séduisante Félicia Hardy.

L'arrivée de ces trois nouveaux Spider Slayers aura tôt fait de gâcher leurs efforts.

Enfin, Norman Osborn se retrouve impliqué dans une course-poursuite prenante, avec la mort aux trousses... littéralement. Pour sauver la vie de celui qui deviendra un jour son ennemi juré, Spidey n'a d'autre choix que d'affronter un gigantesque Spider Slayer 3 en 1 sur le pont de Manhattan dans un affrontement assez réussi. Seul bémol: les robots ennemis dont les designs et la faculté de fusionner ensemble sont clairement pensés pour vendre des jouets.

Si l'épisode tourne principalement autour de Spider-man, Peter Parker a aussi droit à quelques scènes de la vie quotidienne où on le voit se livrer aux occupations de la vie de tous les jours: recharger ses toiles, recoudre son costume (lol)... et accepter à contre-coeur un blind date avec la mystérieuse Mary-Jane Watson sous l'insistance de sa tante. La dernière minute de l'épisode est l'un des moments les plus emblématiques de la mythologie Spider-man.

"Face it tiger ! You just hit the jackpot !"

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Spider-man   Jeu 28 Juin - 2:08

Saison 1 Episode 5: The Menace of Mysterio

Spider-man est-il devenu un criminel ? C'est ce que la population de New York semble penser après que le tisseur ait été filmé à plusieurs reprises commettant des méfaits de grand banditisme à travers New York. Rien ne pourrait réjouir davantage Jameson.

Face à la menace de l'araignée, New York se trouve un nouveau héros: Mystério, étrange sorcier en tenue d'extraterrestre flashy avec un aquarium à la place du cerveau... de la tête, pardon. Mystério promet d'arrêter Spider-man et de protéger les honnêtes citoyens de l'homme-araignée. Etrangement même Jameson, malgré sa haine des individus masqués, accueillir Mystério à bras ouverts, faisant de lui la vedette du Bugle.

La vie de Peter Parker emprunte alors une mauvaise période: son identité secrète est désormais haïe par tous les habitants, jusqu'à sa tante d'ordinaire si bienveillante, et son rendez-vous avec la belle Mary-Jane est resté sans suite, trop occupé à protéger ceux qui le traitent de tous les noms.

En pleine période d'introspection et de remise en question, Parker envisage de renoncer à son identité de Spider-man. C'est alors qu'il fait la rencontre décisive avec la détective Terry Lee. Celle-ci, supportrice secrète de l'homme-araignée, est convaincue que Spider-man s'est laissé piéger et rappelle inconsciemment à Peter le sens de la mort de son oncle.

Un épisode très fort au cours duquel le personnage de Peter Parker se dévoile pleinement. Son passé est enfin révélé, et surtout le personnage exhibe enfin ses doutes sur sa double-vie. Rien ne va plus des deux côtés et il envisage sérieusement d'y renoncer. L'enseignement tiré de la mort de son oncle trouve là toute son importance.

Pour porter cette histoire, il fallait un méchant qui constitue une réelle menace pour Peter sur le plan psychologique. Mystério n'est pas l'ennemi le plus puissant, mais il est l'un des rares qui soient capable de blesser Spider-man sur le plan psychologique. Ce personnage semble par ailleurs partager un passé commun avec le tisseur qui sera révélé durant l'épisode.

En affrontant Mystério, il est clair que Spider-man fait face à son reflet maléfique, à ses doutes, mais aussi au poids de ses erreurs passées. Tout Spider-man qu'il soit, il ne reste qu'un humain, il est plus fragile que beaucoup le pensent.

Face à cette épreuve, Spider-man se trouve une allié inattendue en la personne du détective Terry Lee, femme flic charismatique qui noue rapidement un lien de confiance fort avec le tisseur, partageant les mêmes convictions et lui redonnant foi. Un personnage qui réussit là une belle entrée en scène, gagnant immédiatement une certaine importance, et qui promet de gagner en développement par la suite, Terry semblant bien comprendre l'esprit du tisseur. A tel point que Parker pourrait presque se demander jusqu'à quel point elle aurait réussi à voir au travers du masque.

Mary-Jane a aussi droit à quelques belles scènes et confirme son rôle de belle rousse ravageuse et exubérante mais loin d'être idiote. En opposition à la cérébrale Debra Whitman et à la populaire et élégante Félicia Hardy, elle est le nouvel atout charme de la série, montrée d'emblée en pleine gymnastique matinale.

Dans cette série où tous les personnages sont des êtres brisés intérieurement, Mary-Jane fait office de contrepoids. Personnage léger et décontracté, qui aborde pleinement le quotidien sans se préoccuper de l'avenir, elle tranche radicalement avec le reste du casting. Petey tombe rapidement sous son charme. Mais la jeune femme est-elle réellement ce qu'elle laisse paraître ?

Très bon épisode encore une fois, avec des personnages attachants et très humains. Et Mystério s'impose d'entrée de jeu comme l'un des meilleurs méchants de la série.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Spider-man   Jeu 28 Juin - 3:20

Saison 1 Episode 6: Doctor Octopus: Armed and Dangerous

Enfin le voilà ! L'un des méchants les plus populaires de l'univers de Spider-man: Docteur Octopus.

Tout commence par un rendez-vous entre Peter Parker et la riche héritière Félicia Hardy, fille populaire et séduisante de la fac. Peu après ses rendez-vous avec la pétillante Mary-Jane, voilà que Parker flirte à nouveau avec Félicia. A croire qu'en dépit de tout ce qu'il pourra dire, il trouve tout de même le temps de romancer deux filles à la fois, mais passons.

Félicia est kidnappée et retenue en otage par Docteur Octopus, le nouveau vilain qui vient juste de sortir de l'usine. Octavius, de son vrai nom, est une vieille connaissance de Peter, son mentor en science, l'homme qui lui a tout appris et qu'il admirait pour génie. Quel n'est pas le choc de découvrir que son ancienne idole est devenue un savant fou doublé d'un monstre tentaculaire qui assaille les... Une minute ! Une jeune fille pure et sans défense assaillie par des tentacules dans une ambiance effrayante ? ... Non, je dois me faire des idées.

Enfin bref, Docteur Octopus est devenu fou et Peter se demande bien ce qui a pu lui arriver. Ce que l'intéressé explique aussitôt en détail à Félicia dans ce qui ressemble vaguement au scénario de Spider-man 2, la femme en moins et la folie mégalo en plus. Reste cette phrase emblématique qui résume parfaitement l'esprit des méchants de la série: "Un monstre ? Je suis simplement la victime d'un accident. Un accident, ça peut arriver à tout le monde."

Si Octopus est bien une âme torturée, contrairement aux autres méchants, il n'y a pas de rédemption possible. C'est triste pour lui et pour l'homme de bien qu'il fut, mais il a irrémédiablement basculé dans la folie, devenu une incarnation du chaos. Aussi Peter doit-il affronter son ancien modèle, tout en se doutant qu'il vient de se faire l'un de ses ennemis les plus redoutables et les plus brillants, reflet déformé de l'homme qu'il aspirait à devenir.

Malheureusement, tous ces ressorts dramatiques ne sont pas pleinement exploités par l'épisode lors de la confrontation entre Parker et Octavius. Au lieu du face à face intime attendu entre les deux hommes, Octopus passe son temps à parler en homme de science, comme s'il avait oublié jusqu'à l'être humain qui fut. Ce qui accentue encore l'idée qu'Octavius est bien mort et qu'il ne peut plus être sauvé.

La confrontation finale contre Octopus ressemble également à celle de Spider-man 2, avec l'expérience qui menace d'exploser à tout moment.

Quelques autres bons passages se trouvent dans l'épisode, telle une scène où Spider-man est vivement critiqué après une tentative ratée de sauver Félicia au cours de laquelle il a ruiné les efforts des négociateurs et mis involontaire l'otage en danger, ou encore l'idée que Peter Parker est capable de sauver Félicia là où Spider-man a échoué.

Par ailleurs, le personnage de Félicia a pas mal évolué depuis le début de la série. De la jeune fille populaire hautaine et froide de l'épisode 2 (à cause de l'impopularité de Peter parmi ses camarades de fac), elle a peu à peu changée pour s'ouvrir davantage à Parker et se laisser séduire par l'homme qu'il est réellement, montrant un début d'évolution qui la rend tout de suite plus attachante. Reste à voir comment le trio amoureux va évoluer à partir de là.

Un très bon épisode encore une fois, peut-être un poil moins bon que les précédents (le passé de Peter avec Octavius aurait pu être mieux employé), mais ça reste d'un très bon niveau encore une fois. Et Octopus réussit son entrée comme l'un des adversaires les plus redoutables de la série, véritable cerveau criminel doublé d'un génie des sciences.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spider-man   

Revenir en haut Aller en bas
 
Spider-man
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spider Podium nouveau suport voiture et bureau de folie ^^
» Spider-man et les Sinistres 666
» F430 spider ?
» Quelques photos de ma 5513 spider
» [Musical] Spider-Man: Turn off the Dark (2010) - New York

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autre médias :: Séries tv-
Sauter vers: