AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Mer 12 Nov - 17:48

C'est en cela aussi que je crois que malgrés tout, Cooper aime d'une autre maniere peut etre tout autant son fils. (meme si j'ai tendance à penser qu'il a  un lien plus fort avec sa fille) Ils aiment ses deux enfants véritablement car il va les laisser vivre leur vie tot ou tard. Il leur souhaite le meilleur c'est tout. Mais ne cherche jamais à controler leur vie. Il leur legue ce qu'il peut leur léguer (et en l'occurence donne pas mal à son fils aussi, preuve de confiance ET d'amour) et passé leur "pardon" ( et en l'occurence bien plus sa fille) il est pret pour les laisser et vivre ce qu'il a à vivre. C'est peut etre ça aussi le véritable amour.

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
JereWan
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 08/12/2009
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Mer 12 Nov - 17:51

Haha on rentre donc dans le lard là. applaidissments

Bon, c'est pas super clair dans ma tête à ce niveau là, je suis pas sûr moi-même quoi penser de pas mal de choses (et je parle pas  forcément du film mais de ce que tu évoques qui va au delà), mais je vais faire de mon mieux. Smile

(petite parenthèse APRES avoir écrit ce message, je suis désolé de m'éloigner pas mal du film dans ce post, j'ai essayé à la relecture de resserrer le sujet, mais la teneur et le sens de notre discussion nous amène aussi à voir au delà je pense, mais bon sorry Embarassed )

Citation :
Voila comme tu dis aprioriii.... En fait, c'est la question que je me pose. Partons du principe que les architecte de la 5D participent donc à alimenter ce lien. Tout a toujours été comme ça et eux meme ne sont apriorii que les architecte, d'un autre grand dessein?
C'est en cela que je me demande si tout n'est pas lié? Donc, est ce quelque part, avec sa part d'imprévu bien sur, ne peut on pas penser que tout cela n'est pas le fruit d'experience ( d'une puissance superieure?) trouver les bons composants, afin que tout se déroule comme on l'espere? ( dans quel but ça? .... que les humains évoluent vers un stade le plus évolué possible? qu'il se rapproche de cette puissance superieure? )

A la base je me disais juste qu'ils en étaient les architectes afin qu'eux-mêmes puissent exister, qu'ils devaient refaire cet espace en 5D pour qu'un jour dans le passé Cooper puisse y parvenir et sauver l'espèce humaine, et eux-même du coup. Le coup du paradoxe à la Terminator quoi.
Je n'ai pas vraiment pensé qu'ils tentaient de rejoindre/se rapprocher d'une force, d'une puissance supérieure, ou bien qu'ils étaient au service d'un plus grand dessein.

Mais soit, ça peut être intéressant. Et après avoir écrit mon message précédent je me suis laissé aller à d'autres réflexions qui rejoignent un peu ce que tu dis ici et après, et si au final (je brainstorm, hein), l'Amour était justement ce Dieu que tout le monde recherche, cette puissance supérieure à qui on a donné plusieurs noms, que ce soit Dieu, le Hasard, la Chance, la Nature, la Vie, la Force ( What a Face ) etc etc. ? Et si en fait c'était l'amour qui "nous" guidait et était ce vers quoi on tend à s'approcher ? L'Amour comme "carburant" en effet, comme expression des liens que nous avons avec nos proches mais également avec les autres de notre espèce dans un sens beaucoup plus large. L'Amour comme entité suprême qui n'a pas de visage mais qu'on ressent et qui nous guide.
Encore une fois je brainstorm en live là. Laughing

Pour quoi et pourquoi, là j'en sais rien et je m'interroge.

Citation :
Bien entendu. Mais ce miracle de l'amour ( ho ho ho) cette alchimie, ce miracle meme de la vie est tellement miraculeux, qu'il me renvoie encore au sens. Et à un grand destin universel, plus ou moins planifié... comme un grand jeu de pistes, une série d'obstacle que nous humains devont traverser ( en espérant nous bonifier)
japrouvecbien
Ah, ça. Dès que j'y pense j'ai le vertige. Je peux même aller plus loin en me demandant simplement "pourquoi l'Univers ?" Pourquoi tout, quoi. Pourquoi des planètes et pas des cubes. Pourquoi l'oxygène, tout ça et pas autre chose. Pourquoi des dinosaures. Pourquoi des étoiles. Pourquoi des hommes. Pourquoi pas juste rien. A quoi bon ? Pour faire quoi ? Et même si y'avait une raison, pourquoi cette raison ? Why within a why. What a Face
Mais bon, on est ici et maintenant faut faire avec Laughing
Il est possible qu'il y ait un sens à tout ça oui. Et probablement que notre cerveau ne peut pas (encore ?) le concevoir. Tout comme il est difficilement concevable, quand on y pense vraiment, d'imaginer l'infini. C'est une notion qui nous échappe et qu'on dénomme mais qu'on ne peut rendre concret et donc réellement concevoir. Tout ce qui nous entoure a une fin, on est conditionné comme ça. Tout, sauf le grand tout qui nous entoure, l'Univers (ou les univers). Quand bien même on dirait que l'univers est fini (et extensible, tout ça), ok, mais il y a quoi "en dehors", il y a quoi après ? Difficile de ne pas imaginer que y'a forcément un truc qui englobe tout ça. Et là encore difficile de concevoir que ce qui englobe tout ça est infini. On veut du concret ! Adevenirdingue
Bref je me suis égaré mais je reviens vite vers le film, c'est pour illustrer des notions que l'Homme ne peut concevoir et des questions auxquelles on ne peut répondre. Et que justement peut-être, les hommes de la 5D ont réussi, par leur évolution naturelle ou que sais-je, à concevoir ces notions, peut-être même le sens de tout ça, et à le traduire en espace à 3 dimensions pour Cooper, un homme comme nous, encore incapable de concevoir quelque chose autrement.
Les hommes du futur sont peut-être des hommes ayant la faculté d'enfin concevoir des notions qui sont abstraites ou inconcrètes pour nous, hommes du présent. Et la construction de l'espace 5D et la résolution de l'équation étant une étape pour emmener les hommes dans cette direction.

Et le sens de tout ça ? A mes yeux, dans le film, il s'agissait de la survie de l'espèce et de sa continuité, son évolution. Grâce à l'Amour. ange Maintenant pourquoi ? Damn, j'en sais rien. Dans le film j'en sais rien, et dans la vie non plus... sweat
Il est "facile" de trouver un sens aux évènement de notre vie, mais c'est aussi parce qu'on sait qu'elle a une fin. C'est pourquoi je trouve plus délicat de trouver un sens à notre espèce si elle n'est pas déterminée à disparaître. Elle continue, continue, évolue, pour arriver où ? Aux hommes 5D, et après ? Peut-être devenir eux-mêmes les architectes de notre univers ? Et si au final on était nous-même nos propres dieux depuis le début, dans le futur influant sur le passé pour qu'on existe ? nawak

Citation :
Et pourtant, bcp de choses irrationnels dans le film avaient un sens? (Comme le "fantome")

C'est à dire ? J'ai du mal à saisir ce que tu veux dire par rapport à ce que tu as cité Embarassed

Citation :
Si tout était lié donc?

Le lien qui unit "tout" est clair dans le film, mais il s'arrête aux hommes en 5D (qui ont envoyé des signaux depuis 50 ans avant le film -ou quelque chose dans ce genre, si mes souvenirs sont bons- jusqu'au centre de l'histoire Cooper/Murph). Le film d'après moi ne va pas plus loin que ça mais on peut en effet imaginer qu'il y a quelque chose qui régit tout ça. Est-ce l'Amour, ou plus précisément l'utilisation que font les humains de l'Amour ? Le film me porte à croire que oui. Maintenant pourquoi ? Rebelote Laughing

Citation :
Et je ne suis pas croyant dans le sens de pratiquant, ni meme dans celui de croyant tout court. Je m'interroge sur ce "miracle" et sur le sens que tout cela peut avoir.
Yop, moi non plus, enfin ce que je pratique de la religion a peu avoir avec la croyance mais plus avec la perpétuation d'une identité et d'une tradition.
En revanche je m'interroge aussi sur le sens que tout cela peut avoir. J'ai des exemples très précis en tête assez fou (fou dans le contexte, pas dans l'absolu) de ce qui a pu m'arriver et je peux pas m'empêcher de dire que "c'est fait exprès", ou que c'est "pour une raison". Des trucs improbables, rigolos, et qui ont du sens. Et l'amour, ou ce qui s'en rapproche, a toujours fait partie de ces choses là.
Mais c'est du sens à l'échelle de ma modeste petite vie. Trouver du sens dans l'espèce humaine, j'aime à penser qu'il y en a, mais de là à le trouver, voire le concevoir... Je m'interroge éternellement (tiens encore un concept de malade) dessus.

Maintenant, est-il nécessaire de trouver un sens ? Trouver un sens n'est-il pas du même ordre que de vouloir tout quantifier, calculer, etc. ? Peut être que comme l'Amour dans le film, il faut savoir se faire confiance et juste go with the flow. Pas forcément de raison, de sens, mais juste de la vie, de la survie et de l'amour. La toupie, elle tourne ou elle s'arrête ? Mais est-ce si important ?
Maybe. I don't know.

Sur ce je vais rattraper les messages que j'ai manqué entre temps. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Mer 12 Nov - 18:00

Je te réponds rapidement, à ton message TRES interessant, et j'y reviens plus tard Wink Non je crois que bien entendu tu as raison, on ne peut pas trouver du sens dans tout ( et surtout l'amour) perte de temps et d'énergie et surtout quand c'est au profit de le vivre réellement. Ca me renvoie d'ailleurs à quelque chose que j'ai expérimenté récemment. On m'a demandé pourquoi. Si je trouvais un certain lien trés fort "normal" la personne avait peur de ce qu'elle ressentait. J'ai dit " pourquoi une belle fleur surgit en haut d'une montagne hostile.C'est comme ça. ". Ce que je sais c'est ce que je ressents, ce que j'ai envie de vivre. Tant que je me rends pas compte qu'on me manipule pour un dessein sinistreee ( mode parano on ) What a Face Laughing

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
JereWan
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 08/12/2009
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Mer 12 Nov - 20:38

Citation :
Je te réponds rapidement, à ton message TRES interessant, et j'y reviens plus tard
japrouvecbien No problem. Wink

Citation :
Non je crois que bien entendu tu as raison, on ne peut pas trouver du sens dans tout ( et surtout l'amour) perte de temps et d'énergie et surtout quand c'est au profit de le vivre réellement.
Indeed. Mais dans le même temps trouver un sens peut aussi nous porter (à condition de pas se fixer dessus non plus et en être obsédé -enfin à mon avis), que ce sens soit un moyen fabriqué de toute pièce (une illusion que l'on fabrique nous même) ou un vrai sens (mais ça on le saura jamais -on ne peut que supposer).

Citation :
On m'a demandé pourquoi. Si je trouvais un certain lien trés fort "normal" la personne avait peur de ce qu'elle ressentait. J'ai dit " pourquoi une belle fleur surgit en haut d'une montagne hostile.C'est comme ça. " Ce que je sais c'est ce que je ressents, ce que j'ai envie de vivre.
Jolie métaphore. japrouvecbien
Maintenant on peut aussi la prolonger et se dire que si tu es dans cette montagne hostile, perdu, désespéré, sans rien à quoi te raccrocher, et que tu tombes sur cette fleur, ce petit miracle, elle t'aura peut-être redonné espoir et goût à la vie. La belle fleur qui surgit aura donc eu un sens, une mission. angélique
Après, illusion, coïncidence, ou pas... Et peut-être que personne ne la verra non plus cette fleur. Mais je pense que si, quand même. Un jour. Smile


Je te rejoins aussi entièrement sur ce que tu as écrit plus tôt, concernant le désir de Cooper d'accomplir son rêve qui entre en conflit avec l'amour pour ses proches (ou plutôt son envie de rester avec eux -parce qu'il va là bas aussi pour sauver la planète et donc eux). Le film est très intelligent là dessus et va en effet dans le sens que tu dis, comme quoi à terme on peut difficilement aimer quelqu'un si dans le même temps on n'est pas celui qu'on veut être.
En ça que la fin du film est belle. Beaucoup de gens reprochent le fait qu'il voit sa fille 2 sec et se barre, mais c'est (à mon sens) mal comprendre l'aboutissement de l'arc de ces personnages. Cooper a suivi son rêve et a montré à Murph qu'il avait été son fantôme et donc qu'il avait toujours été auprès d'elle; Murph a surmonté sa rancune et a compris que son père devait faire ce qu'il a fait pour qu'ils puissent se retrouver. Tout ça parce que Cooper a suivi son désir, son envie, l'homme qu'il voulait être. Même chose pour Murph.
A partir de là, leur "deal" est fait et honoré, et ils se sont aimés comme il se doit et comme ils le devaient, ils se sont enfin compris, pas besoin de s'éterniser trois plombes non plus. Je l'ai trouvé justement très fin de ce côté là, avec assez d'explications pour qu'on comprenne sans s'éterniser.

Du coup y'a non seulement l'amour des autres, mais aussi l'amour de soi qui entre en ligne de compte. Smile


Dernière édition par JereWan le Jeu 13 Nov - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dav4moon
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 1817
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Mer 12 Nov - 21:19

Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 21832
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Mer 12 Nov - 21:20

Ouh mes yeux Shocked Après Lucy je suis achevé là!! Laughing nawak nawak
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 1:13

JereWan a écrit:
Citation :
Je te réponds rapidement, à ton message TRES interessant, et j'y reviens plus tard
japrouvecbien No problem. Wink

Citation :
Non je crois que bien entendu tu as raison, on ne peut pas trouver du sens dans tout ( et surtout l'amour) perte de temps et d'énergie et surtout quand c'est au profit de le vivre réellement.
Indeed. Mais dans le même temps trouver un sens peut aussi nous porter (à condition de pas se fixer dessus non plus et en être obsédé -enfin à mon avis), que ce sens soit un moyen fabriqué de toute pièce (une illusion que l'on fabrique nous même) ou un vrai sens (mais ça on le saura jamais -on ne peut que supposer).

Citation :
On m'a demandé pourquoi. Si je trouvais un certain lien trés fort "normal" la personne avait peur de ce qu'elle ressentait. J'ai dit " pourquoi une belle fleur surgit en haut d'une montagne hostile.C'est comme ça. " Ce que je sais c'est ce que je ressents, ce que j'ai envie de vivre.
Jolie métaphore. japrouvecbien
Maintenant on peut aussi la prolonger et se dire que si tu es dans cette montagne hostile, perdu, désespéré, sans rien à quoi te raccrocher, et que tu tombes sur cette fleur, ce petit miracle, elle t'aura peut-être redonné espoir et goût à la vie. La belle fleur qui surgit aura donc eu un sens, une mission. angélique
Après, illusion, coïncidence, ou pas... Et peut-être que personne ne la verra non plus cette fleur. Mais je pense que si, quand même. Un jour. Smile


Je te rejoins aussi entièrement sur ce que tu as écrit plus tôt, concernant le désir de Cooper d'accomplir son rêve qui entre en conflit avec l'amour pour ses proches (ou plutôt son envie de rester avec eux -parce qu'il va là bas aussi pour sauver la planète et donc eux). Le film est très intelligent là dessus et va en effet dans le sens que tu dis, comme quoi à terme on peut difficilement aimer quelqu'un si dans le même temps on n'est pas celui qu'on veut être.
En ça que la fin du film est belle. Beaucoup de gens reprochent le fait qu'il voit sa fille 2 sec et se barre, mais c'est (à mon sens) mal comprendre l'aboutissement de l'arc de ces personnages. Cooper a suivi son rêve et a montré à Murph qu'il avait été son fantôme et donc qu'il avait toujours été auprès d'elle; Murph a surmonté sa rancune et a compris que son père devait faire ce qu'il a fait pour qu'ils puissent se retrouver. Tout ça parce que Cooper a suivi son désir, son envie, l'homme qu'il voulait être. Même chose pour Murph.
A partir de là, leur "deal" est fait et honoré, et ils se sont aimés comme il se doit et comme ils le devaient, ils se sont enfin compris, pas besoin de s'éterniser trois plombes non plus. Je l'ai trouvé justement très fin de ce côté là, avec assez d'explications pour qu'on comprenne sans s'éterniser.

Du coup y'a non seulement l'amour des autres, mais aussi l'amour de soi qui entre en ligne de compte. Smile

Shocked

Du coup, j'aurais deux réponses trés interessantes, sur lequel rebondir demain pirat Laughing

Toujours un plaisir de te lire Jerewan cheers Bonne nuit!

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
JereWan
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 08/12/2009
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 1:32

Je te retourne le compliment, et toujours un plaisir d'échanger avec toi ! Very Happy

Bonne nuit ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 1:55

cheers

( Du coup je suis retenu un peu par une demoiselle wonderful de dc comics Twisted Evil Laughing )

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 17:11

JereWan a écrit:
Haha on rentre donc dans le lard là. applaidissments

Bon, c'est pas super clair dans ma tête à ce niveau là, je suis pas sûr moi-même quoi penser de pas mal de choses (et je parle pas  forcément du film mais de ce que tu évoques qui va au delà), mais je vais faire de mon mieux. Smile

(petite parenthèse APRES avoir écrit ce message, je suis désolé de m'éloigner pas mal du film dans ce post, j'ai essayé à la relecture de resserrer le sujet, mais la teneur et le sens de notre discussion nous amène aussi à voir au delà je pense, mais bon sorry Embarassed )

Non mais  foufurieux j'ai disgressé le premier non mais ho  Adevenirdingue  onseclate c'est de la faute de Nolan aussi, à faire des films interessants  naiscpaspossibletrop  onseclate

Citation :

A la base je me disais juste qu'ils en étaient les architectes afin qu'eux-mêmes puissent exister, qu'ils devaient refaire cet espace en 5D pour qu'un jour dans le passé Cooper puisse y parvenir et sauver l'espèce humaine, et eux-même du coup. Le coup du paradoxe à la Terminator quoi.
Je n'ai pas vraiment pensé qu'ils tentaient de rejoindre/se rapprocher d'une force, d'une puissance supérieure, ou bien qu'ils étaient au service d'un plus grand dessein.

Mais soit, ça peut être intéressant. Et après avoir écrit mon message précédent je me suis laissé aller à d'autres réflexions qui rejoignent un peu ce que tu dis ici et après, et si au final (je brainstorm, hein), l'Amour était justement ce Dieu que tout le monde recherche, cette puissance supérieure à qui on a donné plusieurs noms, que ce soit Dieu, le Hasard, la Chance, la Nature, la Vie, la Force ( What a Face ) etc etc. ? Et si en fait c'était l'amour qui "nous" guidait et était ce vers quoi on tend à s'approcher ? L'Amour comme "carburant" en effet, comme expression des liens que nous avons avec nos proches mais également avec les autres de notre espèce dans un sens beaucoup plus large. L'Amour comme entité suprême qui n'a pas de visage mais qu'on ressent et qui nous guide.
Encore une fois je brainstorm en live là. Laughing

Voila. Mais quid de l'amour aveugle qui nous induit en erreur?  Genial  hihihihi

Citation :
Pour quoi et pourquoi, là j'en sais rien et je m'interroge.

Comme beaucoup, je crois rassures toi  afro  japrouvecbien


Citation :
Ah, ça. Dès que j'y pense j'ai le vertige. Je peux même aller plus loin en me demandant simplement "pourquoi l'Univers ?" Pourquoi tout, quoi. Pourquoi des planètes et pas des cubes. Pourquoi l'oxygène, tout ça et pas autre chose. Pourquoi des dinosaures. Pourquoi des étoiles. Pourquoi des hommes. Pourquoi pas juste rien. A quoi bon ? Pour faire quoi ? Et même si y'avait une raison, pourquoi cette raison ? Why within a why. What a Face
Mais bon, on est ici et maintenant faut faire avec Laughing

troplol  japrouvecbien
Citation :
Il est possible qu'il y ait un sens à tout ça oui. Et probablement que notre cerveau ne peut pas (encore ?) le concevoir. Tout comme il est difficilement concevable, quand on y pense vraiment, d'imaginer l'infini. C'est une notion qui nous échappe et qu'on dénomme mais qu'on ne peut rendre concret et donc réellement concevoir. Tout ce qui nous entoure a une fin, on est conditionné comme ça. Tout, sauf le grand tout qui nous entoure, l'Univers (ou les univers). Quand bien même on dirait que l'univers est fini (et extensible, tout ça), ok, mais il y a quoi "en dehors", il y a quoi après ? Difficile de ne pas imaginer que y'a forcément un truc qui englobe tout ça. Et là encore difficile de concevoir que ce qui englobe tout ça est infini. On veut du concret ! Adevenirdingue
Bref je me suis égaré mais je reviens vite vers le film, c'est pour illustrer des notions que l'Homme ne peut concevoir et des questions auxquelles on ne peut répondre. Et que justement peut-être, les hommes de la 5D ont réussi, par leur évolution naturelle ou que sais-je, à concevoir ces notions, peut-être même le sens de tout ça, et à le traduire en espace à 3 dimensions pour Cooper, un homme comme nous, encore incapable de concevoir quelque chose autrement.
Les hommes du futur sont peut-être des hommes ayant la faculté d'enfin concevoir des notions qui sont abstraites ou inconcrètes pour nous, hommes du présent. Et la construction de l'espace 5D et la résolution de l'équation étant une étape pour emmener les hommes dans cette direction.
japrouvecbien

Citation :
Et le sens de tout ça ? A mes yeux, dans le film, il s'agissait de la survie de l'espèce et de sa continuité, son évolution. Grâce à l'Amour. ange Maintenant pourquoi ? Damn, j'en sais rien. Dans le film j'en sais rien, et dans la vie non plus... sweat
Il est "facile" de trouver un sens aux évènement de notre vie, mais c'est aussi parce qu'on sait qu'elle a une fin. C'est pourquoi je trouve plus délicat de trouver un sens à notre espèce si elle n'est pas déterminée à disparaître. Elle continue, continue, évolue, pour arriver où ? Aux hommes 5D, et après ? Peut-être devenir eux-mêmes les architectes de notre univers ? Et si au final on était nous-même nos propres dieux depuis le début, dans le futur influant sur le passé pour qu'on existe ? nawak

nawak  onseclate J'y ai pensé aussi, je t'avoue. Ce serait quand meme le paradoxe le plus hallucinant, on serait nos propres créateurs...  nawak  onseclate

Citation :
Et pourtant, bcp de choses irrationnels dans le film avaient un sens? (Comme le "fantome")

Citation :
C'est à dire ? J'ai du mal à saisir ce que tu veux dire par rapport à ce que tu as cité Embarassed

Wink Je veux dire par la que tu opposais Science et amour et finalement,  dans le film Nolan va jusqu'à rationaliser le fantome et faire dire à Amélia justement que l'amour a peut etre un sens...



Citation :
Le lien qui unit "tout" est clair dans le film, mais il s'arrête aux hommes en 5D (qui ont envoyé des signaux depuis 50 ans avant le film -ou quelque chose dans ce genre, si mes souvenirs sont bons- jusqu'au centre de l'histoire Cooper/Murph). Le film d'après moi ne va pas plus loin que ça mais on peut en effet imaginer qu'il y a quelque chose qui régit tout ça. Est-ce l'Amour, ou plus précisément l'utilisation que font les humains de l'Amour ? Le film me porte à croire que oui. Maintenant pourquoi ? Rebelote Laughing

Bon, yes, il s'agit d'abords aussi de s'arréter aux éléments que l'on a rapport au film. On peut juste se dire tout au mieux que l'homme a évolué vers quelque chose qui le rend plus proche du cosmos. Donc de la vie en elle meme. Mais en tous cas, il ne peut briser la barriere de l'espace temps ne serait ce qu'un peu grace à deux individus du passé. Donc, ils n'ont pas atteint encore le statut de dieu? ou alors ne veulent ils pas rompre les évenements du passé et prefere respecter a la lettre ce qui s'est passé pour ne pas créer un nouveau soucis? Donc, on aura pas la réponse  troplol

Citation :

Yop, moi non plus, enfin ce que je pratique de la religion a peu avoir avec la croyance mais plus avec la perpétuation d'une identité et d'une tradition.
En revanche je m'interroge aussi sur le sens que tout cela peut avoir. J'ai des exemples très précis en tête assez fou (fou dans le contexte, pas dans l'absolu) de ce qui a pu m'arriver et je peux pas m'empêcher de dire que "c'est fait exprès", ou que c'est "pour une raison". Des trucs improbables, rigolos, et qui ont du sens. Et l'amour, ou ce qui s'en rapproche, a toujours fait partie de ces choses là.
Mais c'est du sens à l'échelle de ma modeste petite vie. Trouver du sens dans l'espèce humaine, j'aime à penser qu'il y en a, mais de là à le trouver, voire le concevoir... Je m'interroge éternellement (tiens encore un concept de malade) dessus.

onseclate Je partage ce genre d'experience et de sentiment que tu décrits Wink

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 17:27

[quote="JereWan"]
Citation :
Je te réponds rapidement, à ton message TRES interessant, et j'y reviens plus tard
japrouvecbien No problem. Wink

Citation :
Non je crois que bien entendu tu as raison, on ne peut pas trouver du sens dans tout ( et surtout l'amour) perte de temps et d'énergie et surtout quand c'est au profit de le vivre réellement.
Citation :
Indeed. Mais dans le même temps trouver un sens peut aussi nous porter (à condition de pas se fixer dessus non plus et en être obsédé -enfin à mon avis), que ce sens soit un moyen fabriqué de toute pièce (une illusion que l'on fabrique nous même) ou un vrai sens (mais ça on le saura jamais -on ne peut que supposer).

Totalement. respect2

Citation :
Jolie métaphore. japrouvecbien

Very Happy

( bon je t'avoue que sur le moment je cherchais "désespérément" aussi une réponse à une question qui n'a pas de réponse, et ma réponse m'a un peu fait rire aussi. Cool Mais yes Wink )
Citation :
Maintenant on peut aussi la prolonger et se dire que si tu es dans cette montagne hostile, perdu, désespéré, sans rien à quoi te raccrocher, et que tu tombes sur cette fleur, ce petit miracle, elle t'aura peut-être redonné espoir et goût à la vie. La belle fleur qui surgit aura donc eu un sens, une mission. angélique

Aussi. Mais bon disons que je pense qu'à la base la rencontre entre deux etre doit plutot etre source de partage d'enrichissement mutuel, et de la c triste si on a pas rencontré cette personne, quelque part, puisque cette rencontre va peut etre illuminer un peu plus sa vie (et le monde qui les entoure? )..mais ca ne doit pas nous empécher de vivre et d'avancer soit meme, seul. (et je crois d'ailleurs qu'on est jamais plus pret à pouvoir apprécier cette fleur que quand on s'apprécie soit meme au max... ça ou on est sujet à dépendre de cette fleur. Quid quand elle disparaitra? Car elle disparaitra ne serait ce qe par la force des choses... (en tous cas de ce monde terrestre)

Citation :
Après, illusion, coïncidence, ou pas... Et peut-être que personne ne la verra non plus cette fleur. Mais je pense que si, quand même. Un jour. Smile

Ce que je crois aussi Wink


Citation :
Je te rejoins aussi entièrement sur ce que tu as écrit plus tôt, concernant le désir de Cooper d'accomplir son rêve qui entre en conflit avec l'amour pour ses proches (ou plutôt son envie de rester avec eux -parce qu'il va là bas aussi pour sauver la planète et donc eux). Le film est très intelligent là dessus et va en effet dans le sens que tu dis, comme quoi à terme on peut difficilement aimer quelqu'un si dans le même temps on n'est pas celui qu'on veut être.

Voilà; ça rejoint ce que j'essayais de dire au dessus Wink

Citation :
En ça que la fin du film est belle. Beaucoup de gens reprochent le fait qu'il voit sa fille 2 sec et se barre, mais c'est (à mon sens) mal comprendre l'aboutissement de l'arc de ces personnages. Cooper a suivi son rêve et a montré à Murph qu'il avait été son fantôme et donc qu'il avait toujours été auprès d'elle; Murph a surmonté sa rancune et a compris que son père devait faire ce qu'il a fait pour qu'ils puissent se retrouver. Tout ça parce que Cooper a suivi son désir, son envie, l'homme qu'il voulait être. Même chose pour Murph.
A partir de là, leur "deal" est fait et honoré, et ils se sont aimés comme il se doit et comme ils le devaient, ils se sont enfin compris, pas besoin de s'éterniser trois plombes non plus. Je l'ai trouvé justement très fin de ce côté là, avec assez d'explications pour qu'on comprenne sans s'éterniser.

Disons que je suis ok avec toi , et en plus tu en parles trés bien. Mais je crois en tous cas pour ma part, il y a quelque chose de dérangeant dans le rythme de la fin de cette scene... aprés à revoir maybe Smile

Citation :
Du coup y'a non seulement l'amour des autres, mais aussi l'amour de soi qui entre en ligne de compte. Smile


japrouvecbien

Peut etre qu'on vivrait dans un monde plus serein, qui serait plus amene d'avancer spirituellement déja, si on apprenait plus aux gens à s'aimer pour ce qu'on est ( avec bien sur l'idée qu'on peut s'améliorer), et ensuite à aimer les autres, pour ce qu'ils sont.

aprés c'est plus compliqué que ça dans le dévellopement de cette idée ( en tous cas pour le moment), mais l'idée est la, je crois.

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
JereWan
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 08/12/2009
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 20:21

Citation :
Non mais   j'ai disgressé le premier non mais ho   c'est de la faute de Nolan aussi, à faire des films interessants  
Laughing Toutes mes excuses, à toi revient le premier prix de la digression alors ! respect2 Laughing
Et oui, satané Nolan ! Adevenirdingue

Citation :
Voila. Mais quid de l'amour aveugle qui nous induit en erreur?
Ah yes bien sûr. Des fois on se plante c'est certain. On se retrouve dans des relations toxiques aussi. Ou on se fait manipuler. Ou bien des fois on a peur de se retrouver seul donc on reste. Ou bien on sait que ça va pas, que y'a un souci, mais on s'accroche à l'espoir que ça s'améliore, on fait des efforts (ou pas). Des fois ça marche. Des fois non.
ça rejoint ce qu'on disait sur le fait de s'aimer soi-même. Lorsqu'on s'aime soi-même (avec effectivement la possibilité de s'améliorer évidemment, comme tu le dis par la suite), on est plus en phase avec ce qu'on veut et donc on ferme moins sa gueule aussi, ou en tout cas on essaie de l'ouvrir quand ça va pas (sans aller dans l'excès). Du coup peut-être plus à même aussi de déceler une relation toxique menée par une sorte d'amour aveugle. Peut-être aussi un moyen de régler ce qui va pas et de redresser la situation. C'est propre à chacun et à chaque relation après.

Citation :
J'y ai pensé aussi, je t'avoue. Ce serait quand meme le paradoxe le plus hallucinant, on serait nos propres créateurs...
ça serait assez dingue en effet. Faudrait essayer de relier ça de manière cohérente avec la théorie de l'évolution et ça peut être une idée fun. Genial Genre l'homme du futur implante un gêne dans un des macaques qui le modifie et le porte naturellement vers l'évolution humaine. bounce

Citation :
Je veux dire par la que tu opposais Science et amour et finalement,  dans le film Nolan va jusqu'à rationaliser le fantome et faire dire à Amélia justement que l'amour a peut etre un sens...
Ah, oui ! En effet l'amour est "rationalisé" vers la fin, mais à la limite je vois plus ça comme mettre l'amour sur un même pied d'égalité que la raison, plus que de l'inclure dedans (donc pas le rationaliser mais lui donner autant de poids). Peut-être que je me trompe, faudrait que je revois le film de toute façon à ce niveau là, je n'ai en mémoire que les idées générales, pas encore capté toutes les subtilités je suppose. Smile Et à force d'y réfléchir depuis hier et d'extrapoler peut-être que je lui attribue un sens qu'il n'a pas, à revoir !
Ok pour le fantôme sinon. Wink


Citation :
Bon, yes, il s'agit d'abords aussi de s'arréter aux éléments que l'on a rapport au film. On peut juste se dire tout au mieux que l'homme a évolué vers quelque chose qui le rend plus proche du cosmos. Donc de la vie en elle meme. Mais en tous cas, il ne peut briser la barriere de l'espace temps ne serait ce qu'un peu grace à deux individus du passé. Donc, ils n'ont pas atteint encore le statut de dieu? ou alors ne veulent ils pas rompre les évenements du passé et prefere respecter a la lettre ce qui s'est passé pour ne pas créer un nouveau soucis? Donc, on aura pas la réponse

japrouvecbien Perso je suis parti sur cette idée là. On a déjà vu avec Back to the Future à quel point on pouvait fuck up le présent en agissant en profondeur sur le passé. Laughing
Ou peut-être que le passé est déjà modifié. Et que par conséquence ce qu'on est en train de vivre à l'instant même est différent de ce qu'on aurait dû vivre. onseclate

Tiens ça me fait penser, j'avais demandé une fois à un professeur de judaïsme, comme ça se fait qu'on a le libre arbitre mais qu'en même temps Dieu connait l'avenir ? (en supposant qu'il existe, mais en même temps je demandais ça à un prof de religion  Laughing j'étais curieux de la réponse d'un point de vue religieux justement)
Il m'a répondu quelque chose d'assez intéressant (et qui rejoint l'idée du film de Nolan et son espace en 5D dans une certaine mesure), comme quoi le temps n'est pas perçu de la même manière. Nous, on le voit comme une ligne, on avance tous au même rythme. Dieu, lui, verrait chaque seconde du passé, du présent et du futur, en même temps. Il voit donc nos actes dans le passé, dans le présent et dans le futur. S'il connaît l'avenir ce n'est pas parce qu'on est "coincé", mais parce qu'il voit notre futur de la même manière qu'il voit notre présent.  J'ai trouvé l'idée assez jolie. Il verrait une grande frise chronologique de toutes les époques en gros (c'est le shéma qu'il m'avait fait). Quand on regarde une timeline de l'Histoire, on voit les évènements du passé mais ça n'empêche qu'eux-même ont fait leurs propres choix. Bah Dieu ça serait pareil pour le futur aussi. J'avais trouvé ça cool dans l'idée. Smile
Et ça rejoint l'espace en 5D où Cooper a accès à toutes les époques de la bibliothèque, mais les personnages dans chacune de ces époques font leur propre choix (même si Cooper peut envoyer des signaux en effet -comme Dieu on va dire, si tant est qu'il existe of course mais tu vois où je veux en venir).

Citation :
Je partage ce genre d'experience et de sentiment que tu décrits
Wink


Citation :
Aussi. Mais bon disons que je pense qu'à la base la rencontre entre deux etre doit plutot etre source de partage d'enrichissement mutuel, et de la c triste si on a pas rencontré cette personne, quelque part, puisque cette rencontre va peut etre illuminer un peu plus sa vie (et le monde qui les entoure? )..mais ca ne doit pas nous empécher de vivre et d'avancer soit meme, seul. (et je crois d'ailleurs qu'on est jamais plus pret à pouvoir apprécier cette fleur que quand on s'apprécie soit meme au max... ça ou on est sujet à dépendre de cette fleur. Quid quand elle disparaitra? Car elle disparaitra ne serait ce qe par la force des choses... (en tous cas de ce monde terrestre)
C'est extrêmement juste. japrouvecbien respect2 ça rejoint d'ailleurs les relations toxiques et l'amour aveugle dont on parlait plus haut.
S'agirait ensuite que l'homme sache quoi tirer de cette fleur sans en être dépendant. Mais je pense que de temps en temps une rencontre peut nous remonter (tant qu'on en n'est pas dépendant -bon après c'est délicat, forcément quand t'es dans une relation amoureuse d'une certaine manière tu deviens dépendant, t'as besoin de voir l'autre, et si y'a break up bah t'es pas très bien pendant un certain temps quand même Laughing ).
(Bon j'avais écrit un exemple personnel sur le sens et la fleur et tout ça mais c'était une trop grosse digression pour le topic, peut-être pour une discussion en privé ou sur un topic plus approprié. Smile )

Citation :
Disons que je suis ok avec toi , et en plus tu en parles trés bien. Mais je crois en tous cas pour ma part, il y a quelque chose de dérangeant dans le rythme de la fin de cette scene... aprés à revoir maybe Smile
Wink
Ah moi ça m'a pas dérangé, tu penses à quoi ? Après, question de perception aussi. Smile


Citation :
Peut etre qu'on vivrait dans un monde plus serein, qui serait plus amene d'avancer spirituellement déja, si on apprenait plus aux gens à s'aimer pour ce qu'on est ( avec bien sur l'idée qu'on peut s'améliorer), et ensuite à aimer les autres, pour ce qu'ils sont.

aprés c'est plus compliqué que ça dans le dévellopement de cette idée ( en tous cas pour le moment), mais l'idée est la, je crois.
Yop totalement. Trouver le juste équilibre entre s'améliorer, et rester fidèle à soi-même (qui peut être synonyme d'être obtus dans sa pensée, mais je vois plus cette expression comme signifiant suivre son coeur, son intuition, ses désirs -à moins qu'ils soient destructeurs, là ça pose encore un autre débat).
Dans le film le fait que Cooper suive son désir sauve la planète en quelque sorte. Même si le film n'insiste pas beaucoup dessus et s'attarde surtout sur l'amour avec ses enfants, c'est quelque chose qui est quand même là. Mais ce n'est en effet pas le clou du truc, simplement une subtilité.
Revenir en haut Aller en bas
dav4moon
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 1817
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 20:58

Citation :
Dans le film le fait que Cooper suive son désir sauve la planète en quelque sorte. Même si le film n'insiste pas beaucoup dessus et s'attarde surtout sur l'amour avec ses enfants, c'est quelque chose qui est quand même là. Mais ce n'est en effet pas le clou du truc, simplement une subtilité.

Oui c'est les deux. Si Cooper n'avait pas suivi son amour pour sa fille, il n'aurait jamais tenter de passer par le trou noir, et si il n'avait pas suivi son désir perso il ne se serait jamais retrouvé dans l'espace face à un trou noir.



Revenir en haut Aller en bas
dav4moon
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 1817
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 22:07

J'entend de ci de là, que Cooper est une figure christique. Mais je n'arrive pas trop à être d'accord. Ok il se sacrifie en se jetant dans le trou noir puis rescussite, et ? y a t-il autre chose ?

Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
JereWan
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 08/12/2009
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 22:30

dav4moon a écrit:
Citation :
Dans le film le fait que Cooper suive son désir sauve la planète en quelque sorte. Même si le film n'insiste pas beaucoup dessus et s'attarde surtout sur l'amour avec ses enfants, c'est quelque chose qui est quand même là. Mais ce n'est en effet pas le clou du truc, simplement une subtilité.

Oui c'est les deux. Si Cooper n'avait pas suivi son amour pour sa fille, il n'aurait jamais tenter de passer par le trou noir, et si il n'avait pas suivi son désir perso il ne se serait jamais retrouvé dans l'espace face à un trou noir.

japrouvecbien
Yes voilà

Citation :
J'entend de ci de là, que Cooper est une figure christique. Mais je n'arrive pas trop à être d'accord. Ok il se sacrifie en se jetant dans le trou noir puis rescussite, et ? y a t-il autre chose ?

Qu'en pensez vous ?
Ben si c'est la notion de sacrifice, alors chaque Héros (au vrai sens du terme) est une figure christique. La notion de sacrifice de soi (ou son équivalent -sacrifice d'un idéal, d'une réputation, etc.), puis la renaissance (elle aussi pouvant être symbolique) est un peu le passage obligé (surtout dans le 3e acte) pour chaque héros dans toute mythologie et par conséquent dans les grosses oeuvres hollywoodiennes (d'autant plus les grandes épopées, sagas, etc.). Jésus n'est par ailleurs pas la première figure "mythique" à se sacrifier pour revenir (littéralement ou symboliquement), c'est juste la plus proéminente dans notre époque.
Quand on sait que la plupart des scénaristes américains tirent leur inspiration du Voyage du Héros de Christopher Vogler (http://www.thewritersjourney.com/hero's_journey.htm), lui-même ayant fait une synthèse (en la resserrant pour le cinéma) du travail de Joseph Campbell (qui a étudié les similitudes entre les mythes de l'humanité et en a tiré une structure commune, a établi des archétypes et en a analysé la portée symbolique), c'est pas très étonnant de retrouver les mêmes archétypes ici et là, abordé d'une façon différente avec leur propre identité (parce qu'on sait jusqu'à présent que c'est une formule universelle qui est une des plus efficaces, qui fait appel à des émotions viscéralement humaines avec une symbolique accessible à tous et qui donc parle au plus grand nombre). Les films les plus intelligents et réussis qui utilisent cette méthode (et quand on est à Hollywood, c'est quasi 100%) sont ceux qui l'adaptent de façon "invisible" et organique au récit.

Enfin pour moi ça va pas plus loin que ça à ce niveau là. Smile Peut-être que j'ai loupé quelque chose mais après on y voit ce qu'on veut, nos références restent personnelles. Wink
Revenir en haut Aller en bas
dav4moon
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 1817
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 22:53

JereWan a écrit:
dav4moon a écrit:
Citation :
Dans le film le fait que Cooper suive son désir sauve la planète en quelque sorte. Même si le film n'insiste pas beaucoup dessus et s'attarde surtout sur l'amour avec ses enfants, c'est quelque chose qui est quand même là. Mais ce n'est en effet pas le clou du truc, simplement une subtilité.

Oui c'est les deux. Si Cooper n'avait pas suivi son amour pour sa fille, il n'aurait jamais tenter de passer par le trou noir, et si il n'avait pas suivi son désir perso il ne se serait jamais retrouvé dans l'espace face à un trou noir.

japrouvecbien
Yes voilà

Citation :
J'entend de ci de là, que Cooper est une figure christique. Mais je n'arrive pas trop à être d'accord. Ok il se sacrifie en se jetant dans le trou noir puis rescussite, et ? y a t-il autre chose ?

Qu'en pensez vous ?
Ben si c'est la notion de sacrifice, alors chaque Héros (au vrai sens du terme) est une figure christique. La notion de sacrifice de soi (ou son équivalent -sacrifice d'un idéal, d'une réputation, etc.), puis la renaissance (elle aussi pouvant être symbolique) est un peu le passage obligé (surtout dans le 3e acte) pour chaque héros dans toute mythologie et par conséquent dans les grosses oeuvres hollywoodiennes (d'autant plus les grandes épopées, sagas, etc.). Jésus n'est par ailleurs pas la première figure "mythique" à se sacrifier pour revenir (littéralement ou symboliquement), c'est juste la plus proéminente dans notre époque.
Quand on sait que la plupart des scénaristes américains tirent leur inspiration du Voyage du Héros de Christopher Vogler (http://www.thewritersjourney.com/hero's_journey.htm), lui-même ayant fait une synthèse (en la resserrant pour le cinéma) du travail de Joseph Campbell (qui a étudié les similitudes entre les mythes de l'humanité et en a tiré une structure commune, a établi des archétypes et en a analysé la portée symbolique), c'est pas très étonnant de retrouver les mêmes archétypes ici et là, abordé d'une façon différente avec leur propre identité (parce qu'on sait jusqu'à présent que c'est une formule universelle qui est une des plus efficaces, qui fait appel à des émotions viscéralement humaines avec une symbolique accessible à tous et qui donc parle au plus grand nombre). Les films les plus intelligents et réussis qui utilisent cette méthode (et quand on est à Hollywood, c'est quasi 100%) sont ceux qui l'adaptent de façon "invisible" et organique au récit.

Enfin pour moi ça va pas plus loin que ça à ce niveau là. Smile Peut-être que j'ai loupé quelque chose mais après on y voit ce qu'on veut, nos références restent personnelles. Wink

Oui je pense que chacun voit jésus à sa porte onseclate

J'ai lu le héros aux milles visages (bon pas tout intégralement) et on peut difficilement nier que le schéma du héros campbellien a les caractéristiques pour raconter une bonne histoire. Tout l'art est de jouer avec ces codes et de les transcender.

C'est vrai qu'on pourrait attribuer à beaucoup de héros une figure christique mais il y a quand même un super héros qui s'en éloigne je trouve et se rapproche plus de Moïse, c'est Superman.

D'ailleurs on parle souvent de figure christique et pratiquement jamais de figure Moïsienne.

Bref, je m'égare naiscpaspossibletrop
Revenir en haut Aller en bas
JereWan
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 451
Date d'inscription : 08/12/2009
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 23:17

dav4moon a écrit:


Oui je pense que chacun voit jésus à sa porte onseclate
Laughing Voilà !

Citation :
J'ai lu le héros aux milles visages (bon pas tout intégralement) et on peut difficilement nier que le schéma du héros campbellien a les caractéristiques pour raconter une bonne histoire. Tout l'art est de jouer avec ces codes et de les transcender.
japrouvecbien Exactement. Si ce genre de trucs t'intéresse tu devrais lire le bouquin de Christopher Vogler, Hero's Journey en VO/Le guide du scénariste en VF, ça resserre pas mal le sujet et c'est aussi beaucoup plus accessible que Campbell (que j'ai lu aussi, mais pas en entier non plus Laughing -même si ça se lit sans trop d'encombre, son talent est aussi là) tout en étant très intelligent et pertinent. Smile

Citation :
C'est vrai qu'on pourrait attribuer à beaucoup de héros une figure christique mais il y a quand même un super héros qui s'en éloigne je trouve et se rapproche plus de Moïse, c'est Superman.
 
Yes totalement ! Ne serait-ce que dans le début du mythe de Superman/Moïse (berceau/navette), puis leur adoption, leurs problématiques d'intégration à la société, les deux personnages sont à la recherche de leur identité, puis la cachent, et enfin l'embrassent pour épouser un destin plus grand, etc.

Citation :
D'ailleurs on parle souvent de figure christique et pratiquement jamais de figure Moïsienne.
Laughing C'est vrai. Figure judéochrétienne, par contre, ça arrive.

Citation :
Bref, je m'égare naiscpaspossibletrop
Peux pas trop te reprocher ça. ange
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 23:20

C'est marrant, j'avais vu plus tot ton post Dav, et j'allais te répondre exactement ce que Jerewan t'a dit. Merci Jerewan Laughing Wink

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 23:22

Yes pour Superman. Mais malgrés tout, on en a fait souvent une figure Christique ( enfin d'autant plus depuis Donner) et si il y a justement un héros qui est en plein dedans c'est lui ( et pourtant à la base, oui c'est plus Moise)... je calmerais d'ailleurs un peu l'analogie parfois... ange

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
dav4moon
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 1817
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 23:37

japrouvecbien

Jusqu'à la cape rouge qui rappelle le tissu hébreu (enfin dans la version de Cecil B Demille)

HS: J'avais fait un montage entre le Superman de Donner et les dix commandements, si ça vous dit...

Bon sinon Cooper... c'est ni Moise, ni Jesus pour moi. C'est Cooper !!
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 23:39

Jesus je te dis. Cool Laughing

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 23:41

Citation :
"When we started to examine the Superman mythology, in the most classic sense, I really wanted to press upon the film the 'why' of him, which has been 75 years in the making," Snyder told CNN. "The Christ-like parallels, I didn't make that stuff up. We weren't like, 'Hey, let's add this!' That stuff is there, in the mythology. That is the tried-and-true Superman metaphor. So rather than be snarky and say that doesn't exist, we thought it would be fun to allow that mythology to be woven through."


http://www.breitbart.com/Big-Hollywood/2013/06/15/Man-of-steelfilled-with-christ-references

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
dav4moon
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 1817
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 23:42

A la limite Cooper c'est plus Moïse, car il a permit à un peuple de se libérer d'une vie amer en lui offrant une nouvelle terre.

ahah!

Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
avatar

Messages : 56837
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Jeu 13 Nov - 23:44

JereWan a écrit:
Non mais   j'ai disgressé le premier non mais ho   c'est de la faute de Nolan aussi, à faire des films interessants  
Laughing Toutes mes excuses, à toi revient le premier prix de la digression alors ! respect2 Laughing
Et oui, satané Nolan ! Adevenirdingue

Citation :
Voila. Mais quid de l'amour aveugle qui nous induit en erreur?
Ah yes bien sûr. Des fois on se plante c'est certain. On se retrouve dans des relations toxiques aussi. Ou on se fait manipuler. Ou bien des fois on a peur de se retrouver seul donc on reste. Ou bien on sait que ça va pas, que y'a un souci, mais on s'accroche à l'espoir que ça s'améliore, on fait des efforts (ou pas). Des fois ça marche. Des fois non.
ça rejoint ce qu'on disait sur le fait de s'aimer soi-même. Lorsqu'on s'aime soi-même (avec effectivement la possibilité de s'améliorer évidemment, comme tu le dis par la suite), on est plus en phase avec ce qu'on veut et donc on ferme moins sa gueule aussi, ou en tout cas on essaie de l'ouvrir quand ça va pas (sans aller dans l'excès). Du coup peut-être plus à même aussi de déceler une relation toxique menée par une sorte d'amour aveugle. Peut-être aussi un moyen de régler ce qui va pas et de redresser la situation. C'est propre à chacun et à chaque relation après.

Citation :
J'y ai pensé aussi, je t'avoue. Ce serait quand meme le paradoxe le plus hallucinant, on serait nos propres créateurs...
ça serait assez dingue en effet. Faudrait essayer de relier ça de manière cohérente avec la théorie de l'évolution et ça peut être une idée fun. Genial Genre l'homme du futur implante un gêne dans un des macaques qui le modifie et le porte naturellement vers l'évolution humaine. bounce

Citation :
Je veux dire par la que tu opposais Science et amour et finalement,  dans le film Nolan va jusqu'à rationaliser le fantome et faire dire à Amélia justement que l'amour a peut etre un sens...
Ah, oui ! En effet l'amour est "rationalisé" vers la fin, mais à la limite je vois plus ça comme mettre l'amour sur un même pied d'égalité que la raison, plus que de l'inclure dedans (donc pas le rationaliser mais lui donner autant de poids). Peut-être que je me trompe, faudrait que je revois le film de toute façon à ce niveau là, je n'ai en mémoire que les idées générales, pas encore capté toutes les subtilités je suppose. Smile Et à force d'y réfléchir depuis hier et d'extrapoler peut-être que je lui attribue un sens qu'il n'a pas, à revoir !
Ok pour le fantôme sinon. Wink[/quote]


Citation :
Bon, yes, il s'agit d'abords aussi de s'arréter aux éléments que l'on a rapport au film. On peut juste se dire tout au mieux que l'homme a évolué vers quelque chose qui le rend plus proche du cosmos. Donc de la vie en elle meme. Mais en tous cas, il ne peut briser la barriere de l'espace temps ne serait ce qu'un peu grace à deux individus du passé. Donc, ils n'ont pas atteint encore le statut de dieu? ou alors ne veulent ils pas rompre les évenements du passé et prefere respecter a la lettre ce qui s'est passé pour ne pas créer un nouveau soucis? Donc, on aura pas la réponse

japrouvecbien Perso je suis parti sur cette idée là. On a déjà vu avec Back to the Future à quel point on pouvait fuck up le présent en agissant en profondeur sur le passé. Laughing
Ou peut-être que le passé est déjà modifié. Et que par conséquence ce qu'on est en train de vivre à l'instant même est différent de ce qu'on aurait dû vivre. onseclate

Tiens ça me fait penser, j'avais demandé une fois à un professeur de judaïsme, comme ça se fait qu'on a le libre arbitre mais qu'en même temps Dieu connait l'avenir ? (en supposant qu'il existe, mais en même temps je demandais ça à un prof de religion  Laughing j'étais curieux de la réponse d'un point de vue religieux justement)
Il m'a répondu quelque chose d'assez intéressant (et qui rejoint l'idée du film de Nolan et son espace en 5D dans une certaine mesure), comme quoi le temps n'est pas perçu de la même manière. Nous, on le voit comme une ligne, on avance tous au même rythme. Dieu, lui, verrait chaque seconde du passé, du présent et du futur, en même temps. Il voit donc nos actes dans le passé, dans le présent et dans le futur. S'il connaît l'avenir ce n'est pas parce qu'on est "coincé", mais parce qu'il voit notre futur de la même manière qu'il voit notre présent.  J'ai trouvé l'idée assez jolie. Il verrait une grande frise chronologique de toutes les époques en gros (c'est le shéma qu'il m'avait fait). Quand on regarde une timeline de l'Histoire, on voit les évènements du passé mais ça n'empêche qu'eux-même ont fait leurs propres choix. Bah Dieu ça serait pareil pour le futur aussi. J'avais trouvé ça cool dans l'idée. Smile
Et ça rejoint l'espace en 5D où Cooper a accès à toutes les époques de la bibliothèque, mais les personnages dans chacune de ces époques font leur propre choix (même si Cooper peut envoyer des signaux en effet -comme Dieu on va dire, si tant est qu'il existe of course mais tu vois où je veux en venir).

Citation :
Je partage ce genre d'experience et de sentiment que tu décrits
Wink


Citation :
Aussi. Mais bon disons que je pense qu'à la base la rencontre entre deux etre doit plutot etre source de partage d'enrichissement mutuel, et de la c triste si on a pas rencontré cette personne, quelque part, puisque cette rencontre va peut etre illuminer un peu plus sa vie (et le monde qui les entoure? )..mais ca ne doit pas nous empécher de vivre et d'avancer soit meme, seul. (et je crois d'ailleurs qu'on est jamais plus pret à pouvoir apprécier cette fleur que quand on s'apprécie soit meme au max... ça ou on est sujet à dépendre de cette fleur. Quid quand elle disparaitra? Car elle disparaitra ne serait ce qe par la force des choses... (en tous cas de ce monde terrestre)
C'est extrêmement juste. japrouvecbien respect2 ça rejoint d'ailleurs les relations toxiques et l'amour aveugle dont on parlait plus haut.
S'agirait ensuite que l'homme sache quoi tirer de cette fleur sans en être dépendant. Mais je pense que de temps en temps une rencontre peut nous remonter (tant qu'on en n'est pas dépendant -bon après c'est délicat, forcément quand t'es dans une relation amoureuse d'une certaine manière tu deviens dépendant, t'as besoin de voir l'autre, et si y'a break up bah t'es pas très bien pendant un certain temps quand même Laughing ).
(Bon j'avais écrit un exemple personnel sur le sens et la fleur et tout ça mais c'était une trop grosse digression pour le topic, peut-être pour une discussion en privé ou sur un topic plus approprié. Smile )[/quote]

Citation :
Disons que je suis ok avec toi , et en plus tu en parles trés bien. Mais je crois en tous cas pour ma part, il y a quelque chose de dérangeant dans le rythme de la fin de cette scene... aprés à revoir maybe Smile
Wink
Ah moi ça m'a pas dérangé, tu penses à quoi ? Après, question de perception aussi. Smile


Citation :
Peut etre qu'on vivrait dans un monde plus serein, qui serait plus amene d'avancer spirituellement déja, si on apprenait plus aux gens à s'aimer pour ce qu'on est ( avec bien sur l'idée qu'on peut s'améliorer), et ensuite à aimer les autres, pour ce qu'ils sont.

aprés c'est plus compliqué que ça dans le dévellopement de cette idée ( en tous cas pour le moment), mais l'idée est la, je crois.
Citation :
Yop totalement. Trouver le juste équilibre entre s'améliorer, et rester fidèle à soi-même (qui peut être synonyme d'être obtus dans sa pensée, mais je vois plus cette expression comme signifiant suivre son coeur, son intuition, ses désirs -à moins qu'ils soient destructeurs, là ça pose encore un autre débat).
Dans le film le fait que Cooper suive son désir sauve la planète en quelque sorte. Même si le film n'insiste pas beaucoup dessus et s'attarde surtout sur l'amour avec ses enfants, c'est quelque chose qui est quand même là. Mais ce n'est en effet pas le clou du truc, simplement une subtilité.


respect2 japrouvecbien Monsieur Jerewan. Une fois encore vous me faites parvenir une réponse interessante. Je vous répondrais donc reposé de tout mon moi afro

Veuillez recevoir mes salutation trés cordiales.

SuperFlay afro

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"


Dernière édition par SuperFlay le Ven 14 Nov - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinefeeling.net
dav4moon
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 1817
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   Ven 14 Nov - 0:12

Voilà il fait pas que du plan subjectif de vaisseau Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Interstellar : je suis un petit con qui me la pete et qui veut discuter de ses spoilers ouvertement
» Patinage artistique. Brian Joubert : " Je suis un petit con "
» coucou c'est cui -cui
» Noëlla Mei Bobobie
» Suis un petit nouveau...j'utilise des JBL studio L890 avec...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Films sortis :: En ce moment dans les salles-
Sauter vers: