AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Animé] Détective Conan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 15:53



Détective Conan est certainement l'un des mangas les plus populaires au monde. Débuté en 1994, la série compte à ce jour près de 70 tomes, et la série animée qui en est dérivée a franchi le cap des 500 épisodes auxquels s'associent 15 long-métrages d'une durée allant d'1h30 à 2h.



Détective Conan raconte les mésaventures du détective lycéen Shinichi Kudo qui, suite à une affaire impliquant une organisation criminelle, les Hommes en Noir, se retrouve dans le corps d'un enfant de 6 ans après l'absorption d'un poison.

Plutôt que de faire une longue intro, je passe le lien vers le début du film The Raven Chaser. Vers les 3 minutes de la vidéo, il y a un excellent résumé (le film s'inscrivant directement dans l'intrigue principale de la série):

http://www.youtube.com/watch?v=9e3dcL9YeWc

A noter aussi que deux adaptations live virent le jour, la première servant de prologue à la série et la seconde traitant davantage de la mythologie.



Accessible à tous les publics, mais traitant principalement d'affaires de meurtre, la série surprend par son ton assez mature mais non dénuée d'humour, jouant beaucoup sur les contrastes des personnages (les enfants Conan et Haibara qui ont des comportements adultes, et pour cause; le détective raté Kogoro Mouri qui passe pour un super détective...).

Par rapport à ses débuts, la série a considérablement évoluée et l'intrigue principale, la mythologie conanienne, est désormais bien fournie, mais elle reste bien trop rare, chaque fois étant un événement assurant un best-seller.

De plus, la galerie de personnages désormais très bien fournie permet à la série d'avoir l'un des meilleurs castings de l'univers manga, notamment grâce à des personnages aussi charismatiques que variés tels qu'Ai Haibara, Vermouth et Jodie Starling.

Plus que de vouloir mener Conan à redevenir Shinichi Kudo (ce qui n'arrivera peut-être même jamais, qui sait ?), l'auteur Gosho Aoyama prend plaisir à raconter ces enquêtes policières avec son détective taille réduite, d'autant qu'elles sont souvent menées avec talent, certaines n'ayant rien à envier aux nouvelles policières de Conan Doyle.


Dernière édition par cineternel le Ven 3 Aoû - 19:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
cubi
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5890
Date d'inscription : 09/12/2009
Localisation : Dans ton cul

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 16:04

j'ai lu un peu le manga et vu al série animé c'était sympa au début mais ça tourne vite en rond.
mis a part les scènes de meurtre qu'on essai de résoudre en même temps que le protagoniste(surtout sur la série animée) j'ai pas accroché et j'ai pas spécialement trouvé un grand intérêt car sur je sais plus combien de tome ça n'avance pas d'un cachou.
Revenir en haut Aller en bas
http://elleestbellepistache.tumblr.com/
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 16:17

cubi a écrit:
j'ai lu un peu le manga et vu al série animé c'était sympa au début mais ça tourne vite en rond.
mis a part les scènes de meurtre qu'on essai de résoudre en même temps que le protagoniste(surtout sur la série animée) j'ai pas accroché et j'ai pas spécialement trouvé un grand intérêt car sur je sais plus combien de tome ça n'avance pas d'un cachou.
Au début, Conan essaie d'installer la réputation de Kogoro Mouri en l'aidant à résoudre des affaires de plus en plus importantes. Au fur et à mesure, il tombe sur des affaires sur lesquelles on sent les agissements de l'organisation dans l'ombre.

Mais c'est vrai que l'intrigue principale reste rare. En fait, les arrivées de Vermouth (l'adversaire la plus redoutable et la plus loyale de Kudo) et de Jodie Starling (l'une des alliées les plus hautes placées et fiables de Kudo) assez tard dans le manga ont considérablement accéléré les choses.

L'arrivée d'Haibara aussi avait pas mal avancé les choses. Au lieu de chercher l'Organisation, il en était venu à devoir protéger Haibara, l'Organisation allant naturellement à leur rencontre en cherchant à l'éliminer.

Actuellement, il semble que Conan ne soit pas loin de pouvoir identifier le chef de l'organisation, mais Aoyama fait durer le suspense avec des enquêtes qui n'ont pas de lien avec l'intrigue principale.


Dernière édition par cineternel le Mer 9 Juin - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cubi
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5890
Date d'inscription : 09/12/2009
Localisation : Dans ton cul

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 16:20

Citation :
Actuellement, il semble que Conan ne soit pas
loin de pouvoir identifier le chef de l'organisation, mais Aoyama fait
durer le suspense avec des enquêtes qui n'ont pas de lien avec
l'intrigue principale.
moi c'est le genre de truc qui me détache direct d'un histoire un peu pour ça que les séries tv en générale me saoul et me tente pas car les épisodes qui serve a rien je supporte pas
Revenir en haut Aller en bas
http://elleestbellepistache.tumblr.com/
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 16:24

cubi a écrit:
Citation :
Actuellement, il semble que Conan ne soit pas
loin de pouvoir identifier le chef de l'organisation, mais Aoyama fait
durer le suspense avec des enquêtes qui n'ont pas de lien avec
l'intrigue principale.
moi c'est le genre de truc qui me détache direct d'un histoire un peu pour ça que les séries tv en générale me saoul et me tente pas car les épisodes qui serve a rien je supporte pas
Je comprends. D'un autre côté, certaines enquêtes secondaires se sont aussi révélées particulièrement excellentes (l'affaire de la Sonate au Clair de Lune par exemple).

Mais lors des affaires impliquant l'Organisation, c'est souvent du gros morceau (notamment celles qui impliquent Vermouth), et si The Raven Chaser est l'un des tout meilleurs films de la saga, ce n'est pas non plus sans raison (c'est la première fois que Conan affronte vraiment l'organisation dans un film, et l'intrigue est en plus particulièrement excellente).
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 19266
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 16:25

C'est comme ça pour tous les mangas qui sont assez longs l'éditeur fais durer c'est pas toujours l'auteur qui décide.
Ce sont des épisodes de remplissage (fillers) qui n'ont rien avoir avec le manga papier fais exprès pour que le manga ne soit jamais dépassé par l'animé. Et on est pas prêt de voir la fin il y a 68 tomes au japon y devrai y en avoir à peu près 100 si pas plus.

Enfin j'aime beaucoup cette série c'est assez rare de voir des animés dans ce genre et c'est assez bien fait graphiquement et scénaristiquement. Les films sont superbes pas comme la plupart des films d'animation japonais de séries qui sont souvent ratés Shocked
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 16:34

cubi a écrit:
Citation :
Actuellement, il semble que Conan ne soit pas
loin de pouvoir identifier le chef de l'organisation, mais Aoyama fait
durer le suspense avec des enquêtes qui n'ont pas de lien avec
l'intrigue principale.
moi c'est le genre de truc qui me détache direct d'un histoire un peu pour ça que les séries tv en générale me saoul et me tente pas car les épisodes qui serve a rien je supporte pas
Enfin, je parle beaucoup de Vermouth mais, si tu n'as pas suivi depuis un moment, tu ne la connais peut-être pas.

Il y a une scène très réussie entre Conan et elle dans cette vidéo:
http://www.youtube.com/watch?v=lqEgGrAKE7U&feature=related

Ah oui, j'oubliais de préciser, Vermouth est au courant de la véritable identité de Conan, d'où le fait qu'elle le traite d'égal à égal dans la vidéo.


Dernière édition par cineternel le Mer 9 Juin - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 16:41

Aizen Sòsuke a écrit:
Les films sont superbes pas comme la plupart des films d'animation japonais de séries qui sont souvent ratés Shocked
Les deux premiers sont peut-être un peu en dessous des autres (encore que, le premier c'est surtout qu'il n'y a pas grand mystère mais le suspense reste efficace, et le second c'est surtout la résolution qui est un peu décevante, le reste étant très réussi), mais oui, en général, les films sont excellents, de vrais films avec des intrigues travaillées.

Le Magicien de la Fin du Siècle est un excellent film, avec sa dimension Indiana Jones et son intrigue basée sur les mystères de la dynastie de Romanov.

Et Mémoire Assassine a vraiment un suspense de malade, étant à la fois le plus violent, le plus réaliste (si on excepte la course-poursuite finale au parc d'attraction), le plus noir et le plus meurtrier des films.

Si toutes les adaptations ciné pouvaient être de cette qualité...
Revenir en haut Aller en bas
cubi
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 5890
Date d'inscription : 09/12/2009
Localisation : Dans ton cul

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 18:31

Citation :
Enfin, je parle beaucoup de Vermouth mais, si tu
n'as pas suivi depuis un moment, tu ne la connais peut-être pas

ah oui non ça fait un bail environ 5-6 ans que j'en ai lu
je devais être au 10 premiers tomes truc dans le genre
Revenir en haut Aller en bas
http://elleestbellepistache.tumblr.com/
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 9 Juin - 19:00

cubi a écrit:
Citation :
Enfin, je parle beaucoup de Vermouth mais, si tu
n'as pas suivi depuis un moment, tu ne la connais peut-être pas

ah oui non ça fait un bail environ 5-6 ans que j'en ai lu
je devais être au 10 premiers tomes truc dans le genre
Ah oui, donc tu ne connais quasiment pas l'intrigue principale.

Pour faire court (tu peux aussi voir le lien Youtube que j'ai mis dans le message d'ouverture du topic, c'est un très bon résumé en trois minutes):

Spoiler:
 

Bien sûr, ce sont les points les plus marquants et il y a beaucoup beaucoup plus, mais ça te permet de voir la direction générale de l'intrigue principale.


Et la mythologie s'est considérablement étendue, si bien que même les enquêtes de remplissage finissent par être assez variées:

Ainsi, il y a plusieurs sortes d'affaires à présent:
-Les enquêtes sans présence policière, impliquant souvent Conan, Ran et Sonoko.
-Les enquêtes de détective privé avec Kogoro Mouri.
-Les enquêtes de police, que Kogoro Mouri soit impliqué ou non.
-Les enquêtes avec la Junior Détective League.
-Les enquêtes où Shinichi et Heiji Hattori (les deux détectives lycéens) enquêtent ensemble ou rivalisent.
-Les enquêtes impliquant le voleur Kaito Kid.
-Les affaires impliquant l'Organisation, elles-mêmes décomposées entre celles qui impliquent principalement Conan et Haibara et celles qui mettent en scène les affrontements entre le FBI et l'Organisation.

Bon, par contre, les 4/5 des affaires restent des affaires de meurtre, ça ça change pas.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Sam 12 Juin - 20:52

Les synopsis des films que j'ai vu et une note (sur 5) pour chacun d'eux (je ferais peut-être des critiques plus tard, mais il y a tellement de films et tellement de choses à dire que chacun d'eux...).


Film 1: Le Gratte-Ciel Infernal ***-- 1h40

Ce film est un remake de Die Hard with a Vengeance (Une Journée en Enfer).
Un mystérieux terroriste a placé des bombes dans tout Tokyo et défie Shinichi Kudo de les trouver, communiquant avec Conan Edogawa par téléphone.
Le coupable est connu d'office, mais le véritable mystère est de comprendre le fonctionnement des bombes, seule manière de les localiser.


Film 2: La 14ème Cible **--- 1h40

Un tueur s'en prend aux proches de Kogoro Mouri, laissant derrière lui des cartes à jouer pour signer ses méfaits.
Kogoro y reconnait le modus operandi d'un criminel qu'il avait arrêté autrefois, au cours d'une bavure l'ayant irradié des forces de police.


Film 3: Le Magicien de la Fin du Siècle ***** 1h40

Le voleur insaisissable Kaito Kid a annoncé son intention de voler l'oeuf impérial du Tsar Nicholas II. Mais, au cours du méfait, Kid est abattu froidement par un tueur à gage connu sous le nom de Scorpion.
Les secrets de l'oeuf semblent sur le point de lever le voile sur une page importante de l'histoire de la Russie, et c'est à Conan d'élucider ses mystères et de découvrir ce qui se cache réellement derrière le complot l'entourant.


Film 4: Mémoire Assassine ***** 1h40

Un tueur de flics sévit à Tokyo. Les forces de police tentent d'étouffer l'affaire, quelqu'un de haut placé y étant directement mêlé.
Au cours d'une tentative de meurtre sur l'agent Sato, blessée dans un état critique, Ran Mouri aperçoit le visage de l'assassin. Mais la brutalité du meurtre déclenche un traumatisme qui la rend amnésique.
Conscient que la jeune femme l'a vu, le meurtrier tente de l'éliminer. Conan Edogawa tente alors de protéger la femme qu'il aime tout en essayant de lui faire recouvrer la mémoire, mais seul Shinichi Kudo semble en mesure de pouvoir réveiller ses souvenirs.


Film 5: Décompte aux Cieux ****- 1h40

Une série de meurtre a lieu aux Tours Tokiwa. Une vieille amie de Kogoro Mouri meurt ainsi, en pleine réception, dans des circonstances étranges.
Mais alors que Conan s'apprête à endormir Kogoro pour annoncer ses déductions, des explosions d'une rare violence retentissent. Les hommes en noir ont retrouvé la trace de la traîtresse Shiho Miyano et tentent de l'éliminer. Ils ignorent que cette dernière est devenue l'écolière Ai Haibara.
La résolution de l'affaire compte alors moins que l'évacuation des tours avant qu'elles ne s'effondrent.


Film 6: Le Fantôme de Baker Street ***-- 1h50

Conan, Ran, Haibara, Ayumi, Mitsuhiko et Genta participent à un jeu vidéo dans lequel les joueurs sont projetés dans une réalité virtuelle. Mais le programme Arche de Noë se rebelle et défie les 50 joueurs.
S'ils perdent tous, ils mourront. Si en revanche, sur l'un des différents stages proposés, un seul d'entre eux parvient à survivre et à terminer le jeu, alors ils survivront tous.
Projetés dans Londres de l'ère victorienne, ils doivent élucider l'affaire Jack the Ripper avec l'aide de personnages issus de l'oeuvre Sherlock Holmes. Mais le stage a été modifié et Holmes est actuellement loin de Londres, enquêtant à Baskerville Hall dans le Devonshire. Conan et ses amis devront donc résoudre l'affaire sans l'aide de l'allié PNJ de leur stage.


Film 7: Croisement dans l'Ancienne Capitale ***-- 1h50

Contrairement aux autres films, celui-ci met en avant Heiji Hattori, le lycéen détective de l'Ouest.
A Kyoto, Kogoro Mouri est appelé pour enquêter sur la disparition d'une relique des années plus tôt.
En parallèle, un assassin masqué exécute les anciens membres d'une bande de voleurs légendaires et poursuit également Hattori pour l'éliminer.


Film 8: Le Magicien du Ciel Argenté ***** 1h50

Kaito Kid a annoncé son intention de voler un diamant ayant appartenu à l'impératrice Joséphine, suite à une représentation de la pièce. Le bijou est porté par une célèbre actrice qui fait appel aux services de Kogoro Mouri.
Suite à une confrontation acharnée avec Kid, qui se faisait passer pour Shinichi Kudo pour provoquer Conan, le jeune détective manque de peu de l'arrêter, mais le bijou est sauf.
Plus tard, l'actrice meurt empoisonnée dans un avion. Conan résout l'affaire en endormant quelqu'un comme d'habitude, mais réalise alors que le pilote et le co-pilote ont également été indirectement empoisonnés.
Shinichi Kudo et Kaito Kid étant les seules personnes possédant quelques compétences de pilotage à bord, le voleur prend le risque de se révéler au jeune détective et réussit à imposer ce dernier dans le siège du co-pilote. Mais les circonstances ne jouent pas en leur faveur et les incidents se multiplient durant cette tentative d'atterrissage impossible.


Film 9: Stratégie en Profondeur ***** 1h40

Au cours d'une croisière à bord d'un navire, des incidents et des meurtres ont lieu. Conan et ses amis se trouvant à bord, le jeune détective et Kogoro Mouri enquêtent.
Conan comprend facilement l'identité de l'assassin mais cherche à démonter son alibi. Il ignore que l'assassin a prévu de faire sauter le paquebot.


Film 10: Le Requiem des Détectives ***** 1h50

Dans l'hôtel d'un parc d'attractions, Kogoro Mouri et Conan Edogawa sont tout deux engagés par un mystérieux client pour résoudre une affaire. Ran, Haibara et les Detectives Boys ont été pris en otages, portant au poignet un pass VIP du parc contenant à leur insu une bombe. S'ils échouent, les deux détectives seront tués et leurs amis exploseront.
Le client ne leur révèle pas en quoi consiste l'affaire, qu'ils devront deviner, mais leur donne des indices.
Au cours de leur enquête, Kogoro et Conan réalisent qu'Heiji Hattori et Kaito Kid sont également impliqués dans cette affaire.


Film 11: Jolly Roger et le Cercueil Bleu Azur ****- 1h40

En vacances sur une île qui servait autrefois de repaire aux légendaires femmes-pirates Anne Bonney et Mary Read, Conan et ses amis participent à un jeu touristique.
Mais des chasseurs de trésor sont également présents sur l'île et quand l'un d'eux est assassiné dans des circonstances laissant penser à un accident, le jeune détective et Kogoro décident de centrer leurs efforts sur cette affaire.


Film 12: La Mélodie de la Peur. Pas vu. 2h


Film 13: Le Chasseur Noir de Jais. ***** 1h50

Les polices de différentes préfectures mettent leurs efforts en commun pour saisir un redoutable serial-killer.
Conan réalise que l'Organisation des Hommes en Noir a infiltré un espion au coeur même de la police et, durant une entrevue très tendue avec Vermouth, apprend que, suite à un meurtre, le tueur est entré en possession sans le savoir de la liste NOC de leurs agents, une liste qui pourrait mener au démentellement total de l'Organisation si Conan ou la police en entrait en possession.
Conan, qui est actuellement en possession de pas mal d'éléments pouvant lui permettre d'identifier le boss de l'Organisation, pourrait ainsi porter le coup final. Alors qu'il décide d'enquêter sur cette affaire pour retrouver la liste et pour identifier l'agent infiltré dans les forces de police avant qu'il ne retrouve et n'élimine l'assassin, Haibara tente de tout faire pour l'en dissuader, craignant qu'il ne soit encore trop tôt pour s'attaquer directement aux Hommes en Noir et que Conan ne mette ses proches en danger plus qu'autre chose.


Film 14: L'Arche du Ciel. Pas vu.


Verdict:

Dans sa globalité, c'est une excellente saga avec son lot d'excellents films capables de marier avec talent l'aspect enquête avec des multiples rebondissements (le film 9 fait fort de ce côté-là, s'achevant sur un rebondissement assez inattendu qui donne une toute autre dimension au film et élève ses enjeux) et un aspect action à grand spectacle avec des situations et des scènes très souvent efficaces.

A noter quand même que trois ou quatre de ces films sont plus moyens que les autres qui sont d'un niveau vraiment excellent, mais ils ne sont jamais inintéressants (même si j'ai quelques réserves sur le film 2 à cause de sa résolution complètement foirée et ridicule).

Enfin, les différentes intrigues offrent une diversité incroyable, la plupart étant par ailleurs excellentes et très prenantes.

Pour terminer, tous les films de Détective Conan sont de vrais long-métrages dont la durée va de 1h40 à 2h, ce qui est assez exceptionnel dans les adaptations ciné de séries animées à succès (souvent, ce sont des durées de double-épisode, soit environ 50 minutes), donc des enquêtes assez longues agrémentées de séquences d'action à grand spectacle très réussies.


"Mon corps a rétréci mais mon esprit est resté celui d'un génie. Je suis le détective auquel aucune enquête ne résiste. Il n'y a qu'une seule vérité."
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Jeu 24 Juin - 18:39

Je complète le listing des films.

Pour les trailers, lorsque le trailer VO n'est pas dispo ou lorsque le trailer est introuvable en bonne qualité, j'ai essayé de faire au mieux mais c'est particulièrement difficile pour les films les plus anciens.

Film 1: Le Gratte-Ciel Infernal ***-- 1h40. 1997.





Ce film est un remake de Die Hard with a Vengeance (Une Journée en Enfer).

Un mystérieux terroriste a placé des bombes dans tout Tokyo et défie Shinichi Kudo de les trouver, communiquant avec Conan Edogawa par téléphone.


Avis: Le film commence par une intro présentant le dénouement d'une enquête de Kogoro Mouri et un rapide résumé du début de la série, afin que les spectateurs non-familiers de la série comprenne la situation du héros Shinichi Kudo, détective lycéen ayant rajeuni suite à certains événements, et sa manière de procéder pour résoudre les enquêtes en tant que Conan tout en les mettant au crédit d'un détective incompétent afin de ne pas éveiller les soupçons.

Par la suite, l'intrigue principale commence, celle sur un poseur de bombes, dont on connait l'identité et le mobile dès le début du film. Toutefois, certaines de ses motivations et son modus operandi restent bien mystérieux.
Le terroriste pose par téléphone des énigmes à Shinichi/Conan, que ce dernier doit résoudre pour trouver et désamorcer les explosifs, ayant jusqu'au coucher du soleil avant le grand feu d'artifice final.

Dans cette course contre la montre de Conan et de la police pour trouver les bombes, le véritable mystère reste de comprendre leur fonctionnement, moyen le plus rapide de les localiser.

Il s'agit donc d'une affaire un peu à part par rapport aux enquêtes traditionnelles du manga qui demandaient la plupart du temps de démasquer tel ou tel meurtrier. Ici, la part belle est donnée à l'action et les suspects ne se bousculent pas.


Film 2: La 14ème Cible **--- 1h40. 1998.





Un tueur s'en prend aux proches de Kogoro Mouri, laissant derrière lui des cartes à jouer pour signer ses méfaits.
Kogoro y reconnait le modus operandi d'un criminel qu'il avait arrêté autrefois, au cours d'une bavure l'ayant irradié des forces de police.


Avis: Peut-être le film le plus proche de l'ambiance traditionnelle du manga, il n'en reste pas moins décevant.

Le film installe tout du long un mystère intéressant sur la présente affaire de serial-killer et une affaire plus ancienne qui valut à Kogoro Mouri d'être rétrogradé de la police. Alors que Ran tente de comprendre ce qui a poussé Kogoro à commettre délibérément une bavure aussi grave, Conan et Kogoro sont plus intéressés sur le fait que le modus operandi des deux affaires est similaire.
Le mystère est donc des plus séduisants et on prend un plaisir véritable à découvrir une autre facette de Mouri, celui d'un enquêteur compétent et intelligent qui s'est perdu dans l'alcool et les jolies femmes suite à un lourd passé. Cela grimpe au fur et à mesure et on attend avec impatience de découvrir comment cela s'assemble au final, le fin mot de l'histoire.

Et c'est là que le film déçoit avec une fin HS qui relève de liens très superficiels entre les deux affaires et de beaucoup de hasard. Le mobile même du coupable évoque les intrigues simples et sans grand génie qui surviennent de temps à autres dans le manga alors que le film avait jusque là élevé la barre beaucoup plus haut.

Reste quelques scènes d'actions sympas mais très rares.


Film 3: Le Magicien de la Fin du Siècle ***** 1h40. 1999.





Le voleur insaisissable Kaito Kid a annoncé son intention de voler l'oeuf impérial du Tsar Nicholas II. Mais, au cours du méfait, Kid est abattu froidement par un tueur à gage connu sous le nom de Scorpion.

Les secrets de l'oeuf semblent sur le point de lever le voile sur une page importante de l'histoire de la Russie, et c'est à Conan d'élucider ses mystères et de découvrir ce qui se cache réellement derrière le complot l'entourant.

Mais, à mesure qu'il résout les mystères, sa vraie identité risque d'être percée à jour, Ran le soupçonnant très fortement d'être Shinichi.


Avis: Alors là, c'est du gros, du lourd, un chef d'oeuvre en puissance qui surpasse complètement son statut d'adaptation pour acquérir sa propre identité. Qu'on connaisse ou non Détective Conan, fan ou pas fan, tout cela n'a pas d'importance, car il s'agit ici d'une oeuvre majeure, de celles qui arrivent parfois, presque par hasard, lorsque des génies se rencontrent.

Pourtant, on pouvait redouter que l'identité du film ne se perde dans le potentiel commercial de ce cross-over entre deux oeuvres majeures de Gosho Aoyama (Détective Conan et Magic Kaito).
Première rencontre entre ces deux univers, tout support confondu, Le Magicien de la Fin du Siècle est allé jusqu'à révéler à l'auteur lui-même que ses deux mangas sont parfaitement complémentaires l'un de l'autre et que chacun de ses deux héros atteint l'apogée de son potentiel en étant confronté à l'autre (au point que Kaito Kid est devenu depuis un adversaire récurrent du jeune détective).
L'usage de Kaito Kid est ici très intelligent: présent tout le long mais traité avec subtilité, sans fan-service.

La première partie du film consiste justement en un affrontement entre Conan Edogawa et Kaito Kid avec un oeuf historique de valeur inestimable comme enjeu. Conan et la police s'interrogent sur la méthode de Kid pour ce vol, indiqué dans une lettre présentée sous forme d'énigme, avant de passer à l'action à l'heure annoncée.

La seconde partie du film révèle que les enjeux sont en fait encore plus grands que ce qu'on pouvait penser, un tueur professionnel appelé "Le Scorpion" s'étant manifesté lors de l'intervention de Kid pour tenter de s'emparer lui-même de l'oeuf. Conan et sa bande voyagent alors jusqu'en Europe pour tenter de comprendre les véritables secrets de cet artefact.

Le film arbore alors une ambiance inédite, à mi-chemin entre l'ambiance détective habituelle et une dimension Indiana Jones. Les deux genres se marient parfaitement et cette partie est très réussie.

Mais ce qui fait l'unanimité dans ce film, c'est son scénario tout simplement hallucinant. Le contexte historique lié à l'objet de quête, s'il apparait d'abord purement informatif, prend une importance considérable lors du dénouement du film, magistral, très audacieux et complètement inattendu.

Avoir un minimum de connaissance sur l'histoire de la Russie est donc essentiel pour saisir tout l'enjeu du film et l'importance et la force de son dénouement, véritable lutte pour en finir définitivement avec les fantômes d'une époque troublée.
Et, contrairement à quelques uns des films suivants (qui coupent le récit pour donner les infos), on part ici du principe que le spectateur les connait.

Bien plus qu'une adaptation de Détective Conan, c'est ici un grand film, intelligent et audacieux, qui mérite d'être découvert pour lui-même.


Film 4: Mémoire Assassine ***** 1h40. 2000.





Un tueur de flics sévit à Tokyo. Les forces de police tentent d'étouffer l'affaire, quelqu'un de haut placé y étant directement mêlé.

Au cours d'une tentative de meurtre sur l'officier Sato, blessée dans un état critique, Ran Mouri aperçoit le visage de l'assassin. Mais la brutalité du meurtre déclenche un traumatisme qui la rend amnésique.

Conscient que la jeune femme l'a vu, le meurtrier tente de l'éliminer. Conan Edogawa tente alors de protéger la femme qu'il aime tout en essayant de lui faire recouvrer la mémoire, mais seul Shinichi Kudo semble en mesure de pouvoir réveiller ses souvenirs.


Avis: Après le coup de génie du précédent film, on revient ici à une intrigue plus traditionnelle, plus proche du manga. Mais si La 14ème Cible était un échec, Mémoire Assassine se révèle d'une efficacité redoutable.

Tout d'abord, il est important de noter que le film a une ambiance extrêmement sérieuse, à la fois réaliste et très sombre. Le film est également de loin le plus violent et le plus meurtrier de tous.
En fait, il cultive cette ambiance tout le long pour créer un suspense de malade omniprésent et oppressant, de ceux qui disent "le tueur te regarde mais tu ne peux pas le voir".
Le réalisme de l'intrigue, traitant de la corruption au sein de la police et des hommes d'influence, contribue aussi pour beaucoup à ce sentiment d'horreur.

On prend vraiment peur pour les personnages, on ne peut pas supporter que Ran soit laissée seule un instant sans ressentir (à raison) le souffle glacial de la mort.

Ce suspense domine tout le film jusqu'à son dénouement, course-poursuite meurtrière finale incroyablement prenante dans un parc d'attraction (seule partie non réaliste du film, mais on s'en fout: c'est de l'action efficace).

Comme pour justifier tout ce que le film a réussi à construire jusque là, le dénouement se révèle à la hauteur et confirme tout ce qu'on pouvait espérer d'une telle intrigue. Très réaliste et très sombre, il est totalement dans le ton et évite avec habileté l'erreur fatale de La 14ème Cible.

Un des meilleurs films de la saga !


Film 5: Décompte aux Cieux ****- 1h40. 2001.





Une série de meurtres a lieu aux Tours Tokiwa. Une vieille amie de Kogoro Mouri meurt ainsi, en pleine réception, dans des circonstances étranges.

Mais alors que Conan s'apprête à endormir Kogoro pour annoncer ses déductions, des explosions d'une rare violence retentissent. Les hommes en noir ont retrouvé la trace de la traîtresse Shiho Miyano et tentent de l'éliminer. Ils ignorent que cette dernière est devenue l'écolière Ai Haibara.

La résolution de l'affaire compte alors moins que l'évacuation des tours avant qu'elles ne s'écroulent.


Avis: A l'image du Gratte-Ciel Infernal, ce film fait la part belle à l'action. L'enquête n'est pas en reste et assez intéressante, bien dans l'esprit Conan, mais est subitement interrompue par la catastrophe. Il faut attendre la fin du film pour découvrir l'identité du coupable.

La partie action, quant à elle, est très réussie, avec des scènes à grand spectacle honorables, préfigurant déjà de la future ambiance des films 8 à 14. Cette partie met assez en avant les Détective Boys qui, pris dans la tourmente, vont devoir se débrouiller par eux-mêmes pour survivre.

Enfin, si ça fait plaisir de retrouver les Hommes en Noir et leur quête visant à assassiner Haibara, on ne peut que regretter que cela reste au second plan et sert davantage de prétexte au désastre, sans réelles répercussions sur l'intrigue.
A charge de revanche en attendant Le Chasseur Noir de Jais, LE film pour les fans de Détective Conan !


Film 6: Le Fantôme de Baker Street ***-- 1h50. 2002.





Conan, Ran, Haibara, Ayumi, Mitsuhiko et Genta participent à un jeu vidéo dans lequel les joueurs sont projetés dans une réalité virtuelle. Mais le programme Noah's Ark se rebelle et défie les 50 joueurs.

S'ils perdent tous, ils mourront. Si en revanche, sur l'un des différents stages proposés, un seul d'entre eux parvient à survivre et à terminer le jeu, alors ils survivront tous.

Projetés dans Londres de l'ère victorienne, ils doivent élucider l'affaire Jack the Ripper avec l'aide de personnages issus de l'oeuvre Sherlock Holmes.

Mais le stage a été modifié et Holmes est actuellement loin de Londres, enquêtant à Baskerville Hall dans le Devonshire. Conan et ses amis devront donc résoudre l'affaire sans l'aide de l'allié PNJ de leur stage.


Avis: Ce film est avant tout un prétexte pour faire se rencontrer Conan et son idole, ainsi que le criminel le plus célèbre de l'histoire.
Si l'intrigue du jeu vidéo parait un peu bateau au premier abord, c'était probablement le seul moyen de justifier cette rencontre sans passer par la magie ou le voyage dans le temps, donc de rester dans un contexte suffisamment réaliste.

Le film fonctionne sur le principe d'une double-enquête parallèle, l'une dans le monde réel et l'autre dans le monde parallèle pour élucider les circonstances d'un meurtre. Tandis que Yusaku Kudo enquête directement, son fils Shinichi, sous l'identité de Conan Edogawa, joue à un jeu en 4D dont la partie est revue et corrigée par les bons soins du fantôme de la victime, son esprit digitalisé sous le nom du programme Noah's Ark.

Le film nous fait ainsi voyager dans une Londres victorienne sombre et embrumée où les joueurs rencontrent des personnages issus des aventures de Sherlock Holmes et où ils traquent le tueur Jack the Ripper, lequel pourrait fort bien constituer une menace pour les enfants même.

Sans être génial, le scénario reste honorable et on passe un bon moment.


Film 7: Croisement dans l'Ancienne Capitale ***-- 1h50. 2003.





Contrairement aux autres films, celui-ci met en avant Heiji Hattori, le lycéen détective de l'Ouest.

A Kyoto, Kogoro Mouri est appelé pour enquêter sur la disparition d'une relique des années plus tôt.

En parallèle, un assassin masqué exécute les anciens membres d'une bande de voleurs légendaires et poursuit également Hattori pour l'éliminer.


Avis: Ce film, axé autour d'un personnage secondaire récurrent, est une enquête sympa, assez proche de l'ambiance du manga, mais sans grand génie.

Le scénario, cependant, reste honorable, sans être des plus marquants. En revanche, il demande une certaine connaissance d'un conte japonais et, à ce titre, le film multiplie explications sur explications, ce qui a tendance à casser le rythme.


Film 8: Le Magicien du Ciel Argenté ***** 1h50. 2004.





Kaito Kid a annoncé son intention de voler un diamant ayant appartenu à l'impératrice Joséphine, suite à une représentation de la pièce. Le bijou est porté par une célèbre actrice qui fait appel aux services de Kogoro Mouri.

Suite à une confrontation acharnée avec Kid, qui se faisait passer pour Shinichi Kudo pour provoquer Conan, le jeune détective manque de peu de l'arrêter, mais le bijou est sauf.

Plus tard, l'actrice meurt empoisonnée dans un avion. Conan résout l'affaire en endormant quelqu'un comme d'habitude, mais réalise alors que le pilote et le co-pilote ont également été indirectement empoisonnés.

Shinichi Kudo et Kaito Kid étant les seules personnes possédant quelques compétences de pilotage à bord, le voleur prend le risque de se révéler au jeune détective et réussit à imposer ce dernier dans le siège du co-pilote.

Mais les circonstances ne jouent pas en leur faveur et les incidents se multiplient durant cette tentative d'atterrissage impossible.


Avis: A partir de ce film, il semble que les réalisateurs aient décidé que la saga de films Détective Conan doivent conjuguer ambiance traditionnelle et séquences d'action à grand spectacle, parce qu'à partir de là ça n'arrête plus.

A l'image du Magicien de la Fin du Siècle, la première partie tourne autour d'une nouvelle confrontation entre Conan et Kaito Kid avant de venir au propos du film: la catastrophe aérienne.

Cette seconde partie commence par une affaire de meurtre bien dans l'esprit de la série qui finit par avoir des conséquences inattendues et dramatiques. Sans que l'enquête soit mauvaise, on pourrait parler d'enquête prétexte tant cette partie est dominée par l'action et le suspense autour de la catastrophe.

A nouveau, Kaito Kid est ici utilisé intelligemment, ce qui fait plaisir. Toutefois, cette fois, la première partie du film a quand même des allures de fan-service vu qu'elle ne mène finalement pas à grand chose à part un nouvel affrontement et une bonne dose d'action.


Film 9: Stratégie en Profondeur ***** 1h40. 2005.





Au cours d'une croisière à bord d'un navire, des incidents et des meurtres ont lieu. Conan et ses amis se trouvant à bord, le jeune détective et Kogoro Mouri enquêtent.

Conan comprend facilement l'identité de l'assassin mais cherche à démonter son alibi. Il ignore que l'assassin a prévu de faire sauter le paquebot.


Avis: La grande nouveauté, c'est que ce film joue sur le principe d'une enquête à la Columbo où on voit les faits avant que les détectives ne tentent de les reconstituer. Si le film s'en était arrêté là, rien de bien génial donc.

Mais très vite, on sent des zones d'ombre dans le déroulement des événements et le véritable intérêt du film est donc de jouer sur la relation entre "ce que l'on a vu" et "ce qui s'est vraiment passé" (ce que les détectives cherchent à comprendre).
Alors qu'on a d'abord l'impression de voir un Columbo sans surprise, on réalise que le spectateur est en fait trompé (eh ouais, c'est ça aussi la magie du cinéma).

Conan est ici placé au même niveau que les spectateurs: il est lui-même une victime des apparences qui cherche à être détrompée.

A ce niveau, le dénouement du film est assez surprenant et plein d'ironie, tournant en dérision les codes habituels de la série.

Enfin, l'action n'est pas en reste: une course-poursuite en mer excellente et un final à la Titanic très efficace, mettant l'accent sur le grand spectacle.


Film 10: Le Requiem des Détectives ***** 1h50. 2006.





Dans l'hôtel d'un parc d'attractions, Kogoro Mouri et Conan Edogawa sont tout deux engagés par un mystérieux client pour résoudre une affaire.

Ran, Haibara et les Detectives Boys ont été pris en otages, portant au poignet un pass VIP du parc contenant à leur insu une bombe. S'ils échouent, les deux détectives seront tués et leurs amis exploseront.

Le client ne leur révèle pas en quoi consiste l'affaire, qu'ils devront deviner, mais leur donne des indices.

Au cours de leur enquête, Kogoro et Conan réalisent qu'Heiji Hattori et Kaito Kid sont également impliqués dans cette affaire.


Avis: Film événement, il regroupe tous les personnages phares de l'univers de Conan autour d'une intrigue qui pourrait devenir aussi bien la gloire des détectives que leur déchéance.
Ceux qui sont à la hauteur s'en sortent avec les honneurs, ceux qui ne le sont pas sont traités comme des imposteurs et condamnés à mort.

La menace qui plane sur la tête de Conan, Kogoro, Hattori et des otages est représentée par un minuteur qui devient de plus en plus menaçant à mesure que le film avance. Cela élève les enjeux d'une enquête déjà bien ficelée.

Contrairement aux autres films de cette période, l'accent est moins mis sur les scènes d'action, assez gratuites, que sur le scénario, lequel est du niveau des très bonnes enquêtes présentes dans le manga.

A noter que le film ne laisse pas vraiment de répit aux personnages aussi bien qu'aux spectateurs, un moment d'accalmie pouvant redevenir aussitôt une violente tempête.


Film 11: Jolly Roger et le Cercueil Bleu Azur ****- 1h40. 2007.





En vacances sur une île qui servait autrefois de repaire aux légendaires femmes-pirates Anne Bonney et Mary Read, Conan et ses amis participent à un jeu touristique.

Mais des chasseurs de trésor sont également présents sur l'île et quand l'un d'eux est assassiné dans des circonstances laissant penser à un accident, le jeune détective et Kogoro Mouri décident de centrer leurs efforts sur cette affaire.


Avis: Une enquête assez prenante avec son lot de mystères, mais un final très prévisible et un dénouement légèrement décevant.

Le film est cependant beaucoup plus calme que les autres (qui laissaient à peine le temps de souffler), avec des périodes de suspense par moments, laissant ainsi le temps aux personnages et aux spectateurs de réfléchir sur l'avancée de l'enquête.


Film 12: La Mélodie de la Peur. ***** 2h. 2008.





Conan et Kogoro Mouri enquêtent sur un serial-killer visant les élèves, professeurs et anciens élèves d'une grande école de musique, laquelle est censée donner une représentation prochainement.

La cantatrice, visée par le tueur, refuse obstinément de collaborer avec la police, malgré les nombreuses tentatives de meurtre à son égard, craignant que cela compromette la représentation.

Le jour J, en plein spectacle, l'extérieur de l'opéra subit une série d'explosions successives, menaçant le bâtiment de s'écrouler et condamnant toutes les entrées.

Pour ne rien arranger, le spectacle se déroule dans une salle complètement insonorisée et, en pleine représentation, personne n'a remarqué l'attentat.


Avis: Ce film donne à présent la part belle à la musique. A l'image du Magicien de la Fin du Siècle et de Croisement dans l'Ancienne Capitale, certaines connaissances sont nécessaires à la compréhension de l'intrigue et, de ce fait, le film a tendance à couper le rythme du récit pour donner ces informations.

L'intrigue en elle-même est intéressante et très bien ficelée, même si le dénouement (coupable, mobile) est un peu décevant. Mais le mystère est très prenant tout le long du film et le suspense efficace, notamment lors du dernier acte.

Enfin, le répertoire de musiques classiques et la voix magnifique de l'actrice incarnant la cantatrice contribuent pour beaucoup au plaisir de regarder ce film très lyrique dont la construction même évoque un opéra.


Film 13: Le Chasseur Noir de Jais. ***** 1h50. 2009.





Les polices de différentes préfectures mettent leurs efforts en commun pour saisir un redoutable serial-killer.

Conan réalise que l'Organisation des Hommes en Noir a infiltré un espion au coeur même de la police et, durant une entrevue très tendue avec Vermouth, apprend que, suite à un meurtre, le tueur est entré en possession sans le savoir de la liste NOC de leurs agents, une liste qui pourrait mener au démantellement total de l'Organisation si Conan ou la police en entrait en possession.

Conan, qui est actuellement en possession de pas mal d'éléments pouvant lui permettre d'identifier le boss de l'Organisation, pourrait ainsi porter un coup fatal. Alors qu'il décide d'enquêter sur cette affaire pour retrouver la liste et pour identifier l'agent infiltré dans les forces de police avant qu'il ne retrouve et n'élimine l'assassin, Haibara tente de tout faire pour l'en dissuader, craignant qu'il ne soit encore trop tôt pour s'attaquer directement aux Hommes en Noir et que Conan ne mette ses proches en danger plus qu'autre chose.


Avis: LE film de Détective Conan, favori des fans et énorme succès au box-office japonais. Contrairement à tous les autres, ce dernier est le seul à s'inscrire directement et sans détour dans l'intrigue principale du manga (sans pour autant lui être indispensable), faisant référence à nombre d'événements importants et parfois récents.

Principe de la double-intrigue où Conan doit à la fois résoudre l'enquête sur un serial-killer et démasquer la taupe de l'Organisation au sein de la police avant qu'elle n'y parvienne elle-même. Toutes deux sont très bien menées et vraiment intéressantes.

Les principaux membres de l'Organisation apparaissent ainsi, des ultra-charismatiques Vermouth et Gin jusqu'aux faires valoirs Vodka, Chianti et Korn, sans même oublier le défunt Pisco.
Mais, celui qui mène la danse, c'est bien le redoutable Irish, personnage ultra-charismatique qui fera là son unique apparition et c'est bien dommage tellement l'équipe en charge du film a réussi à créer un adversaire d'une telle force.
Le film précise aussi quelque peu le fonctionnement de l'organisation et laisse entrevoir des conflits internes entre ses membres, préparant peut-être aussi par là le terrain pour le final tant attendu du manga.

Contrairement à Décompte aux Cieux, ici Conan et l'Organisation sont tout deux sur le champ de bataille et l'affrontement est cette fois bien réel et direct, culminant dans un final vraiment impressionnant.

L'unique défaut de ce film viendrait de la sous-intrigue sur les Détective Boys, inintéressante au possible et à peine crédible. Mais ce n'est vraiment rien comparé à tout le reste.

Excellent film !


Film 14: L'Arche du Ciel. Pas vu. 2010.





Conan et ses compagnons sont invités à bord d'un ballon dirigeable en direction d'Osaka. Mais Kaito Kid se trouve aussi à bord, à la recherche d'un diamant. C'est alors qu'un groupe terroriste détourne le ballon avec, à son bord, un virus biologique redoutable.


Avis: Pas vu le film pour ma part, mais les avis que j'en ai lu sont assez négatifs, certains parlant même du plus mauvais film de la saga.

Le trailer laisse quant à lui présager un fan-service plus présent que dans les autres films (relation Kaito Kid/Ran ?).


Dernière édition par cineternel le Sam 5 Mar - 14:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Ven 25 Juin - 0:43

Critique des deux TV Specials avec les dix premières minutes de chacun (ça suffit à se faire une bonne idée de leur qualité respective).


TV Special 1
----- 1h30. 2006.



Ce premier TV Special se situe peu avant le début de la série.

Shinichi Kudo n'était alors encore qu'un simple détective lycéen orgueilleux, prétentieux et arrogant, faisant régulièrement la une des journaux et faisant chavirer le coeur de toutes les jeunes lycéennes.

Lorsqu'un mystérieux ravisseur lui annonce l'intention d'enlever un de ses camarades de classe au cours d'une sortie scolaire, Shinichi ne peut résister au défi, persuadé qu'il peut attraper le criminel sans avoir à avertir la police, faisant encourir à ses camarades un risque énorme.

Alors que le ravisseur réussit à faire disparaître une de ses amies au cours d'une traversée en bateau sans qu'il y comprenne rien, le jeune détective tente de retrouver le criminel pour redorer sa fierté bafouée.


Avis: Autant le dire tout de suite, ce premier TV Special est nul, archi-nul ! La réalisation est assez médiocre et manque de punch, le scénario prévisible et plat comme pas possible et les comédiens sont nuls (seule la comédienne incarnant Sonoko se révèle vraiment excellente, semblant tout droit tirée du manga).

Un cauchemar pour tous les fans de Détective Conan !


TV Special 2 ***-- 1h30. 2007.



Ce second TV Special se déroule bien plus tard, alors que Shinichi Kudo est devenu l'écolier Conan Edogawa et vit désormais chez sa petite amie Ran Mouri et son père Kogoro, détective raté. Tout deux ignorent que cet enfant est en fait le petit ami de l'une et le grand rival de l'autre.

Pour retrouver les hommes en noir responsables de sa transformation, Conan participe discrètement à toutes les enquêtes de Kogoro, les résolvant à sa place et avec la voix de ce dernier pour lui en attribuer tout le mérite, en espérant tomber de temps à autres sur des affaires plus importantes impliquant ses ennemis à mesure que la réputation de Kogoro Mouri grandit (au point de prendre la relève de Kudo en tant que détective superstar, au grand dam de ce dernier).

Il n'est désormais plus seul, la scientifique de l'Organisation Shiho Miyano les ayant trahi et ayant rajeuni elle-aussi lors d'une tentative de suicide avec le même poison qu'a ingurgité Conan. Devenue l'écolière Ai Haibara, elle se cache derrière sa nouvelle identité et redoute que les hommes en noir retrouvent sa trace, ces derniers ayant reçu l'ordre d'éliminer la traîtresse.

Le TV Special commence alors que, lors de la cérémonie de Miss Japanesque dans un hôtel luxueux, Conan et Haibara, ayant mangé des gâteaux alcoolisés à leur insu, redeviennent temporairement Shinichi Kudo et Shiho Miyano.

Lorsque Miss Japanesque est assassinée en direct, Miyano se manifeste imprudemment devant la caméra. Les hommes en noir viennent de retrouver sa trace.

Kudo doit désormais démasquer l'assassin tant qu'il est encore Shinichi, tout en protégeant son amie des hommes en noir jusqu'à ce qu'ils redeviennent tout deux enfants.

Mais les anti-corps liés à l'absorption fréquente de l'alcool commencent à se développer: non seulement Shinichi ne dispose plus d'autant de temps que par le passé avant de redevenir Conan, mais le retour à sa morphologie d'enfant est également précédée de souffrances longues et difficilement supportables désormais.


Avis: Bien meilleur que le précédent, ce second et dernier TV Special souffre d'un manque de moyens évident et de certains acteurs aux jeux pas toujours terribles (les acteurs du premier reprennent leurs rôles), mais ils sont rejoints par d'autres acteurs d'un bien meilleur niveau: les gosses jouant Conan et Haibara sont tout simplement excellents (même si les voix de Minami Takayama et de Megumi Hayashibara sont aussi à mettre sur le compte de cette réussite) et l'actrice incarnant Shiho Miyano est la bonne surprise de ce nouveau Special, jouant à merveille ce personnage introverti et plein d'ironie.
L'actrice incarnant Sonoko est, quant à elle, toujours aussi bonne et le comédien incarnant Shinichi a bien évolué dans son jeu, passant d'une unique expression faciale "je fais mon beau gosse en permanence" à un jeu plus développé où son personnage laisse désormais transparaître sa vulnérabilité.

La réalisation, malgré le manque de moyens flagrant, ne s'en tire pas trop mal. Si elle ne parvient pas à le cacher, elle réussit néanmoins à faire ce qu'elle doit faire de manière assez honorable et il y a un certain suspense qui en ressort.

Enfin le scénario, avec son intrigue de meurtre en pleine élection de Miss Japon, tient la route, du même niveau que la plupart des scénarios des bons épisodes de la série, l'intervention des hommes en noir amenant un plus avec un final assez réussi.

Sans être transcendant, ce TV Special ne s'en tire vraiment pas mal. Non seulement il réussit à fournir un bon divertissement là où beaucoup d'autres adaptations live de manga ont échoué, mais en plus, dans ce genre de production à petit budget, réussir à adapter de manière suffisamment fidèle convaincante une oeuvre réputée inadaptable en live, c'est déjà un bel accomplissement en soi.


Dernière édition par cineternel le Ven 25 Juin - 21:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Ven 25 Juin - 14:19



Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 19266
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Ven 25 Juin - 15:07

Y va surement dépasser les 100 tomes ou les approcher et en plus y sait déjà la fin qu'il va donner lol!
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Ven 25 Juin - 15:17

Aizen Sòsuke a écrit:
Y va surement dépasser les 100 tomes ou les approcher et en plus y sait déjà la fin qu'il va donner lol!
On ouvre les paris:

1) Conan et Haibara redeviennent définitivement Shinichi et Miyano (certainement la fin la plus probable).

2) Lorsque les hommes en noir découvrent que Conan Edogawa est Shinichi Kudo, ils enlèvent ses proches et tentent de tuer Ran avec le poison. Elle rajeunit et, après la chute de l'organisation, elle est à nouveau réunie avec Shinichi... à l'école primaire.

3) Ran découvre l'identité de Conan mais le remède n'est pas trouvé. Dix ans plus tard, néanmoins, ils réussissent à aller au-delà de la différence d'âge.


Dernière édition par cineternel le Ven 25 Juin - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 19266
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Ven 25 Juin - 15:19

lol! La deuxième est pas mal jememarre

Je mise quand même sur la première mais je peux me tromper Razz
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Ven 25 Juin - 15:32

Aizen Sòsuke a écrit:
lol! La deuxième est pas mal jememarre

Je mise quand même sur la première mais je peux me tromper Razz
Tout le monde attend la première (et je pense aussi que c'est ce qui va arriver), mais à la limite je trouverais la troisième pas mal.

Ca fait un moment qu'ils entretiennent une relation à distance et qu'ils ne se voient plus qu'exceptionnellement (bon, il est plus présent à ses côtés que jamais mais elle n'est pas censée le savoir).
Une relation aussi forte, je les verrais bien réussir à attendre encore dix ans et réussir à aller au-delà de la différence d'âge.

La deuxième, ça serait énorme. Mais bon, ça résoudrait les problèmes de Shinichi beaucoup trop facilement, même si ça serait marrant de voir Ran retourner en primaire.

Par contre, pour la première, il faudrait que Conan arrête de prendre le remède parce que, à ce rythme là, les anticorps vont finir par rendre toute nouvelle version inefficace et le remède définitif risque de n'agir que sur Haibara (il serait bien dans la merde le p'tit Conan).
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Ven 25 Juin - 16:21

Que se passerait-il si les choses restaient telles qu'elles en sont indéfiniment ? La bad ending de Détective Conan:



Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Ven 25 Juin - 19:13

Bon, je viens de lire le résumé complet du 14ème film et c'est vraiment très mauvais.

Jusque là, les films de Détective Conan ont toujours été faits avec sérieux (je trouve le film 2 moins bon que les autres, mais on sent quand même qu'il y a du travail derrière), mais ce film là est un déluge de fan-service de mauvais goût (romance bidon, gadgets qui pleuvent dans tous les sens) sur une intrigue digne d'un mauvais James Bond.

Reste à voir si la réal rattrape le coup.

Et mon dieu, la scène de fin et la scène d'après-générique, j'ai même pas envie de voir ça tellement je trouve ça con.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Dim 27 Juin - 17:40

cineternel a écrit:
Que se passerait-il si les choses restaient telles qu'elles en sont indéfiniment ? La bad ending de Détective Conan:



Franchement, je pense que les OAV sont une bonne addition à l'univers de Conan parce qu'ils mettent en lumière des aspects sur lesquelles la série et les films ne peuvent pas s'attarder trop longuement.

Cet OAV, au-delà du potentiel commercial évident d'une projection dans le futur, se focalise entièrement sur les peurs et craintes du personnage principal, Shinichi Kudo, en leur donnant forme.

Comme le montre suffisamment bien l'OAV, cette projection est "un cauchemar". Même si cet avenir ne semble pas si obscur que ça, l'ambiance est clairement crépusculaire, malsaine.

Les craintes de Shinichi sont les suivantes:

-Ne pas retrouver la trace de l'organisation noire et que les anti-corps empêchent toute nouvelle tentative de remède de faire effet. En d'autres termes, de rester Conan Edogawa toute sa vie.

-De revivre intégralement toute son enfance et toute sa scolarité, comme si dix années de sa vie n'avaient servies à rien et qu'il vit désormais en tant qu'une autre personne que celle qu'il est vraiment.

-Que Ran ne l'attende pas et se trouve quelqu'un d'autre.

-Paradoxalement au point précédent, que Conan passe le restant de sa vie à voir Ran gâcher la sienne en attendant l'homme de sa vie qui ne reviendra jamais.
Sa joie de voir Ran décliner la proposition de mariage se conjugue clairement avec un profond malheur intérieur: il est heureux mais il réalise qu'il encourage égoïstement Ran à foutre sa vie en l'air.

-Qu'il ne puisse jamais redevenir Shinichi aux yeux de Ran, ce qui se produit dans l'OAV.

Au final, l'état dans lequel se trouve Conan à la sortie de cette expérience traumatisante est parlante: il n'en peut plus (physiquement et psychologiquement).


Et quelque part, c'est là qu'on voit qu'ironiquement le personnage a mûri grâce à son expérience de rajeunissement (même s'il n'est pas encore totalement mature).
Initialement, il était égocentrique, prétentieux et arrogant. A présent, il a pris conscience de ce qui lui importait vraiment.
Dans sa vie de Conan, en se rabaissant à devenir le faire-valoir de Kogoro et en découvrant la facette maternelle de Ran, son amour-propre s'est calmé et il a vu la jeune fille d'une autre manière qu'elle ne pourrait jamais extérioriser devant Shinichi (chez Gosho Aoyama, tous les jeunes couples passent leur temps à se disputer pour se montrer qu'ils s'aiment).

Dans cet OAV, il n'est jamais redevenu Shinichi et il en souffre. Mais quel Shinichi ? Le lycéen détective qui s'exhibait fièrement dans les médias ? Cette facette n'est même pas soulevée (même ado, il est toujours le faire-valoir de Kogoro), il s'en fiche complètement, il veut avant tout retrouver Ran, non en tant que petit frère mais en tant que petit ami (il doit plus savoir où il en est ).

Le cauchemar de Shinichi, c'est de rester Conan toute sa vie, de ne jamais pouvoir récupérer ce qu'il avait en tant que Shinichi, avec toutes les conséquences ce que cela entraîne.

Et cet OAV commence pile-poil à la fin du temps limite: il a 16/17 ans, à savoir à l'âge où il a rajeuni. Même s'il n'avait pas développé d'anti-corps, le remède ne lui servirait donc strictement plus à rien.


Et quelque part, tout cet OAV montre que Conan n'a aucun intérêt à suivre le conseil d'Haibara, à savoir ne rien faire afin de pouvoir vivre une vie normale sans retrouver de tueurs à leurs trousses (Haibara, elle, elle n'a aucun intérêt à redevenir adulte. Elle a été privée d'une enfance normale, n'a plus de famille et, si elle redevient adulte, elle risque de se faire flinguer).
Il a désormais la preuve que, s'il ne prend pas ce risque, il ne trouvera que la tristesse et l'amertume au bout du chemin (alors que, dans les faits, cette bad ending n'est pas un si mauvais avenir que cela, mais un avenir dépourvu de tout ce qu'il espère retrouver).
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mar 29 Juin - 19:54

Lupin III VS Detective Conan ***-- 1h45. 2009.



Suite à la mort accidentelle de la reine et au suicide du prince héritier du Royaume de Vespania, l'accession au trône de la princesse Mira ne fait pas l'unanimité allant jusqu'au complot terroriste à son encontre.

Lupin III enquête sur la récente découverte d'une réserve naturelle d'un minerai encore inconnu et militairement très prometteur au sein même du royaume.

Au cours d'un voyage au Japon, la princesse rebelle rencontre son sosie parfait, Ran Mouri, et échange sa place avec cette dernière. Une complice du voleur Lupin III "enlève" alors la vraie princesse, lui faisant découvrir la vie japonaise.

Bien qu'étant conscients d'avoir une fausse princesse à portée de main, ses gardes du corps décident d'enlever sa doublure pour la ramener au royaume à la place de Mira.

Mais Conan Edogawa et Kogoro Mouri n'acceptent pas cette situation et se rendent à leur tour au royaume de Vespania.


Avis: Sympa mais rien d'exceptionnel. Le scénario semble avoir été écrit sur une nappe de restaurant et ce TV Special peine à concilier les deux univers (pour ce qui est de Conan, seule la partie se déroulant au Japon rappelle vraiment la série, le reste n'a pas grand chose à voir).

La grande surprise vient du fait que le personnage de Lupin est assez en retrait de l'intrigue, la focalisation étant très nettement placée sur le personnage de Conan (c'est par lui qu'on suit l'évolution du scénario et c'est également Conan qui commet les actions importantes, les scènes avec Lupin ayant surtout une portée informative ou comique). Même deux des acolytes de Lupin sont plus présents que ce dernier.

J'en viens même à me demander si de nombreuses scènes impliquant Lupin n'ont pas été supprimées car le final montre bien qu'il connait des choses sur le jeune détective qu'il ne devrait logiquement pas savoir.

Bref, l'emploi des deux personnages phares n'est pas vraiment équilibré ce qui est assez surprenant.

Ce décallage entre les deux se constate aussi au niveau de l'ambiance: alors que Conan amène une ambiance sérieuse, Lupin amène le côté décalé (souvent dans la démesure). Or on sent bien que l'humour est finalement assez secondaire, l'intrigue principale restant sérieuse de bout en bout.

Esthétiquement, sans surprise, les deux styles graphiques radicalement différents et tentent de cohabiter. Le résultat n'est ni vraiment bon ni vraiment mauvais, ça passe juste.

La partie enquête est traitée de manière superficielle. Le coupable et son mobile sont connus d'office et trois minutes passées près d'un arbre suffisent à Conan pour démonter complètement l'alibi.

La vraie intrigue tourne autour de la fugue de la princesse rebelle et des conséquences que cela entraîne pour Ran et son entourage.

A cela s'ajoutent quelques scènes d'action sympas, la meilleure étant une course-poursuite entre Conan et une alliée de Lupin dans les rues de Tokyo.

Les personnages issus des univers de Conan et de Lupin sont généralement bien traités et très charismatiques (et très drôles pour ceux de Lupin), ce sont les personnages inédits qui ont plus de mal à exister (si on excepte le garde du corps principal de la princesse).

C'est surtout du côté de Mira et de Ran que le mât blesse. La princesse rebelle est agaçante au possible, une vraie tête à claques, et Ran est traitée comme une idiote qui, à son âge, rêve encore du prince charmant.

Bref, sympa à voir une fois, mais rien qui soit vraiment à la hauteur des 13 films (souvent excellents) ou des 10 OAVs traditionnels (les 3 OAVs Magic Files sont catastrophiques, certainement ce que j'ai vu de pire sur Détective Conan après le premier TV Special live).

Et pour ce qui est de la rencontre entre les deux univers, ce n'est pas la réussite attendue. Un échec, relatif, mais un échec tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mar 29 Juin - 20:24

Suite à une remarque (par MP, pas la peine de chercher sur le topic) sur ma critique assez sévère du film 2, La 14ème Cible, je l'ai revu peu après et je dois tout de même reconnaître que l'intrigue est très sombre et assez réaliste (certainement le plus sombre et le plus réaliste après Mémoire Assassine) et que le dénouement, si je trouve qu'il sort un peu de nulle part, a au moins le mérite de suivre jusqu'au bout cet aspect (réaliste au point qu'il est quasiment impossible de connaître les véritables tenants de l'affaire avant le dénouement).
Et le coupable, s'il est complètement inattendu, se révèle vraiment terrifiant lors du final.

De ce côté là donc, je le reconnais, j'ai peut-être été trop sévère. Ce n'est certainement pas l'un des meilleurs films de la saga mais il mérite peut-être bien trois étoiles au lieu de deux.

Revenir en haut Aller en bas
cineternel
Utilisateur
Utilisateur


Messages : 2785
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mar 29 Juin - 20:55







Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Utilisateur
Utilisateur
avatar

Messages : 19266
Date d'inscription : 05/06/2010
Localisation : Mystic Fall

MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   Mer 30 Juin - 13:05

Je lis surtout les livres , je ne suis pas très loin dans l'animé mais je remarque qu'il y a certaines différences ou certains ajouts comparé au livre comme les hommes de l'organisation Gin et Vodka remplacés par deux jumeaux moches dans le train ou Gin remplacé par un méchant chef de voleurs de banques.

Enfin c'est une des séries que je réfère ça change de certains shonen et les épisodes hors séries sont vraiment bien trouvés et excellents.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Animé] Détective Conan   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Animé] Détective Conan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Animé] Détective Conan
» Détective Conan chez 7 Eleven
» Détective Conan
» Détective Conan
» [MANGA/ANIME] Détective Conan (Meitantei Konan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Autre médias :: Séries tv-
Sauter vers: