AccueilAccueil  PortailPortail  PublicationsPublications  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-54%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
59.99 € 129.99 €
Voir le deal

 

 Le Caire confidentiel de Tarik Saleh

Aller en bas 
AuteurMessage
Tayelore
Admin
Admin
Tayelore

Messages : 60868
Date d'inscription : 23/06/2008

Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Empty
MessageSujet: Le Caire confidentiel de Tarik Saleh   Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Icon_minitimeVen 13 Mar - 23:12

Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Affich10
[quote]

Citation :
Le Caire, janvier 2011, quelques jours avant le début de la révolution. Une jeune chanteuse est assassinée dans une chambre d’un des grands hôtels de la ville. Noureddine, inspecteur revêche chargé de l’enquête, réalise au fil de ses investigations que les coupables pourraient bien être liés à la garde rapprochée du président Moubarak.

Film extrêmement bien reçu, j’étais trés curieux, un thriller exotique, oriental, avec un fond socio politique, c’est original et en fan de thriller, pour moi ca part TRES bien

et j’ai juste trouvé ça pas mal. ( ce qui est déjà bien !  Ah si si Very Happy ) on va donc s’expliquer TOUT en explorant pourquoi malgrès mon ressenti,  à y regarder de plus prés y a énormément de choses interessantes, et de choses à dire Very Happy

Donc: Tout commence donc avec un crime mystérieux. Et, c'est  plutôt bien mis en scène . La caméra s'interessant d'abords à nous immerger dans notre découverte du mystère ; en l'occurence, nous suivons un personnage secondaire (une femme de chambre Soudanais/ Mari Malek très bien) et nous rencontrons ,alors, une thématique visuelle que nous allons retrouver dans le film, la perception : il y a ce qu'on croit voir... ce qu'on a du mal à voir... ce qu'on ne voit pas... ou encore ce qu'on ne veut pas voir, ce qu'on fuit...  jusqu'à que la réalité nous rattrape : jusqu'à des fulgurances visuels inattendues, et parfois brutales, en tous cas vecteur de tension. La toile de fond est bien la révolution à venir.

Le film alors alterne alterne des moments relativement stylisé, (j'insiste sur le relativement, ça reste classique) plus issu du film de genre, presque fantasmagorique, à des moments plus naturalistes, ou en caméra portée, comme pour mieux mettre en relief ce monde qui peut sembler banal, routinier, un monde qui en tous cas a pris bcp d'habitude....comme si on voulait d'autant plus, par ces moments plus visuels, nous réveiller de sa " torpeur".

Ainsi, le film se déroule aussi dans des nuits, baignées dans une lumière orange ocre très belle, couleur qui rappelle qu'on est bien en Orient, (à noter que si le film est censé se passé au Caire, il a été tourné au Maroc) mettant en valeur la ville tentaculaire du Caire donc, et participe ainsi à deux autres idées : d'une part elle participe à cette nuit qui n'est jamais vraiment noire donne l'impression que les personnages ne dorment jamais vraiment, mais aussi à un sentiment lancinant. Sentiment lancinant, Entrecoupé encore une fois par des fulgurances , ou au détours de virés en voiture, dans une ville qui semble bouillonnante de vie, surgisse, la foule, des individus, la tension sous jacente est palpable.

Celui qui nous guide dans ce monde inquiétant c'est l'Inspecteur Nordine (Fares Fares, oui c'est bien son nom, très bon)  va devoir dénouer une  énigme à qui semble labyrinthique et affronter plus encore....

Noredine, c'est un flic attachant bcp d'importance à avoir l'air toujours impeccablement coiffé( mais qui vit de manière bordélique, en ce qui concerne son environnement )[/spoiler] Un homme déterminé dans une enquête qui le dépasse. En sachant que  c'est aussi un policier corrompu, comme l'est la police, elle même  en Egypte, comme l'est le système dans son entier...

Fares Fares, donc est très charismatique, avec sa gueule  taillé à coup de serpe, sa veste de cuir noire qui ressort d'autant plus dans l'ocre de ces nuits,  sa dégaine de grand échalas baroudeur et ses expressions intenses. Le réalisateur le met donc plutôt bien en valeur lui donnant quelques moments assez cinématographique comme aussi un plan de duel de western, et quelques autres dans la veine de Taxi Driver ( avec des références d'ailleurs assez explicites mais qui servent le propos)

Son personnage nous est dévoilé par petite touches (très petites) et on la le portrait d'un homme, embarqué dans un système de corruption, de manière passive.
Spoiler:
 
. Ainsi, d'une manière qui n'est jamais pathos (mais assez cliché), on nous révèle petit à petit un homme blasé...et surtout dépressif. Un homme , qui s'est déconnecté du monde qui l'entoure, et qui a aussi d'ailleurs ...un train de retard sur les nouvelles technologie. Cette même technologie qui vient même lui rappeler qu'il est réellement déconnecté :
Spoiler:
 
 Un homme qui s'abrutit autant qu'il le peut
Spoiler:
 
.  Noredine, c'est un homme "fonctionnel" parfaitement intégré  qui s'est trop vautré dans un relatif confort, en acceptant l'anormal et l'injuste. En fermant les yeux sur les drames et malheurs. Y compris le sien
Spoiler:
 
Un homme qui ne voit plus ce qui se trame non loin...Comme bcp de gens  du système, il ne voit pas, ou ne veut pas voir  la colère qui monte. un homme donc juste concentré sur son enquête, et ce crime qui semble impliquer des gens du pouvoir.... un homme donc, qui quelque part vous l'avez compris cherche la rédemption.

Le réalisateur nous le développe aussi, avec de beaux portraits de femmes. Littéralement : elles sont belles, lumineuse ( avec leur parts d'ambiguïtés de noirceur et de nuance) et, elles voient le système tel qu'il est, et  témoigne qu'il broie l'individu et notamment les fragiles et les pauvres... et qui justifie donc finement la colère du peuple.

Soucis, si par ce biais, le réalisateur réussit à humaniser, Noredine (notamment, avec deux trois scènes assez belle, avec l'actrice Hania Amar, chanteuse dans le film, à l'aura magnétique et sensuelle) cela arrive quasiment à mis parcours du film, et il y a vraiment très peu de choses pendant un assez long moment, pour comprendre ce qu'il traverse, et donc avoir de l'empathie pour lui. Difficile donc aussi de comprendre (autrement qu’intellectuellement) pourquoi il est si accroché à son enquete et donc d’en etre passionné, tout cela semblant manquant donc d'enjeu... Et alors qu'encore une fois, Il ne nous est pas épargné  les clichés du genre
Spoiler:
 

Soucis encore, si les autres seconds rôle sont bien joués, ils sont en nombre, et n'ont rien de marquant non plus.

Soucis toujours, si le propos est très interessant, si le mystère visuellement a des propositions qui font sens, le film a surtout du mal à trouver son rythme, et ne nous épargne pas quelques longueurs.. Aussi si quelques fausses pistes nous mene relativement en bateau, il reste assez classique dans son déroulé ( à un point prés) et m'a semblé finalement assez prévisible...si ce n'est que la résolution de l'énigme  ne semble pas si importante en soit, étant elle même  est balayé par le propos. C'est au final assez angoissant en ce qui concerne  les lendemains probables de cette fin.
Spoiler:
 

Un film au propos socio politique sous jacent fort, correctement mené, mais à la trame assez classique et qui m'a paru émotionnellement difficile d'accès.

3,5 étoiles

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"


Dernière édition par Tayelore le Sam 14 Mar - 21:20, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.cinefeeling.net
Doctor_Ash
Modérateur
Modérateur
Doctor_Ash

Messages : 9936
Date d'inscription : 06/12/2009
Localisation : Twin Peaks

Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Empty
MessageSujet: Re: Le Caire confidentiel de Tarik Saleh   Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Icon_minitimeVen 13 Mar - 23:42

Belle critique, ça donne quand même envie malgré les problèmes que tu soulèvent!

_________________
Le Caire confidentiel de Tarik Saleh 746986daredevilban
Revenir en haut Aller en bas
Tayelore
Admin
Admin
Tayelore

Messages : 60868
Date d'inscription : 23/06/2008

Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Empty
MessageSujet: Re: Le Caire confidentiel de Tarik Saleh   Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Icon_minitimeVen 13 Mar - 23:47

Merci msieuur Very Happy ( c'est mal édité un chouillaa, pendant que tu écrivais, pas vu Neutral onseclate ) je pense que sannns etre passionné, tu pourrais trouver de quoi. Tou me diras si tu le voiiis Wink ( j'avoue, je me suis fais un peu violence pour creuser, parce que je n'étais pas non plus transfigurééé ahaha mais à force de chercher on trouve; Apréés est ce qu'on trouve de maniere juste çaaa scratch onseclate )

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.cinefeeling.net
Tayelore
Admin
Admin
Tayelore

Messages : 60868
Date d'inscription : 23/06/2008

Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Empty
MessageSujet: Re: Le Caire confidentiel de Tarik Saleh   Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Icon_minitimeSam 14 Mar - 21:20

d'autres avis? ( c'est pour un devoir, et je l'ai édité dix fois maintenant Shocked Laughing )

_________________
Anciennement  Tayelore, Captain mind fucker, Captain Please Ken, super mind fucker man ou toto pour les intimes.

................................................

Jor El :"You have given them an ideal to aspire to, embodied their highest aspirations. They will race, and stumble, and fall, and crawl and curse and finally they will join you in the sun, Kal-El"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.cinefeeling.net
Contenu sponsorisé




Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Empty
MessageSujet: Re: Le Caire confidentiel de Tarik Saleh   Le Caire confidentiel de Tarik Saleh Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Caire confidentiel de Tarik Saleh
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bibliothécaire
» Consolation précaire
» SPECTACLE DE DANSE ORIENTALE AVEC DALILA DU CAIRE !
» Potier du Caire
» Stabilité précaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Films sortis :: Il y a quelques temps dans les salles/DVD-
Sauter vers: